Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

7, 8, 9... Boniface

  • De Collectif
  • 2009
  • 42 min

Voir la fiche technique

Catégorie : L’aventure, c’est l’aventure   Le sens de la vie  

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Sarah Génot Avatar de Sarah Génot

Notez ce film

Synopsis

Le petit garçon et le monstre
Johannes Weiland, Uwe Heidschötter  – Allemagne  -  2009 – 7min – ordinateur 3D
La maman du petit garçon s’est transformée en monstre. C’est un monstre qui paraît bien inoffensif et qui semble surtout absorbé dans ses pensées et sa tristesse, mais avoir un monstre comme maman rend la vie d’un enfant un peu bizarre. Il faut s’occuper de beaucoup de choses à la maison, et on n’a pas beaucoup d’attention en retour. Mais comment une maman peut-elle bien s’être transformée en monstre ? Et surtout comment peut-elle redevenir la maman d'avant ?

Mobile
Verena Fels – Allemagne – 2010 – 7min – ordinateur 3D
Sur un mobile une grosse vache multicolore se trouve bien isolée, seule de son côté. Cela  est sans doute nécessaire à l’équilibre de l’ensemble de la structure, mais cette situation semble bien triste et injuste. Elle n’entend pas la laisser en l’état.

L’été de Boniface
Pierre-Luc Granjon, Antoine Lanciaux – France – 2011 – 28min – Marionnettes animées
C’est l’été au royaume d’Escampette. Mélie rend visite à sa mère, la reine Héloïse, comme à chaque vacances. Cette fois ses amis, Léon, Pougne et Hanibal, ont décidé de se joindre à elle pour aller camper dans les bois. Mais Mélie ne se doute pas qu’une mauvaise surprise l’y attend. Boniface le conteur et sa mère la reine sont en pleine idylle amoureuse. Il faut bien qu’elle refasse sa vie puisqu’elle n’aime plus son père, le roi Balthazar, mais de là à choisir Boniface, le roi de la grimace et maître des histoires à dormir debout et des mauvais coups… Et si celui-ci ne poursuivait qu’un seul but ? S’emparer des secrets d’Escampette pour découvrir le pommier magique qui produit à l’infini les pommes qui proutent et qui pètent. Si cela arrivait, le monde courrait un grand danger ! Mélie et ses amis pourront-ils l’arrêter ?

Voir plus

L'avis de Benshi

Avant de retrouver nos amis au royaume d’Escampette, deux courts métrages très différents sont proposés aux jeunes spectateurs.
Le petit garçon et le monstre aborde de manière délicate et sensible un sujet qui est sûrement douloureux pour nombre de jeunes enfants: le divorce. Comment trouver les mots pour exprimer les émotions si complexes que l’on peut ressentir quand on se retrouve pris dans des relations familiales qui deviennent difficiles pour les parents et pour les enfants. C’est ce que ce film permet, de manière très fine mais pourtant très directe. Une maman et un papa transformés en monstres parce qu’ils ne peuvent plus s’aimer ni s’entendre, ça bouleverse la vie d’un enfant. Mais c’est aussi un moment dans la vie d’une famille qui ne dure pas éternellement, et le film montre que les choses peuvent se réparer avec le temps et la joie de vivre le bonheur du quotidien. Un film qui touche au cœur et redonne une place centrale à l’enfant, acteur de sa propre vie !
Mobile est une respiration burlesque et hilarante sur le thème de la solitude d’êtres que tout oppose en apparence et qui ont pourtant beaucoup à s’apporter. Comme une  grosse vache multicolore et une petite abeille bourdonnante, par exemple ? Un esprit « Pixar » qui ravage tout sur son passage.
L’été de Boniface est le troisième épisode de la série des Quatre saisons de Léon. A chaque saison son personnage principal, c’est donc au tour de Boniface, narrateur depuis le début, des histoires du royaume. Le film suit la trame d’un film d’aventures, et d’une course-poursuite entre les héros et le méchant. Boniface est surtout un personnage très seul et pas toujours très malin qui rêve de pouvoir et de puissance. Mais en a-t-il vraiment l’envergure ? Comme toujours avec Léon et ses amis, l’aventure prend des détours subtils où l’on découvre au passage que les parents de Mélie sont séparés et où l’on rencontre un nouveau personnage, Jeannette qui, contrairement aux rumeurs qui voudraient la faire passer pour une sorcière, se révèle d’une extrême bienveillance envers les jeunes campeurs égarés dans la nuit. Le film nous emporte aussi dans son atmosphère estivale où les premières expériences de camping entre amis sont autant d’étapes initiatiques qui mènent à l’autonomie et qui permettent de grandir. Se faire peur sous la tente un soir d’orage… il n’y a rien de mieux pour se fabriquer un beau souvenir d’enfance !

Voir plus

Pour quel public ?

A voir en famille, dès 4-5 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour le plaisir de retrouver des personnages de cinéma auxquels on s’est attaché au fil des épisodes
  • Pour l’inventivité et l’humour de l’animation de L’été de Boniface, la chaleur de ses enluminures
  • Pour la grande délicatesse du Petit garçon et le monstre