L'île de Black Mór

L'île de Black Mór

Réalisé par Jean-François Laguionie
Durée : 1h21
| 2003 | France
Ma note :

Synopsis

S'échappant d'un orphelinat à la recherche d'un pirate mythique, le Kid s'embarque dans une aventure qui lui fera découvrir l'amour, l'amitié, la mer... Et la vie.

L'avis de Benshi

Par un mélange d'ambition et de modestie, le film de Jean-François Laguionie force le respect, à l'image de son réalisateur. Tout en rendant hommage à ses inspirations classiques, le film d'aventures, le film de pirates - on pense bien évidemment à l'Ile au trésor, mais aussi aux Contrebandiers de Moonfleet - le réalisateur cherche et trouve sa voie. Il s'appuie sur une histoire simple et efficace, qui embarque le spectateur, pour intégrer, par petites touches, son regard et sa sensibilité poétique. L'histoire d'amour, de ce point de vue, est une vraie réussite, de même que les personnages secondaires. Les inspirations se ressentent également dans la technique d'animation, très affirmée, mais ne faisant jamais obstacle à l'histoire. Le film remporte son pari de la ligne claire, en réussissant à la fois les scènes d'action, l'atmosphère, et l'émotion. Mention spéciale aux scènes maritimes, magnifiques, et aux îles. La direction artistique du film, et c'est ce qui fait sa réussite, est à la fois singulière, inspirée et au service de l'histoire. De ce point de vue, la personnalité et le travail de Jean-François Laguionie est unique en france, notamment par le travail pictural. Un film réussi, qui convainc par son ampleur, ses idées, sa direction - et qui n'oublie jamais que le but d'un film d'aventures, c'est de faire briller les yeux des enfants.

Pour quel public

A partir de 7-8 ans, parce que le film commence sur une touche un peu sombre, avant de déployer son univers maritime. Mais les références parleront à tous !

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
L'impeccable direction artistique
2
L'hommage réussi aux classiques du film d'aventures
3
Le travail sur le son

Infos complémentaires

L'équipe du film a enregistré les sons sur un vrai bateau de quinze mètres de long, en Bretagne.

Fiche rédigée par Louis-Paul

Discussion