Tous les films du guide

Films inclus dans l'abonnement

La Sole, entre l'eau et le sable

  • De Angèle Chiodo
  • 2011
  • 15 min

Voir la fiche technique

Catégorie : Le sens de la vie   Documentaires  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans
Poster de La Sole, entre l'eau et le sable

Fiche rédigée par  Maryline Avatar de Maryline

Notez ce film

Synopsis

La sole est devenue asymétrique au cours de l’évolution. Une équipe de chercheurs tente de percer ce secret. En réalité… une jeune femme qui, sous prétexte d'enquêter sur la sole, ce miracle de la nature, filme un autre mystère du vivant : sa grand-mère.

Voir plus

L'avis de Benshi

Vrai/faux documentaire, l’intérêt de ce court métrage réside dans la liberté et la fantaisie qu’il prend avec les formes, et qui lui permet d’approcher son sujet tout en délicatesse. Avec un mélange d’animation (des soles en tissu animées image par image), de faux reportage, de jeu avec les voix-off type documentaire scientifique, ou de mise en scène (la réalisatrice en tenue de plongée !), le film compose un collage de matériaux a priori hétéroclites. Mais la poésie bricolée se fond parfaitement dans le décor de l’appartement de la grand-mère, tout comme l’humour du projet auquel elle adhère avec malice. L’énigme de la sole donne lieu à de multiples expérimentations et créations, ludiques et inventives. Presqu’un poème surréaliste, le film au croisement des genres nous montre la rencontre « fortuite » d’une sole et d’une vieille dame sur une table de dissection ! Mais point de morbide dans cette démonstration du vivant sorti du laboratoire, car le ton est résolument du côté de l'humour et de la fantaisie. Entre mystères de l’évolution et énigme de la nature, l’enquête prend la forme d'un jeu avec la grand-mère de la réalisatrice, à la fois métaphore du vivant et actrice de la mise en scène. Au fur et à mesure des avancées de « l’enquête », elle se prête au jeu installé par la réalisatrice. Son corps, sa voix, ses mains témoignent de cette évolution du vivant avec pudeur mais sans duperie.  
Il en ressort l’image d’une belle relation tissée par le temps et l’émotion retenue de laisser le vivant avec ses secrets…

Voir plus

Pour quel public ?

A partir de 7/8 ans, pour des enfants et adultes qui accepteront d’entrer sans a priori dans l’appartement d’une vielle dame et sauront se laisser surprendre par ce projet de film de fin d’études, porté par une belle complicité entre la réalisatrice et sa grand-mère.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour la poésie de cette enquête surréaliste
  • Pour la forme hybride et la créativité surprenante
  • Pour montrer qu’un « documentaire » ou la réalité filmée peut être pleine de fantaisie
  • Pour aborder la vieillesse en toute légèreté

Infos complémentaires

La réalisatrice s'est réellement intéressée à la sole lors de ses études en biologie. Son premier film autoproduit a été récompensé dans de nombreux festivals. Il a notamment reçu le « Prix spécial du jury » ainsi que la « Mention spéciale du jury jeunes » au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand en 2012.

Pour aller plus loin

A partir de 10 ans, on peut s'intéresser aux films de Michel Gondry qui invente un cinéma hybride, à l'esthétique bricolée (certains de ses clips sont visibles sur internet), et dont la filmographie passe d'un genre à l'autre sans complexe. Sur Benshi, découvrez Microbe et Gasoil, à découvrir dès 9 ans. 

Un film-collage d'Agnès Varda : Jacquot de Nantes réalisé en hommage à la vie et l'oeuvre de son mari, Jacques Demy.

Entretien filmé avec Angèle Chiodo, réalisé par l'association Passeur d’images, dans le cadre du programme "Des cinés, la vie !" :
https://www.youtube.com/watch?v=-B5gHfzlyrk

Entretien filmé avec Angèle Chiodo à l’issu du Festival de Clermont-Ferrand : 
https://vimeo.com/37202969