Cheburashka et ses amis

  • Nakoto Nakamura

  • 80 min

  • 2010

  • Japon

Synopsis

Dans Crocodile Gena, on découvre Cheburashka, une créature animale inconnue, atterrie par hasard en Russie et trouvée par un épicier dans une caisse d’oranges. Sa différence en fait un être à part et solitaire. Mais au même moment, Gena, crocodile élégant qui travaille au zoo, se trouve bien seul et recherche désespérément à se faire des amis. Le hasard fait bien les choses… Dans Cheburashka et le cirque, les deux nouveaux amis aimeraient se faire engager par le cirque qui vient de s’installer en ville, mais n’est pas funambule qui veut ! Ils rencontrent Masha, qui grâce à leur aide reprend confiance en elle. Enfin dans Le conseil de Shapoklyak, nos deux amis aident un grand-père ex-magicien à retrouver sa petite-fille, malgré les mauvais coups de Chapeau-Claque…

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Trouvé par un épicier dans une caisse d’oranges en provenance d’un pays lointain, Cheburashka atterrit inopinément en Russie. S’il est d’une espèce animale non identifiée, à mi-chemin entre un ourson et un petit singe, il est à coup sûr une petite créature très mignonne dont la proximité physique avec une peluche en fait un compagnon de cinéma idéal pour de très jeunes spectateurs. Les trois histoires qui nous sont racontées se caractérisent par leur simplicité et leur douceur. Les personnages sont tous très positifs et bienveillants les uns envers les autres, ils recherchent l’amitié de leurs pairs, et promeuvent les valeurs de l’entraide et de la solidarité. Seul personnage à part, et qui dégage plus de négativité (c’est aussi ça la vie…), celui de Chapeau-Claque (Shapoklyak en russe) une vieille dame chapeautée, et espiègle, accompagnée de son rat Lariska qu’elle cache dans son sac, et qui ne cesse de faire des blagues (pas toujours de bon goût !) aux habitants de la ville et d’essayer d’entraver les projets de nos joyeux amis.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

La simplicité des histoires et le graphisme des personnages visent les très jeunes spectateurs (à partir de 3 ans), notamment si les films sont vus séparément. Mais la longueur du programme requiert une capacité de concentration que des enfants à partir de 4 ans auront plus certainement développée s'il s'agit de le regarder d'un bloc.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film
  1. Pour le graphisme craquant des marionnettes
  2. Pour la bienveillance des personnages et des histoires racontées

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Cheburashka est à l’origine le personnage d’un conte russe écrit par Edouard Uspensky, Crocodile Gena et ses amis. Son nom lui est donné par l’épicier qui le découvre en raison du fait qu’il ne tient pas assis ; il culbute sans fin… En 1969, les grands studios d’animation Soyouzmoultfilm (Moscou) produisent un film tiré du livre devenu célèbre. Le film est réalisé en animation "stop motion" par Roman Kachanov, maître incontesté de l’animation russe. La tendresse, le côté charmant des personnages et de l’histoire enthousiasment non seulement les spectateurs russes mais le film rencontre également un succès international. Le personnage de Cheburashka est particulièrement aimé et devient le centre de plusieurs autres courts métrages d’animation produits par le même studio. Sa notoriété est telle que quarante ans plus tard, un studio japonais décide de produire les trois nouveaux épisodes rassemblés dans ce programme, dans une fidélité d’esprit au livre et aux films d’origine.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :