Le Monde à l'envers

  • De 

    Hend Esmat

    Lamiaa Diab

  • 2018

  • 5 min

  • Royaume-Uni

Perché en haut d'une échelle, un petit bonhomme brosse les dents d'un adulte. Des enfants hauts comme trois pommes poussent de gros barbus chagrinés dans des poussettes. Mais que se passe-t'il ? C'est le monde à l'envers !

Voir plus

L'avis de Benshi

« To flip », signifie renverser, retourner en anglais. Flipped, traduit « Le monde à l'envers », explore une réalité où les parents se comportent comme des enfants, tandis que les enfants deviennent à leur tour parents. Cette idée simple est l'occasion pour les deux réalisatrices qui forment le duo Hend & Lamiaa de créer à partir de situations on ne peut plus communes des situations comiques, et également de partager l'idée que le « métier » de parent est loin d'être l'un des plus faciles !

Entièrement réalisée numériquement, l'animation du film est simpliste, stylisée et colorée à la fois. On pense bien sûr au minimalisme des dessins d'enfants : de longs traits noirs forment les bras et les jambes des personnages tandis que les cheveux et le tronc du corps se réduisent à une accumulation de traits serrés les uns contre les autres, formant un aplat de couleurs vives et acidulées. Bien que numérique, l'animation conserve un effet « fait main » grâce à un tracé proche du crayon de couleur et du feutre.

Par ailleurs, le rythme vif de l'animation et du montage ainsi que le travail sonore participent à la dimension comique du film. Avec leurs jambes et leurs bras articulés comme ceux de pantins, les personnages des parents ont quelque chose de clownesque. La disproportion de taille entre les parents et les enfants est suffisamment exagérée pour que l'on comprenne bien l'histoire mais aussi que l'on puisse jouir de voir de si grandes personnes pleurer dans des poussettes et de si petites faire tant d'efforts pour les pousser. Enfin, de simples souffles, pleurs et onomatopées suffisent à incarner aussi bien les parents devenus enfants que les enfants devenus parents.

En seulement quelques lieux - la rue, le parc, la piscine, le bus et la maison -, on retrace l'itinéraire pas toujours facile d'un parent. Les enfants (parents), contraints d'user de beaucoup de force et de faire preuve de patience, sont éreintés face à leur parents (enfants) épuisants. À la fin de la journée, lorsque les parents (enfants) dorment, ils peuvent enfin souffler. Dans un jeu de rôle simple et plein d'empathie, le film permet de rappeler aux enfants avec humour qu'il n'est pas toujours facile d'être parent. S'il est très drôle de voir des adultes dans des attitudes ou des positions enfantines, les enfants devenus adultes possèdent quant à eux les petits travers de ces derniers : tandis que son enfant ne sait pas nager, un adulte haut comme trois pommes lui fait une démonstration prodigieuse de saut périlleux, un autre s'empare de son téléphone pour mitrailler son enfant sur la balançoire du parc… Un bon moyen, dans les deux sens, de découvrir l'autodérision !

On peut bien sûr voir ce court film comme une métaphore du cycle de la vie. On sait tous qu'un jour, nos enfants devenus grands risquent de s'occuper de nous un peu comme l'on s'occupe d'un enfant.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Ce court film sans paroles est tout à fait accessible à partir de 3 ans. Les tout-petits comprendront bien cette inversion des rôles. Le film peut également convenir à un public plus âgé.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons

  1. Apprécier un renversement du réel
  2. Découvrir une animation aux allures enfantines
  3. Rire de situations loufoques
  4. Prendre conscience qu'être parents n'est pas une mince affaire

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Hend Esmat et Lamiaa Diab sont les deux réalisatrices qui ont formé le duo Hend & Lamiaa. Elles ont déjà réalisé ensemble plusieurs projets, aussi bien des films d'animation qui, à partir d'une idée simple, touchent à l'universalité de la condition humaine, que des films de commande pour différentes sociétés. Le Monde à l'envers a été montré dans de nombreux festivals, notamment au Festival Anima en Belgique en 2019, mais également à Stuttgart en Allemagne, au Festival Anima Mundi au Brésil, à New York, à Amsterdam, etc. Sur le site créé par Hend &Lamiaa, vous trouverez des informations complémentaires sur la fabrication du film ainsi que sur leurs autres projets. Attention, c'est en anglais, mais les images restent parlantes.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :

Réalisateur

Hend Esmat

Lamiaa Diab