Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

L'Enfant au grelot

  • De Jacques-Rémy Girerd
  • 1998
  • 26 min
  • VF

Voir la fiche technique

Catégorie : Tout petits  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Fiche rédigée par  Laetitia Scherier Avatar de Laetitia Scherier

Notez ce film

Synopsis

Par une froide journée d’hiver, un facteur découvre un bébé abandonné en plein cœur de la forêt, serrant dans sa petite main un grelot. Il décide alors de l’emmener avec lui pour le confier à la douce Madame Rose qui dirige l’orphelinat du village. Le petit garçon, qu’ils ont nommé Charlie, grandit entouré d’amour et de six autres garçons, devenu ses frères de cœur. Mais une année, alors que Noël approche à grands pas, Charlie va faire une découverte incroyable sur son passé…

Voir plus

L'avis de Benshi

Tous les ingrédients du conte de Noël traditionnel sont ici rassemblés : la neige, les enfants impatients, les lettres, un héros haut comme trois pommes à qui s’identifier ou que l’on voudrait avoir comme ami, un traîneau, des rennes, et bien entendu… le Père Noël, tout en rondeur et habillé de rouge. Mais ce serait bien mal connaître le désormais célèbre Jacques-Rémy Girerd (La prophétie des grenouilles, Mia et le Migou) pour penser qu’il s’arrêterait là ! Là où L’Enfant au grelot se démarque des autres film du genre, c’est tout d’abord par l’originalité et le grain de folie insufflés au récit, qui a l’audace de présenter un Père Noël déprimé et en pleine crise existentielle, refusant de faire sa tournée et brûlant les lettres des enfants. Cependant, l’idée n’est aucunement de dénigrer cette illustre figure, bien au contraire. Il s’agit simplement de le rendre plus humain, et de faire de ce personnage hors du commun un homme comme les autres. Ce qui le rend d'autant plus touchant... Le film charme également par son esthétique enfantine et ses personnages proches de la caricature, avec leurs corps aux formes étranges et leurs nez disproportionnés.

L’Enfant au grelot est également un délice pour les adultes, qui reconnaitront sûrement les nombreuses références picturales insérées dans le film : la chambre de Grand Jacques ressemble à s’y méprendre à La Chambre de Van Gogh à Arles (Van Gogh, 1888). Et ces références ne se cachent pas uniquement dans les décors car le personnage de Grand Jacques (qui n’a pas été affublé de ce nom par hasard !) fonçant à toute allure sur son vélo, nous rappelle avec grand plaisir le Jacques Tati de Jour de fête.

Un conte de Noël plein de tendresse qui sort – en pédalant ! – des sentiers battus, pour le plus grand plaisir des jeunes spectateurs !

Voir plus

Pour quel public ?

Nous conseillons ce film dès 3 ans. Les enfants plus grands, dès lors qu'ils ne croient plus au Père Noël, seront sûrement moins captivés par le film, et y trouveront probablement moins d'intérêt.

Bonnes raisons de voir le film

  • Découvrir un joli conte de Noël qui sort de l'ordinaire !
  • Le personnage du facteur qui n'est pas sans rappeler un certain Jacques Tati !

Infos complémentaires

Après des études à l’École des Beaux-Arts de Lyon et la réalisation de quelques courts métrages d’animation, Jacques-Rémy Girerd fonde le célèbre studio Folimage en 1981, installé à Bourg-lès-Valence, dans le Sud de la France. Il réalise en 1988 Le Petit cirque de toutes les couleurs qui remportera le César du meilleur court métrage d’animation. Devenu un réalisateur et producteur incontournable dans le paysage de l’animation française, il a notamment coréalisé avec Benoît Chieux trois longs métrages : La prophétie des grenouilles (2003), Mia et le Migou (2008) et Tante Hilda ! (2014).

L’Enfant au grelot a remporté notamment le Cartoon d’Or Européen (qui récompense le meilleur dessin animé) et le prix du Meilleur Spécial TV au Festival International du film d’animation d’Annecy en 1998.

L’Enfant au grelot a été distribué au cinéma en 2004, au sein d’un programme de quatre courts métrages, qui porte le même titre. 

Pour aller plus loin

L’enfant au grelot, album illustré par Benoît Chieux et Damien Louche-Pélissier, Edition Casterman, 2013.