Le Salsifis du Bengale et autres poèmes de Robert Desnos

Le Salsifis du Bengale et autres poèmes de Robert Desnos

Réalisé par Collectif
Durée : 42 min
| 2015 | France
Ma note :

Synopsis

13 courts métrages d'animation de jeunes réalisateurs tout juste sortis de l'école, comme 13 propositions différentes pour découvrir l'oeuvre sensible et fantaisiste du poète surréaliste Robert Desnos :  

Dans un petit bateau
Charlotte Cambon - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique et papier découpé

Le zèbre
Viviane Boyer Araujo - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique

Papier buvard
Marine Laclotte - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique et peinture, crayon, pastel

Bonsoir tout le monde
Kathleen Ponsard - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique

Demi-rêve
Gabrielle Sibieude - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique

Paris
Justine Vuylsteker - France - 2015 - 3 min - animation sable avec banc-titre, stop-motion

Couplet de la rue de Bagnolet
Quentin Guichoux - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique

Il était une feuille
Anaïs Scheeck-Lauriot - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique

Les quatre sans cou
Alix Fizet - France - 2015 - 3 min - papier découpé et stop motion

La grenouille aux souliers percés
Juliette Cuisinier - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique

Couchée
Debora Cheyenne Cruchon - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique et pastel, crayon

J'ai tant rêvé de toi
Emma Vakarelova - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique et peinture

Le salsifis du Bengale
Raphaëlle Stolz - France - 2015 - 3 min - animation 2D numérique et dessin à la plume

L'avis de Benshi

Une fois de plus, la collection En Sortant de l'école nous propose une saison riche et éclectique autour, cette fois-ci, de l’œuvre du poète Robert Desnos. Treize jeunes réalisatrices ou réalisateurs, tout justes sortis d'écoles d'animation, ont concentré toute leur énergie et leur imagination afin de créer des films-poèmes. Comment représenter la simplicité des mots de Robert Desnos ? La mise en images des poèmes est bien plus qu'une simple illustration. Chaque jeune artiste propose sa vision des mots, son interprétation du poème et, à travers ses images, transparaît sa sensibilité. Le rapport texte-image est dans chaque film différent, mais est toujours au service de l'art du poète.

La récitation des poèmes, réalisée par les comédiens Romane Bohringer, Françoise Bertin, Zoé Bue Dreano et Jacques Gamblin, est également d'une grande sensibilité. Selon les poèmes, les tons sont très différents : voix enfantines et émerveillées dans Demi-rêve, voix expressives dans Le Salsifis du Bengale et Couplet de la rue de Bagnolet, ou encore une diction presque scientifique dans Il était une feuille. Mention spéciale pour deux courts métrages : d'une part, Dans un petit bateau qui est chanté et met en avant le fait que certains poèmes de Desnos ont des allures de chanson ; d'autre part, Papier buvard, qui met en scène une femme à différents stades de sa vie, et dont la récitation est faite par 3 femmes (une enfant, une femme et une personne âgée) qui se répondent et se font écho.

Le travail sur les images poétiques, sur les métaphores, est intéressant. On peut s'amuser, avec les enfants, à relever et comprendre ses images, comme par exemple le personnage du soleil qui se baigne dans Couplet de la rue de Bagnolet. Le statut des images des poèmes change selon les réalisateurs : images mélancoliques dans J'ai tant rêvé de toi ou images symboliques dans Le Zèbre (les rayures sont comme les barreaux d'une cage...).

La diversité des techniques d'animation offre une véritable richesse à l'ensemble du programme, d'autant plus quand elles résonnennt avec le texte. L'incroyable court métrage Les Quatre sans cou est réalisé en papier découpé, comme les têtes coupées des protagonistes du poème...

Enfin, prendre quelques minutes pour montrer à vos enfants les influences de l'art dans les films procure une véritable excitation ! Retenons parmi tant d'autres le clin d’œil au tableau Le Modèle rouge du peintre surréaliste René Magritte dans La Grenouille aux souliers percés.

Enfants et adultes sauront apprécier ces films qui font revivre avec poésie et inventivité la beauté des vers de Robert Desnos !

Pour quel public

Dès 7 ans, les enfants sauront apprécier la simplicité des mots de Robert Desnos, ainsi que les différents univers graphiques. Toutefois, les plus jeunes, dès 5 ans, pourront également apprécié la beauté des images et la musicalité de ces films, sans pour autant saisir toute la portée des poèmes.

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
Pour (re)découvrir la belle simplicité de l’œuvre de Robert Desnos
2
Pour la variété de styles et de techniques d'animation
3
La force poétique de l'animation
4
Pour la mise en images, aussi drôle que pertinente, des jeux de mots du poème "Les Quatre sans cou"
5
Pour la poésie, la technique d'animation (sable avec banc-titre) et le travail du son, dans le court métrage "Paris"

Infos complémentaires

Robert Desnos est un poète assimilé au Surréalisme. Il est né à Paris en 1900 et mort du typhus dans le camp de concentration de Theresienstadt en Tchécoslovaquie en 1945.

Il rejoint les milieux littéraires dans les années 1920, puis le mouvement Surréaliste. Dans les années 1924-1929, Robert Desnos est le rédacteur de La Révolution surréaliste mais s'éloigne d'André Breton. Il va également travailler dans le journalisme. C'est un amateur de musique : certains de ses poèmes ont des allures de chanson. Il fait partie des grandes figures de poètes résistants.

Œuvres principales :
Rrose Sélavy (1922-1923)
Demain (1942)
Le Souci (1943)
Le vin est tiré (1943)

Desnos entretenait un rapport tout particulier au cinéma. Il a écrit plusieurs scénarii qui n'ont jamais été tournés et a également écrit sur le cinéma dans Paris-Journal et Journal Littéraire.

Il dira du cinéma « Ce que nous demandons au cinéma, c'est ce que l'amour et la vie nous refusent, c'est le mystère, c'est le miracle ».

Les surréalistes ont un rapport intime à l'image, à laquelle ils ont recourt dans leurs écrits, notamment à travers le rêve. Gabrielle Sibieude dans Demi-Rêve fait percevoir ce rapport mot-image-rêve.

Le Surréalisme est un mouvement artistique qui apparaît au XXe siècle, formé par un groupe d'artistes dont les plus connus sont André Breton, Louis Aragon et Paul Eluard (programme Liberté, 13 films-poèmes de Paul Eluard). Ce mouvement prend forme après la Première Guerre mondiale, en réaction au désastre de cette dernière. Le groupe d'artistes défend une nouvelle vision de l'univers, gouvernée par les lois de l'inconscient et du hasard.

Pour aller plus loin

Aline Pailler dans son émission « Le Temps buissonnier » sur France Culture a reçu la productrice Delphine Maury (Tant Mieux Prod) ainsi que Gabrielle Sibieude, réalisatrice de Demi-rêve, et Raphaëlle Stolz, réalisatrice du Salsifis du Bengale.
Pour réécouter, cilquez ici.

30 Chantefables pour les enfants sages de Robert Desnos, avec les illustrations de Olga Kowalewsky, Ed. Librairie Gründ, Paris, 2015. Ce magnifique recueil permet de découvrir d'autres poèmes de Robert Desnos. Soixante-dix ans après sa mort, ce fac-similé de l'édition originale des Chantefables propose une redécouverte de trente petits trésors de fantaisie, que les enfants continuent à dire et à chanter " sur n'importe quel air ". On y retrouve bien sûr, la célèbre Fourmi de dix-huit mètres mais aussi Le Pélican ou Le Papillon.

Le livre Les quatres saisons d'En sortant de l'école (Prévert, Desnos, Apollinaire, Eluard), éditions Thierry Magnier, 2017, qui comprend les poèmes illustrés par chaque réalisateur ou réalisatrice, ainsi que les différentes saisons en DVD. 

La boîte de production, Tant Mieux Prod, met en ligne sur son site des informations sur les films et sur les saisons en préparation. Cliquez ici

Le making-of passionnant des différents films (choix des poèmes, travaux de recherches, fabrication des films selon les techniques …). Cliquez ici.

Fiche rédigée par Camille

Discussion