Reine d'un été

Reine d'un été

Réalisé par Joya Thome
Durée : 1h07
| 29 août 2018
Ma note :
Reine d'un été Reine d'un été Bande-annonce VO

Synopsis

Lea, 10 ans, voit arriver les vacances d’été avec une certaine appréhension. Cette année, elle se sent trop éloignée des préoccupations de ses amies et décide de ne pas partir en colonie de vacances. Elle va alors découvrir sa ville sous un autre jour et rencontrer de nouveaux amis. Mais pour rejoindre une bande de garçon, il va falloir qu'elle fasse ses preuves. L’été s’annonce plein d’aventures et de belles expériences.

L'avis de Benshi

Lorsque l’on est enfant, les vacances d’été - plus communément appelées « les grandes vacances » - sont un moment charnière et mémorable de l’année. Arrivés à un certain âge, elles sont même déterminantes dans notre construction sociale et identitaire. Ce sera le cas pour Lea. Petite fille introvertie doté d’un air quelque peu mélancolique, Lea n’est pourtant pas une solitaire. Justement habitée par la volonté d’appartenir à un groupe, elle est prête à relever tous les défis lancés par la bande de garçon qu’elle souhaite rejoindre. Pour leur prouver qu’elle est courageuse et digne de confiance, mais pour se prouver également à elle-même qu’elle mérite sa place, tout autant qu’eux, au sein du groupe.
Conjugué avec la capacité de Joya Thome à saisir ce sentiment unique de l’été, le récit qui se déroule dans une petite ville de campagne allemande dans les années 90 laisse transparaitre une douce nostalgie. Nostalgie du dernier été passé pour les enfants, nostalgie de l'enfance pour les adultes. C’est sans doute là que réside le point fort du film : il peut parler à toutes les générations, en étant appréhendé soit comme un miroir, soit comme un vieil album de photos de vacances.
Reine d’un été nous expose la vie des habitants de Niendorf vu par le prisme de l’enfance, à travers les yeux de Lea, Nico, Robert, Paul, Mortiz et Leon. Les adultes sont représentés, à l’inverse des personnalités complexes des enfants, de manière relativement manichéenne. La réalisatrice a ainsi retranscrit avec une grande justesse le regard encore ingénu que les enfants portent sur eux, et leurs jugements sans compromis.
Le récit est à la fois simple et riche : plusieurs personnages secondaires croiseront la route de Léa et la feront grandir. Au fil de l'été, elle dévoilera sa compréhension du monde complexe des adultes et s’affirmera. Une belle aventure à découvrir à tout moment de l’année !

Pour quel public

Nous conseillons ce film à partir de 8/9 ans.

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
Le personnage de Lea, déterminée et courageuse
2
La justesse de la représentation de l’enfance et de ses amitiés fragiles
3
L’ambiance estivale si particulière

Infos complémentaires

Reine d’un été est le premier long métrage de Joya Thome. La jeune réalisatrice allemande a débuté sa carrière en tant qu’actrice dans les films de son père lorsqu’elle était enfant. Elle a également suivi des études en science de l’éducation, tout en réalisant plusieurs courts métrages.

Reine d’un été a obtenu le Prix du Public et le Prix du Jury enfant au Festival "Voir Ensemble" de Grenoble, ainsi que le Prix du Jury professionnel au Festival Les Toiles Filantes de Pessac.

Pour aller plus loin

Le dossier de presse du film, où vous pourrez lire une longue interview de la réalisatrice.

Vous trouverez également sur le site du distributeur jeunesse, Les films du préau, un document pédagogique pour accompagner le film : http://www.lesfilmsdupreau.com/pdfs/guides/rde_0.pdf

Fiche rédigée par Laetitia

Discussion