Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Boogie-Doodle

  • De Norman McLaren
  • 1941
  • 3 min

Voir la fiche technique

Catégorie : Grands classiques  

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Anne-Sophie Lepicard Avatar de Anne-Sophie Lepicard

Notez ce film

Synopsis

Un film d'animation dans lequel le « boogie » exécuté par Albert Ammons et le « doodle », ou griffonnage, dessiné par Norman McLaren, s'unissent pour constituer un tourbillon de rythmes et de couleurs.

Voir plus

L'avis de Benshi

Tel que son générique nous le présente, Boogie-Doodle a été réalisé sans caméra, par grattage sur pellicule (voir Pour aller plus loin), technique qu’affectionnait particulièrement le réalisateur Norman McLaren, lui-même grand explorateur des relations entre images et sons. On découvre ainsi des formes familières aux jeunes enfants (cœur, ronds, lignes serpentines, spirales…) qui ne cessent de se métamorphoser et de « jouer » entre elles, fusionnant ou se dédoublant au rythme du boogie-woogie interprété par le pianiste maître du genre Albert Ammons (voir ci-dessous Infos complémentaires sur le film). Cette danse cinématographique, rythmée à l’image par des lignes bleues qui semblent figurer le balancier du métronome, nous emmène ainsi dans un pur plaisir de formes et de couleurs. Celles-ci, purs bleu et rouge avec quelques touches de blanc et de noir, ont été choisies complémentaires pour affirmer encore la force visuelle de ce boogie que petits et grands partageront sans restriction car comme un bon morceau de musique tournant sans fin sur la platine vinyle, celui-ci se prête à de multiples visions !

Voir plus

Pour quel public ?

Le film est accessible dès 2 ans, les plus petits seront sensibles aux formes, aux couleurs et à la musique.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour découvrir l'œuvre d'un maître du cinéma d'animation
  • Pour s'initier de manière ludique au cinéma expérimental et au jazz
  • Pour un film joyeux et coloré

Infos complémentaires

Le pianiste Albert Ammons était l'un des maîtres du boogie-woogie, un style musical d'abord développé par des pianistes solistes. Le boogie-woogie, musique véritablement associé à la danse (le terme vient du verbe anglais to boogie, équivalent très familier de guincher en français), était extrêmement populaire dans les années 30 et jusqu'au début des années 40, lorsque Norman McLaren s'inspira de la musique de Albert Ammons, alors au sommet de sa carrière.

Pour aller plus loin

Le grattage sur pellicule ou peinture sur pellicule consiste à graver un dessin à même la pellicule, ou de peindre directement dessus. De cette manière il n’y a ni tournage, ni développement des pellicules.

Plusieurs des courts métrages de Norman McLaren sont visibles gratuitement sur le site de l'Office national du film (ONF). L'ONF a également consacré une page de son site aux films d'animation et d'expérimentation à partir de musique. 

On pourra aussi prolonger le visionnement du film en découvrant certaines toiles du peintres Joan Miró, notamment la série Bleu (Bleu I, Bleu II, Bleu III) qui fait fortement écho aux images du film.

Pour finir, expérimentez vous-même le cinéma d'animation à la manière de McLaren grâce à une application gratuite : L’Atelier McLaren.