Toutes les fiches films

Films inclus dans l'abonnement

Fiche rédigée par  Pauline Avatar de Pauline

Notez ce film

Synopsis

Deux personnages reliés par les cheveux tentent, tant bien que mal, de tracer leur chemin chacun de leur côté, entraînant des situations de plus en plus farfelues.

Voir plus

L'avis de Benshi

Comment faire quand on est rattaché et lié physiquement à quelqu'un ? Comment cohabiter avec des intentions divergentes ? C'est le postulat de départ de ce drôle de court métrage d'animation, à partir duquel le réalisateur va explorer un développement des plus inattendus. En effet, impossible ici de prédire la tournure que vont prendre les choses. On ne peut que se laisser porter au gré de l'évolution de cette situation farfelue qui, tout comme les personnages, va toujours plus loin dans l'absurde et l'imprévisible. L'un veut grimper aux arbres qui ne cessent de jaillir du sol, et l'autre cherche à voler avec les oiseaux. Alors qu'ils prennent de la distance l'un par rapport à l'autre, leur chevelure se détend, leur permettant de s'éloigner davantage, mais créant également un entrelacs dont on ne sait comment ils vont se dépêtrer. Les personnages s'éloignent l'un de l'autre à la poursuite de l'objet de leur attention, sans se soucier réellement des conséquences que cela provoque. Le film laisse de côté les codes de narration classiques, en s'affranchissant du réalisme et des limites du possible, ce qui lui apporte une petite note délicieusement burlesque.

Le titre « link » signifie en anglais « lien » ou « connexion », désignant aussi bien le lien physique qui unit les deux personnages, que celui qui semble accorder (ou désaccorder) leurs actions, qui ne cessent de se répercuter l'une sur l'autre. « Link » signifie également « maillon ». Comme si les personnages devenaient les maillons d'une chaîne qu'ils avaient eux-mêmes créée en dépit du bon sens.

En somme, Link est une fable farfelue, entre poésie loufoque et réflexion métaphysique, à ne pas manquer !

Voir plus

Pour quel public ?

A partir de 4 ans. L'absence de parole et le comique de situation sont tout-à-fait adaptés aux très jeunes spectateurs.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour l'univers absurde et burlesque
  • Pour l’inventivité sans limite
  • Pour plonger dans un univers poétiquement loufoque

Infos complémentaires

Robert Löbel est un illustrateur, animateur et réalisateur allemand. Il a également réalisé le court métrage d'animation Wind, film de fin d'études récompensé dans de nombreux festivals, ainsi que Island, qui est une collaboration avec Max Mörtl, un autre réalisateur de films d'animation, qui a également un style et un univers bien à lui.

Pour aller plus loin

Le site internet de Robert Löbel, sur lequel il est possible de découvrir l'ensemble de son travail et notamment ses autres courts métrages : https://www.robertloebel.com/

 

Le site Internet de Max Mörtl, avec qui Robert Löbel a collaboré plusieurs fois : https://www.maxmoertl.de/