Tous les films du guide

Films inclus dans l'abonnement

Louise en hiver

  • De Jean-François Laguionie
  • 2015
  • 1h15

Voir la fiche technique

Catégorie : Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans
Poster de Louise en hiver

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Laetitia Avatar de Laetitia

Notez ce film

Synopsis

C’est le dernier jour de l’été dans la petite station balnéaire de Biligen-sur-Mer. Les derniers vacanciers prennent le chemin de la gare pour rentrer en ville et échapper à la marée exceptionnelle qui s’annonce. Tous, sauf Louise, qui arrive trop tard et voit partir le dernier train de la saison. La ville est désertée et Louise semble avoir été oubliée de tous, même de sa famille. Mais elle est bien décidée à ne pas se laisser faire ! Cette grand-mère va se créer, le temps de quelques mois, une nouvelle vie rien qu’à elle et apprivoiser la solitude. Ses souvenirs profitent de l'occasion pour s'inviter dans l'aventure…

Voir plus

L'avis de Benshi

Jean-François Laguionie est un réalisateur qui sait créer l’attente… et celle-ci est, à chaque fois, largement récompensée ! Après son splendide Tableau (2011), il fait un retour très remarqué cette fin d'année 2016 avec Louise en hiver, indéniablement son film le plus personnel. Poésie et délicatesse sont les maîtres mots de ce nouveau long métrage, dont l’écriture a débuté il y a près de trente ans sous la forme d'une nouvelle en hommage à sa mère.

Louise nous accueille au début du film sur une plage cernée de vacanciers, pour nous raconter, à travers l’écriture de son journal de bord, la plus grande aventure de toute sa vie : son épopée solitaire de 10 mois sur cette même plage ! Celle-ci sera ponctuée de rêves et de souvenirs qu’elle pensait perdus. Mais également de longues balades et de chasses aux trésors, au cours desquelles elle trouvera notamment un nouvel ami, le roman de Robinson Crusoé ou encore un couteau suisse possédant un pinceau (magnifique symbole de l’art comme arme d’expression !).

Louise en hiver est une œuvre douce et intimiste sur le temps qui passe. Le spectateur prend plaisir à découvrir et à explorer avec elle cette ville désormais fantôme. Car qui n’a jamais rêvé de se retrouver seul dans un centre commercial  et pouvoir laisser libre cours à ses envies, ou encore de construire sa propre cabane sur la plage ?

Jean-François Laguionie n’a jamais caché son goût pour le graphisme et la peinture du début du 20è siècle, en citant comme inspirations Jean-Francis Auburtin et Henri Rivière, et cela se ressent merveilleusement dans l’esthétique de Louise en hiver. La ville fictive de Biligen-sur-Mer ressemble à s’y méprendre aux côtes normandes avec ses plages de sable, ses promenades en front de mer et ses falaises. Pour donner l'effet d'une peinture animée, les dessins ont été réalisés au fusain et à la gouache sur papier Canson - on aperçoit très bien le grain du papier à l’écran - puis numérisés pour être animés en 2D. Ce parti pris esthétique ambitieux confère au film un rendu artisanal au charme incroyable.

Louise étant ici la spectatrice privilégiée de la nature dans toute sa splendeur, de ses déchaînements et de ses apaisements, les bruitages – la mer, les oiseaux, le vent… – se devaient d’être irréprochables. Le pari a bel et bien été tenu ! La bande originale du film est elle aussi remarquable, alternant compositions enjouées au piano et d’autres plus graves et orchestrales pour les séquences dans l’imaginaire et les souvenirs de Louise.

Une œuvre à couper le souffle et à la mise en scène délicate, le tout rythmé par la voix d’une Dominique Frot magistrale. Aucune raison valable de ne pas découvrir cette merveille au plus vite…

Voir plus

Pour quel public ?

Nous conseillons ce film à partir de 10/11 ans. En effet, Louise en hiver n'est pas, au départ, un film destiné au jeune public. Mais Benshi pense sincèrement que les plus beaux moments de cinéma que nous vivons en tant qu'enfant naissent en découvrant des films qui ne nous sont pas destinés, mais qui nous sont accessibles.  

Louise a près de 74 ans et les thématiques principales du film - le souvenir, l’introspection, la solitude, la vieillesse et l'approche de la mort… - peuvent sembler bien loin du monde de l’enfance. Mais Benshi pense que, comme lui, beaucoup d'enfants s’attacheront et s’intéresseront à cette grand-mère avec la même curiosité qui les attire bien souvent vers les personnes âgées.

Certains passages concernant une amitié fictive entre Louise et un parachutiste décédé durant son adolescence pourront paraître étranges - et peut-être même un peu inquiétants - pour les plus jeunes, ce qui explique notamment pourquoi nous le recommandons à partir de 10 ans.

Cependant, pour toutes les raisons citées dans l'avis, Benshi pense que Louise en hiver a toute sa place ici... pour conseiller aux plus grands enfants, selon leur sensibilité, un des plus beaux films d’animation de l’année 2016 !

Bonnes raisons de voir le film

  • Se plonger dans la vie de Louise, et dans ses souvenirs qu’elle partage avec nous comme un trésor
  • L’extrême tendresse de cette grand-mère qui pourrait être la nôtre
  • Cette revisite très personnelle des aventures de Robinson Crusoé
  • La beauté des dessins et la poésie qui s’en dégage, qui nous transportent hors du temps
  • Le rythme calme et singulier du film qui nous laisse simplement le temps... c'est tellement rare de nos jours !

Infos complémentaires

Jean-François Laguionie est un écrivain, scénariste et réalisateur de films d’animation. Son tout premier court métrage La Demoiselle et le Violoncelliste remporte le Grand Prix au Festival international du film d’animation d’Annecy en 1965. En 1978, son second court métrage, La Traversée de l’Atlantique à la rame, obtient la Palme d’or au festival de Cannes et le César du film d’animation. Son premier long métrage Gwen et le livre de sable sort en 1984. A cette occasion, il fonde La Fabrique, studio de production et de réalisation de films d’animation, qui coproduira par la suite deux autres de ses longs métrages, ainsi que d’autres merveilles d’animation comme Princes et Princesses de Michel Ocelot et Kérity la maison des contes de Dominique Monfery.

> Le site officiel de Jean-François Laguionie, qui comporte une page dédiée au film : http://laguionie.com/louise-en-hiver/

> La page du film sur le site du distributeur, où vous trouverez le dossier de presse et des visuels du film à télécharger gratuitement : http://www.gebekafilms.com/gebeka.php

 

Pour aller plus loin

> L’album du film : Laguionie Jean-François, Louise en hiver, Editons de l'Oeil, à paraître en novembre 2016. L’édition de la version roman est également prévue.

> Le livre/DVD Jean-François Laguionie. Textes de Lucie Cabanes, Maurice Corbet, Xavier Kawa-Topor, Pascal Vimenet, à découvrir aux éditions de l’Oeil, en coédition avec le Musée-Château d’Annecy et JPL Films. L’ouvrage retrace et analyse l’œuvre de l’artiste, au travers de témoignages ainsi que de croquis, dessins, peintures, recherches graphiques ou encore décors de chacun des films jusqu’à Louise en hiver. Le DVD contient le documentaire de Jean-Paul Mathelier, Le Rêveur éveillé, un portrait intimiste de Jean-François Laguionie.

> Une rencontre avec Jean-François Laguionie pour l’émission Court-Circuit à l’occasion de la sortie du Livre-DVD : http://cinema.arte.tv/fr/article/rencontre-jean-francois-laguionie

> Un entretien passionant avec Dominique Frot, qui prête sa voix à Louise, réalisé par L'AFCA : http://www.afca.asso.fr/actualites/breves/1805,Entretien-avec-Dominique-Frot,la-voix-de-Louise-en-hiver,en-exclusivite-pour-l-AFCA

> Une liste d’ouvrages  :

Laguionie Jean-François, Le Château des singes, Editions Casterman, 2000 (Roman, dès 7 ans)

Laguionie Jean-François, Pantin la Pirouette, Edition Albin Michel, 2004 (Album jeunesse, dès 7 ans)

Laguionie Jean-François, L'Île de Black Mór, Editions Albin Michel, Collection Wiz, 2004 (Roman, dès 10 ans)

Le Ray Anik, illustrations Laguionie Jean-François, Le Tableau, Edition P’tit Glénat, 2011 (Album, dès 6 ans)

> La captation d'une conférence lors des Rencontres professionnelles sur l'écriture du cinéma d'animation en 2013, avec comme invité Jean-François Laguionie, et comme étude de cas Louise en hiver : https://www.youtube.com/watch?v=dwOSPf7Ypyo