L'Histoire sans fin

L'Histoire sans fin

Réalisé par Wolfgang Petersen
Durée : 1h35
| 1984 | Allemagne
Ma note :

Bastien, un jeune garçon de dix ans, vole un livre intitulé L'Histoire sans fin dans une librairie, après que le libraire lui ait dit que ce livre était dangereux. Au fur et à mesure qu'il avance dans la lecture du livre, il se retrouve lui-même faisant partie de la quête dont le but est de sauver le monde et les habitants de Fantasia, le Pays Fantastique...

Le film, adaptation du roman éponyme de Michael Ende est avant tout une ode à l'imagination et à la fantaisie. Il s’articule, dès la première scène, sur l'opposition entre rêve et réalité. Dans cette scène entre Bastien et son père on voit déjà ce qui sera le sujet du film : le combat entre le monde de l'imagination, lieu des rêves et espoirs face au monde réel. Le film est construit selon la structure classique du conte, comme un récit initiatique dans lequel un héros, élu, prédit par un oracle, part dans une quête presque impossible pour sauver Fantasia. Il se retrouve face à de nombreux obstacles, est aidé de personnages et affronte un ennemi final. Mais le film s’enrichit par deux aspects. D’abord il sort du conte en allant puiser dans les mythologiques grecques, nordiques et chrétiennes, avec le néant, le Golem mangeur de pierres et d’autres créatures. Ensuite, ce qui change et rend le récit original, c'est la mise en abîme du récit dans le récit. La quête d'Atreyu est vue à travers les yeux de Bastien qui est en fait le vrai héros du film et qui va finalement sauver Fantasia par son imagination. La position intéressante, est que Bastien et Atreyu ne sont pas une seule et même personne mais bien les deux héros de deux histoires qui n'en sont en fait qu'une. On est finalement moins dans un film "dont vous êtes le héros" que dans un récit fantastique qui prend place dans notre monde. Fantasia c'est le monde qui est dans la tête de tous les enfants et des adultes qui ont su le rester.

L'histoire sans fin est un conte initiatique qui est adapté aux enfants, dès 6 ans. Ils seront emballés par la quête d'Atreyu et le merveilleux et le fantastique de Fantasia.

1
Pour l'univers fantastique dans lequel nous emmène la quête d'Atreyu
2
Pour voir les destins croisés de Bastien et d'Atreyu, et leur triomphe grâce à leur imagination

Infos complémentaires

La chanson Neverending Story, qui est un classique des années 1980, fut re-mixée et reprise dans de nombreuses compilations. Elle a été composée par Giorgio Moroder et chantée par Limahl, ex-membre du groupe Kajagoogoo.

Wolfgang Petersen a travaillé en collaboration, pour les effets spéciaux et les trucages très sophistiqués, avec de grands experts du cinéma américain : Colin Arthur, maquilleur de 2001, l’Odyssée de l’espace et Brian Johnson, qui a remporté l’Oscar pour les effets spéciaux d’Alien et de L’Empire contre-attaque.
En tournant essentiellement aux studios Bavaria de Munich, « l'un des studios les plus modernes d'Europe », Wolfgang Petersen renouait avec une tradition allemande que l'on croyait tombée en désuétude. Tradition qui peut rappeler les débuts du cinéma allemand, à l'époque où les grands drames historiques, notamment, nécessitaient d'importantes constructions de décors.

Pour aller plus loin

La fiche des Enfants de cinéma :
http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/histoire.html

La fiche sur le site de ressources pédagogiques Transmettre le cinéma :
http://www.transmettrelecinema.com/film/histoire-sans-fin-1-l/


L'Histoire sans fin est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk

Fiche rédigée par Jeanne

Discussion