Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Piano Forest

  • De Masayuki Kojima
  • 2007
  • 1h41

Voir la fiche technique

Catégorie : Amitié / Romance   Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Pauline Berra Avatar de Pauline Berra

Notez ce film

Synopsis

Shûhei Amamiya est un jeune garçon issu d’un milieu aisé, qui depuis sa plus tendre enfance s’entraîne dur pour devenir un grand pianiste. Un jour, il doit déménager de Tokyo pour aller vivre près de sa grand-mère malade dans une petite ville de province. Il y fait la connaissance de Kaï Ichinose, un camarade de classe turbulent des bas quartiers, qui lui révèle l’existence d’un mystérieux piano au fin fond de la forêt, dont il est le seul à être capable de jouer. Shûhei est subjugué par le talent apparemment inné de Kaï. Rapprochés par leur passion commune et malgré leurs différences, les deux garçons deviennent amis. Mais leur amitié résistera-t-elle à la compétition et à la jalousie que peut susciter le talent de l’un et de l’autre ?

Voir plus

L'avis de Benshi

« Jouer son propre piano » pourrait être le leitmotiv de ce joli film d'animation japonais. Cette consigne donnée par le professeur de musique au jeune prodige Kaï imprègne le film, devenant une véritable quête pour les personnages. Mais trouver sa touche, sa façon de jouer, n’est bien sûr pas le seul enjeu pour ces jeunes musiciens en devenir, qui sont aussi, et avant tout, des enfants en train de grandir. « Trouver son piano » équivaut alors à trouver son identité, à trouver sa voie, et gagner sa confiance en soi. La musique relevant du monde du sensible et de l’émotion, elle est un médium privilégié pour aborder ces questions initiatiques de recherche d'identité : pourquoi faire de la musique ? Faut-il forcément une raison ? Y en a-t-il une plus valable que d’autres ? Est-ce normal d’être jaloux de ceux qu’on trouve meilleurs que soi ? Pourquoi faudrait-il être le meilleur ? Peut-on jouer uniquement pour le plaisir, comme le fait Kaï ? Ou bien faut-il jouer sérieusement, comme le fait Shuhei ? A travers ces questions existentielles et philosophiques, auxquelles sont confrontés les personnages, le film propose également une introduction au monde de la musique classique. Un des enjeux du film semble être de lui donner corps. Le piano de la forêt, par exemple, est traité comme un personnage : il porte un nom, sa conception est unique, il a un son reconnaissable entre tous et il paraît capable de déceler le talent brut de Kaï. Tout au long du film, les personnages tentent d’expliquer la musique et ses mystères en l’associant à des instants, des sensations, des sentiments. La musique s’avère enfin créatrice de liens : lien social, amical, émotionnel. Et si pour certains le talent est inné, pour d’autres, il reste à construire et se cultive précieusement. Le plus important étant la passion qu’on y met et le sentiment d’accomplissement qu’elle peut procurer...

Voir plus

Pour quel public ?

Nous le recommandons à partir de 8 ans. L'aspect initiatique très marqué de ce film - les nombreuses réflexions et questionnements qui le traverse - pourrait décourager (et ennuyer) les plus jeunes.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour la belle histoire d’amitié entre les deux protagonistes
  • Pour l’amour de la musique que nous transmet le film
  • Pour le message positif sur la confiance en soi

Infos complémentaires

Piano Forest est adapté d’un manga de Makoto Isshiki intitulé Le piano de la forêt : le monde parfait de Kaï, paru entre 1998 et 2015, et comptant au total 26 volumes. Le film reprend seulement les cinq premiers volumes du manga.

C'est le chef d'orchestre et pianiste virtuose russe Vladimir Ashkenazy qui interprète les morceaux de piano joués par Kaï dans le film. Les autres pianistes du film, Shuhei, Takako et le professeur Ajino, ont également chacun leur interprète.

Afin de restituer au mieux les mouvements des pianistes, les dessinateurs et animateurs ont d’abord observé la façon de jouer de Vladimir Ashkenazy, puis l’ont retranscrite en animation, tout en l’adaptant afin de donner une gestuelle unique à chacun des personnages.

Pour aller plus loin

Une page Vikidia sur le piano, sur laquelle on trouvera aussi des liens vers des pages sur Beethoven, Chopin et Mozart, cités dans le film.

Un article proposant une liste de grands pianistes de l’Histoire de la musique.

Un dossier pédagogique sur le film réalisé par l'association Cinéma Public.