Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Laetitia Scherier Avatar de Laetitia Scherier

Notez ce film

Synopsis

Gordie, Teddy, Vern et Chris habitent à Castle Rock, petite ville de l’Oregon aux Etats-Unis. En plein cœur de l’été 1959, sous un soleil de plomb, les quatre amis inséparables jouent dans leur cabane en bois avec l’insouciance de leurs douze ans. Mais leur vie va changer lorsque Vern surprend une conversation entre son frère et l’un de ses amis, qui affirment avoir retrouvé le jeune Ray Brower porté disparu depuis trois jours. Fauché par un train, l’adolescent n’a pas survécu et son corps repose à plusieurs kilomètres dans la forêt, près de la voie de chemin de fer. Ne voulant pas se justifier auprès de la police au sujet de leur présence sur les lieux, le frère de Vern et ses amis, jeunes voyous sans cervelle, comptent bien en rester là. Mais les quatre amis, animés par un étrange mélange de fascination, de courage et de quête de gloire, partiront à la recherche du corps. La plus grande aventure de leur vie va alors commencer…

Voir plus

L'avis de Benshi

L’adolescence est une période qui a toujours fasciné les réalisateurs et inspiré le cinéma. Mais quelle difficulté de représenter cet état si particulier que l’on a tous vécu et que l’on est pourtant incapables de comprendre complètement une fois que nous sommes devenus adultes. Cet état instable, plus tout à fait enfant et pas encore adulte, où l’on voudrait grandir trop vite sans réaliser que l’enfance va tant nous manquer. Et c’est avec une justesse étonnante de Rob Reiner a réussi à capturer ces précieux moments et à nous les livrer avec autant d’authenticité.

Gordie est devenu romancier, et suite à une triste nouvelle il se remémore le moment le plus marquant de sa vie. Narrateur du récit, il va guider le spectateur tout au long de l’aventure. Les quatre jeunes garçons ne réalisent réellement qu’au cours du chemin ce qui les attend, et qu’ils ne sont peut-être pas encore prêts à voir ce qu’ils sont partis chercher. Lancés dans une aventure secrète exaltante, leur périple sera l’occasion de partager leurs peurs et leurs interrogations sur la vie et l’avenir, entre joie et détresse. Ils affirmeront chacun leurs personnalités très différentes et se confieront sur leurs blessures respectives, tant physiques que psychologiques.

Stand by me, que l’on pourrait traduire par « compte sur moi », est avant tout un film sur l’amitié. Gordie prononce à la fin de son récit l’une des plus belles phrases du cinéma : « I never had any friends later on like the ones I had when I was twelve. Jesus, does anyone? » / « Je n'ai jamais eu d'autres amis comme ceux que j'avais à 12 ans. Bon Dieu, n'est-ce pas là le cas de tout le monde ? ». Cette phrase résume à elle seule la force et la pureté des amitiés pré-adolescentes. Ces instants où l’on se construit sans avoir encore totalement conscience de ce qui nous entoure, où les rapports sont simples et sincères, et où il ne reste que le monde à conquérir.

Ce film culte est un incontournable, un ovni dans les productions sensations et fantastiques des années 1980, que l’on découvre généralement aux balbutiements de l’adolescence, puis que l’on revoit ensuite sans limite avec un pincement de nostalgie au cœur.

Voir plus

Pour quel public ?

Aucune séquence du film n’est particulièrement choquante, et cela même jusqu’à la découverte du corps de Ray Brower. Cependant les contextes familiaux respectifs des jeunes héros sont parfois difficiles même s’ils ne sont formulés qu’à l’oral, et leur quête existentielle s’adresse principalement aux pré-adolescents. Aussi nous conseillons de découvrir ce film à partir de 11 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • Découvrir l’un des plus beaux films sur l’adolescence
  • La séquence totalement hilarante et burlesque du concours de tarte
  • Se sentir compris pour les enfants, se replonger en enfance pour les parents

Infos complémentaires

Le titre du film vient de la chanson Stand by Me de Ben E. King, sorti pour la première fois en 1961. Rééditée pour l’occasion, elle rencontra un nouveau succès mondial. On peut l’entendre lors du générique de fin.

Pour aller plus loin

Un dossier pédagogique réalisé par les grignoux.

La fiche du film sur le site Transmettre le cinéma.