Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Escrocs mais pas trop

  • De Woody Allen
  • 2000
  • 1h34

Voir la fiche technique

Catégorie : La divine comédie   Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Marine Louvet Avatar de Marine Louvet

Notez ce film

Synopsis

Ray Winkler, petit truand sans talent mais très déterminé, se met en tête de cambrioler une banque accompagné de trois bras cassés rencontrés lors de son dernier séjour en prison. Avec la complicité de sa femme, Frenchy, il ouvre une pâtisserie censée servir de couverture au casse à venir. Pendant que Ray et ses acolytes creusent au sous-sol de la boutique un tunnel pour atteindre le coffre, le succès des cookies de Frenchy devient une menace grandissante pour leurs manigances.

Voir plus

L'avis de Benshi

Véritable succès aux États-Unis, sorti en France en 2000, Escrocs mais pas trop démarre comme une comédie loufoque et grotesque : Ray, escroc du dimanche, incarné par Woody Allen, Frenchy, campée par l’actrice populaire Tracy Ullman et leur petite bande sont si peu réalistes qu’on a presque l’impression d’être dans un cartoon. Cependant, lorsque Ray et Frenchy se transforment du jour au lendemain en de richissimes self-made-men grâce au succès de la société Sunset cookies, le film se change en une comédie sociale où un couple issu de la culture populaire tente de se fondre dans une société mondaine lettrée et amatrice d’arts, bien éloignée de son milieu d’origine. Au cœur de ce qui avait commencé comme une farce s’ouvre alors un second film où l’on découvre des personnages plus complexes. Ray, brut et pataud, ne rêve que d’une chose : manger des hamburgers les doigts de pieds en éventail au bord d’une piscine quelque part en Floride. Il ne voit pas du tout l’intérêt de devenir un autre que lui-même. Quant à elle, Frenchy, en bonne élève, aspire à apprendre les codes de son nouveau milieu. Au contact de David Bunt, jeune homme charmant et cultivé, incarné par Hugh Grant, elle essaye de rattraper le temps perdu en étudiant quelques grands classiques de la littérature et de la peinture. Porté par des aspirations différentes, le couple se disloque peu à peu. Mais, de son côté, l’élégant David a aussi un plan : se marier à Frenchy pour profiter de son enrichissement. Comme dans une fable de La Fontaine, on comprend alors que l’argent ne fait pas le bonheur et que bon goût et bonnes manières ne vont pas forcément de pair. S’en tenir à cette jolie morale n’aurait pas été digne de Woody Allen. Évidemment, Ray a plus d’un tour dans son sac.

Si le film décline des personnages stéréotypés truculents et caricature une Amérique où le succès repose avant tout sur l’argent, il reste en premier lieu une comédie fraîche et divertissante aux dialogues hilarants, au sein de laquelle, le duo formé par Woody Allen et Tracy Ullman fait des étincelles.

Voir plus

Pour quel public ?

À partir de 11 ans. Parce qu’il aborde quelques idées complexes comme celle d’ascension sociale, de codes sociaux, de bon goût et de mauvais goût, le film sera plus adapté aux enfants à partir de 11 ans. L’idéal est de le regarder en famille. Vous ne rirez pas forcément aux mêmes moments et ce sera d’autant plus enrichissant.

Bonnes raisons de voir le film

  • L’originalité et la drôlerie des situations et des dialogues
  • Découvrir le talent comique de Woody Allen
  • La morale nuancée de l'histoire
  • Les décors et les costumes kitschs

Infos complémentaires

Woody Allen est l’un des réalisateurs américains les plus prolifiques de son époque. Il a réalisé près de 70 films. Amoureux de la culture européenne, il a tourné de nombreux films dans des capitales d’Europe et ces derniers sont truffés de références à la culture intellectuelle et artistique de notre continent. À ce titre, Escrocs mais pas trop est une exception, puisque, dans ce film, il s’éloigne du milieu New-yorkais et plutôt intellectuel qu’il a l’habitude de filmer pour s'intéresser à un couple issu de la culture populaire. C’est certainement ce choix qui a fait d’Escrocs mais pas trop le plus grand succès de Woody Allen au box office américain.

Pour aller plus loin

Pour approfondir les questions abordées dans le film, vous pouvez lire ou relire avec vos enfants la très belle fable de La Fontaine, Le Savetier et le financier qui aborde la question de l’argent et du bonheur.

Les thématiques abordées dans ce film de Woody Allen font également écho à des succès cinématographiques français : La vie est un long fleuve tranquille d’Étienne Chatilliez et Le goût des autres d’Agnès Jaoui. Mais il faudra peut-être attendre l’adolescence de vos enfants pour qu’ils puissent en apprécier toutes les subtilités !