Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Anne Charvin Avatar de Anne Charvin

Notez ce film

Synopsis

Un grand-père vient rendre visite à son petit fils malade et lui propose de lui lire un livre. L’enfant, qui aurait préféré continuer de jouer aux jeux vidéo, rechigne à écouter une histoire. Son grand-père lui promet alors du sport, de l’aventure, des combats, du suspense et l’amour vrai.
Il était une fois une jeune femme nommée Bouton d’or et son valet de ferme…

Voir plus

L'avis de Benshi

Quand Bouton d’or demandait quelque chose à son valet de ferme, celui-ci lui répondait toujours : « Comme vous voudrez ». Un jour, elle se rendit compte que cela voulait dire « Je vous aime ». Et elle s’aperçut qu’elle l’aimait aussi. Voilà comment commence l’histoire de Princess Bride, racontée par un grand-père venu au chevet de son petit fils malade pour partager un livre, lu de père en fils depuis plusieurs générations.
Princess Bride est un film malin, qui revisite tous les codes du cinéma d’aventure : ses héros, rusés, beaux et forts, ses vengeances, ses duels, ses magnifiques princesses et ses chevaux blancs, distille une bonne dose d’humour et de distance et se place ainsi, à première vue, aux côtés de films comme Shrek (qui s’en est fortement inspiré). La singularité du film de Rob Reiner vient en fait du récit qui encadre l’histoire de la princesse et qui est bien plus qu’un prétexte pour dérouler un conte intrépide. C’est le sujet même du film, un jeu jubilatoire : l’arrêt ou la reprise de l’histoire, selon le bon plaisir de celui qui la raconte. Et nous spectateurs sommes à la même place que l’enfant, écoutant la même histoire, passant par les mêmes émotions, à la merci du conteur. Quand, à un moment palpitant, le grand-père interrompt l’histoire, c’est au grand dam de son petit fils, et au nôtre ! Et quand l’enfant refuse la tournure que prennent les événements, et la mort d'un personnage principal, c’est en notre nom aussi qu’il s’exprime. Princess Bride n’est donc pas que ce film ironique, qui fait sourire les parents ; il nous invite, chose finalement assez rare, à penser notre place de spectateur. Car si Rob Reiner n'a pas l'air de prendre très au sérieux toutes ces histoires de princes et de princesses, et dépeint chaque personnage d’une manière un peu caricaturale, le charme du film, et sa force, tiennent au fait que malgré l’apparente distance et même l’ironie qui point, le cinéaste croit profondément et sincèrement au pouvoir des histoires. Et à celui du cinéma.

Voir plus

Pour quel public ?

Princess Bride peut être vu avec plaisir par les enfants dès 6 ans et continuera à ravir les plus grands, jusqu'à 10 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour découvrir un amour vrai, un terrible pirate Roberts, un méchant à six doigts, un homme au masque noir, un prince cupide, des duels à l’épée, une vengeance et quatre chevaux blancs
  • Pour continuer de croire aux histoires

Infos complémentaires

Le film est adapté du livre éponyme de William Goldman, qui signe également le scénario. En voilà les toutes dernières lignes, aussi réjouissantes qu'éclairantes sur le projet du film : 

« "À cet instant, la voix grondante d'Humperdinck s'éleva derrière eux, d'un point situé bien plus près qu'ils n'auraient pu l'imaginer.
 - Arrêtez-les ! Embrochez-les !
Ils en furent surpris, mais restèrent sereins. Ils n'avaient aucune raison de s'inquiéter, étant donné qu'ils chevauchaient les destriers les plus rapides de tout le royaume et avaient déjà pris une bonne avance.
Cependant, cela se passait avant que la blessure d'Inigo ne se rouvrît ; que Westley n'eût une rechute ; que Fezzik ne se trompât de chemin ; et que le cheval de Bouton d'or ne perdît un fer. Alors que derrière eux la nuit était emplie des cris de leurs poursuivants."

Telle est la fin de Morgestern. En tant qu'auteur satirique, c'est ainsi qu'il acheva son roman. En tant que lecteur romantique (il était un romantique, j'en prends tardivement conscience), mon père lui donna une fin différente.
Quant à moi, mon rôle se borne à abréger ce texte et je ne suis pas autorisé à exposer mes opinions personnelles. Réussirent-ils ? Le bateau pirate était-il ancré dans la baie ? Je vous laisse le soin de répondre vous-même à ces questions, mais sachez que si on me le demandait, je répondrais affirmativement. Oui, ils s'en tirèrent. Oui, ils recouvrèrent leurs forces, vécurent bien d'autres aventures et connurent encore bien des joies.
Mais cela ne signifie pas pour autant que j'imagine un happy end à cette histoire. Je pense en effet que Westley et Bouton d'Or durent se quereller fréquemment, que la belle princesse perdit finalement de sa beauté, que Fezzik finit par avoir le dessous contre un autre lutteur, qu'un jour un môme exalté défia Inigo en duel et fut plus fort que lui, et que Westley ne put jamais connaître un sommeil vraiment réparateur en pensant qu'Humperdinck avait peut-être retrouvé leurs traces.
Attention, je ne souhaite pas terminer cette histoire sur une note déprimante, comprenez-moi bien. Où je veux en venir, c'est que si j'estime sincèrement que l'amour est la meilleure des choses qu'on puisse trouver en ce bas monde, les pastilles pour la toux exceptées, je dois répéter pour la énième fois que la vie est injuste. Seulement un peu moins que la mort, c'est tout. »

Pour aller plus loin

La fiche du film sur les site des Enfants de cinéma et sur Transmettre le cinéma, avec des photogrammes à télécharger, une séquence vidéo et des informations complémentaires : 
http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/princess-bride.html
http://www.transmettrelecinema.com/film/princess-bride/

Princess Bride est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk