Tous les films du guide

Films inclus dans l'abonnement

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Antoine Avatar de Antoine

Notez ce film

Synopsis

Alice Comedies vous propose de (re)découvrir quatre des premiers courts métrages réalisés par Walt Disney, avec comme personnage principal la petite Alice, en chair et en os, qui se retrouve propulsée dans le monde merveilleux de Cartoonland.

Le Pestacle de Far West (Alice's Wild West Show)
Walt Disney - Etats-Unis - 1924 - 12 min

La Maison Hantée (Alice's Spooky Adventure)
Walt Disney - Etats-Unis - 1924 - 9 min

Alice chef des pompiers (Alice the Fire Fighter)
Walt Disney - Etats-Unis - 1926 - 8 min

Une journée à la mer (Alice's Day at Sea)
Walt Disney - Etats-Unis - 1924 - 11 min

Voir plus

L'avis de Benshi

En 1924, dans Sherlock Jr., Buster Keaton rêvait que son corps se dédoublait pour passer de l'autre côté de l'écran de cinéma et faire partie de la fiction projetée. La même année, Walt Disney reproduit ce rêve à travers la série des Alice Comedies : cette série de courts métrages muets met en scène le personnage d'Alice, petite fille rêveuse haute comme trois pommes, qui (comme l'héroïne de Lewis Carroll) se retrouve plongée dans un pays des merveilles, source de multiples aventures et de rencontres où tout n'est qu'animation : Cartoonland.


Réalisés entre 1924 et 1926, ces films continuent encore de nous impressionner et de nous émerveiller avec ce savant mélange de prise de vue réelle et de dessin animé : dans chaque histoire, le corps d'Alice est, comme par magie, intégré dans l'univers des cartoons où défilent de nombreux paysages (le Far West, les fonds marins...) et des personnages d'animaux rigolos ou parfois menaçants. Comme devant les films de Georges Mélies, les effets séciaux sont toujours aussi élaborés et maitrisés qu'on se demande encore aujourd'hui : "comment est-ce possible ?"


Au cours de ses aventures, Alice devra faire face à plusieurs péripéties, affrontant des adversaires parfois redoutables comme des indiens, des fantômes ou un gros poisson. Devant le danger, il lui faudra faire preuve de courage et d'inventivité pour s'en sortir : par exemple, elle transforme un point d'interrogation qui se forme au dessus de sa tête en bâton qui lui permet d'assommer son adversaire. Dans le monde de Cartoonland, tout devient possible. Ce que l'on ne peut envisager dans la vie réelle devient réalisable. Alice est ainsi capable de conduire une voiture dessinée à la main ou de marcher sous l'océan. Cartoonland apparait ainsi comme le territoire des rêves où l'imagination ne connait aucune limite et illumine notre réalité. Grâce à son monde imaginaire, Alice apprend à résoudre les problèmes du quotidien : si elle est capable de vaincre des bandits ou des voleurs à Cartoonland, rien ne l'empêche, dans la vraie vie, de donner une bonne correction à Tubby O'Brien, la brûte de l'école.


Qui n'a pas rêvé un jour de vivre parmi les personnages de dessins animés ? Le génie de Walt Disney est d'avoir donné vie à ce vieux rêve d'enfant.

Voir plus

Pour quel public ?

A partir de 4 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • Un programme de courts métrages drôles et mignons
  • Le mélange de prise de vue réelle et d'animation donne lieu à d'incroyables inventions visuelles
  • Pour les adorables Virginia Davis et Marge Gray

Infos complémentaires

Alice Comedies inaugure la toute première série de films d'animations dans la carrière de Walt Disney. Un premier court métrage, Alice's Wonderland (s'inspirant évidemment du conte de Lewis Carroll) est réalisé en 1923, puis suivront 56 autres films réalisés entre 1924 et 1927. En 1927, Disney crée un nouveau personnage animé, Oswald le lapin chanceux, pour le compte du studio Universal mais sa collaboration avec le studio se révéla désastreuse. C'est ainsi qu'en 1928, il lance sa troisième série d'animation avec à la clé un héros aujourd'hui devenu mythique : Mickey Mouse.


Parmi les interprètes d'Alice, on retrouve ici Virginia Davis (Le pestacle au Far West, La maison hantée et Une journée à la mer) et Margie Gay (Alice chef des pompiers). Deux autres jeunes actrices ont endossé le rôle d'Alice : Lois Hardwick et Anne Shirley.


Le mélange de séquences animées et de séquences jouées par des acteurs fut un procédé technique innové par les frères Fleisher (les fameux créateurs de Betty Boop) : dans leur film The masquarade, datant de 1924, le clown Koko croise en chair et en os l'actrice Gloria Swanson.

Pour aller plus loin

Nous vous recommandons le dossier pédagogique en libre accès conçu par le distributeur du film, Malavida Films, et l'Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC) :
http://www.adrc-asso.org/pdf/films_du_repertoire/plaquettes/plaquette_cycle/plaquette_alice_comedies.pdf