Le Cirque

Le Cirque

Réalisé par Charles Chaplin
Durée : 1h09
| 1928 | Etats-Unis
Ma note :

Dans une fête foraine, Charlot, un pauvre homme affamé, est victime de l’absence de scrupules d’un pickpocket. Poursuivi par un policier, Charlot finit sa course sous le chapiteau d’un cirque, où les rires des spectateurs se font rare. Il ruine le numéro du prestidigitateur mais fait un triomphe auprès du public. Le directeur du cirque réalise aussitôt à quel point cet inconnu, « drôle malgré lui » pourrait lui éviter la faillite. Il l’embauche ainsi non pas comme clown, mais en tant qu’assistant pour faire de lui, à son insu, le clou du spectacle. Un jour, son amie, la jolie écuyère, qui n’est autre que la fille du directeur, et dont il tombe vite amoureux, lui révèle la tromperie. Charlot, naïf et rêveur a encore une fois été manipulé. Cependant, il a aussi été sauvé par le cirque dont il est devenu le sauveur. La vie est enfin douce pour Charlot, jusqu’au jour où un jeune et beau funambule fait son entrée sur la piste...

Le Cirque est sorti quelques mois après la naissance du cinéma parlant. Mais c'est peut-être bien l'un des plus beaux films muets de l'histoire du cinéma. La maîtrise du langage cinématographique par Chaplin était telle qu'il n'avait pas besoin de la parole pour faire comprendre ce qui se jouait entre les personnages et transmettre des émotions aux spectateurs. Dans Le Cirque, il suffit de quelques plans rapprochés sur Charlot pour comprendre son émoi face à la douce écuyère. Dans ce mélodrame burlesque, nous passons des rires aux larmes sans arrêt et avec une facilité désarmante.
La musique, très belle, a été composée par Charlie Chaplin lui-même. Elle vient renforcer l'intensité de l'intrigue et l'émotion qui est tout le temps poussée à l'extrême, que la scène soit comique ou tragique.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'est pas de tout repos ! Le Cirque est presque uniquement composé de plans fixes, mais les corps des acteurs s'agitent dans l'espace, donnant l'impression qu'il n'y a pas une minute à perdre. Dans un mouvement circulaire, celui du manège sur lequel Charlot fait rire pour la première fois le public, le film nous entraîne à toute allure dans une succession de gags, purs moments de poésie et d'innocence, qui ne sont pas malvenus dans ce monde de faux semblants qu'est le cirque. En effet, c'est aussi un film qui montre l'envers du décor. Les gens du cirque ont la vie dure.
Avec son double maladroit et naïf, Charlie Chaplin associe au comique la notion d'innocence. Charlot, dans son pantalon trop grand pour lui, est d'autant plus drôle qu'il ne s'en rend pas compte, ce qui le rend extrêmement touchant. Et plus tard, nous nous rappellerons ces scènes inoubliables, comme celle de la rencontre entre Charlot et l'écuyère, ou encore celle de Charlot en apprenti funambule, aggripé par des singes farceurs...

Le Cirque, comme son nom l'indique se déroule sous un chapiteau, dans un univers merveilleux qui devrait enchanter les enfants, de 5 à 10 ans mais aussi tous les grands enfants !

1
pour découvrir un film de Chaplin injustement méconnu
2
pour le plaisir de retrouver Charlot
3
pour le flot d'émotions qu'engendre ce chef d'oeuvre de poésie

Infos complémentaires

Avant de faire du cinéma et de devenir célèbre, Charles Chaplin (plus connu comme Charlie Chaplin) a fait ses débuts d'acteur dans la troupe de music-hall de Fred Karno, qui a aussi découvert Stan Laurel. Le cinéma de Charlie Chaplin est marqué par son attachement au monde du spectacle populaire, en particulier Le Cirque. Il ne faut pas oublier que Charlie Chaplin est né à Londres, en Angleterre, dans une famille très pauvre. Ses comédies sont aussi très souvent des drames qui rappellent l'enfance triste et misérable qu'il a connue, entre une mère dépressive, un père alcoolique et absent, ainsi que des problèmes d'argent. En 1914, alors qu'il est en tournée aux Etats-Unis, Charlie Chaplin est remarqué par Mack Sennett qui l'engage comme comédien au sein de la Keystone. Cette année là, Chaplin donne naissance à Charlot et tourne dans plus de 30 courts métrages mettant en scène ce personnage qui continue aujourd'hui de faire rire et pleurer petits et grands. Chaplin a co-réalisé un grand nombre de films dans lesquels il a joué mais ce n'est qu'à partir de 1919 qu'il devient un cinéaste indépendant en créant la United Artists avec Douglas Fairbanks, Marie Pickford et David Wark Griffith. Le Cirque est le troisième long métrage que Charlie Chaplin réalise avec la United Artists après L'opinion publique et La ruée vers l'or
L’intrigue du Cirque rappelle celle de son court métrage Le Vagabond, réalisé en 1918. Il fait aussi écho à Circus Day réalisé par Edward F. Cline en 1923 dans lequel le jeune acteur du Kid tient le rôle principal, celui d'un petit garçon livré à lui même et qui finit par être embauché dans un cirque. 
Le Cirque est ressorti dans une version restaurée en 1970. Il n'avait pas été remontré en salle depuis sa première sortie en 1928. Le tournage du film a été interrompu à plusieurs reprises. Un incendie a ravagé le studio où était tourné le film en 1926.
Plus de 700 plans ont été tournés pour la scène de Charlot sur la corde, essayant de faire son numéro de funambule au péril de sa vie. Charlie Chaplin était un cinéaste perfectionniste. D'ailleurs, par mesure de sécurité, deux caméras fonctionnaient simultanément pendant le tournage. Elles enregistraient les mêmes scènes, avec un angle légèrement différent. 

Pour aller plus loin

Vous trouverez des informations précises, des documents et une analyse de séquence du film sur le site des Enfants de cinéma : 
http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/cirque.html

Le Cirque est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk

Fiche rédigée par Chloé

Discussion