Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Wallace & Gromit : Une grande excursion

  • De Nick Park
  • 1989
  • 23 min

Voir la fiche technique

Catégorie : Fantastique   La divine comédie  

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Pauline Berra Avatar de Pauline Berra

Notez ce film

Synopsis

Wallace, inventeur tête en l'air, et son fidèle compagnon, le chien Gromit, cherchent où passer leurs vacances. Alors qu’il s’apprête à préparer son met favori, du fromage, Wallace s’aperçoit qu’il n’y en a plus une miette. Ils se mettent alors tous les deux à la recherche d’une destination où ils pourront manger du fromage et refaire le plein des placards. C’est alors qu’une idée surprenante leur vient en tête : la lune n’est-elle pas faite de fromage ? Ils ont trouvé leur destination pour les vacances…

Voir plus

L'avis de Benshi

Wallace et Gromit sont des stars du cinéma d’animation. Ces deux personnages sont très connus à travers le Royaume-Uni dont ils sont originaires, mais aussi le reste de l’Europe, les Etats-Unis et le Japon. En Angleterre, ils sont devenus de véritables icônes. Ils apparaissent dans une série de courts métrages, un long métrage ainsi que dans des publicités, des livres et des jeux vidéo. Une grande excursion est le tout premier volet des aventures de Wallace et Gromit.
Chacun des deux héros présente une personnalité marquée et marquante : tandis que Wallace se caractérise par ses inventions extravagantes et sa maladresse, Gromit se caractérise par ses silences éloquents, sa perspicacité et surtout ses attitudes qui le rapprochent davantage de l’humain que de la race canine. Pour créer Wallace, Nick Park dit s’être inspiré d’un mélange entre son père et l’un de ses enseignants, un peu excentrique. Le créateur et réalisateur manifeste ce souci du détail dans tout son travail et plus particulièrement au niveau des décors. Un cadre accroché au mur, les motifs d’un papier peint, une multiprise sur laquelle est branchée une lampe etc. : ce déploiement de détails confère un fort « réalisme » à l’existence de ces personnages - leurs hobbies, leurs goûts, leur travail - et à la façon dont ils habitent leur environnement.
L’histoire commence par une lubie des personnages, un fantasme qui pourrait être celui d’un enfant : et si on allait sur la lune pour les vacances ? A partir de là, la logique semble avoir été occultée puisqu’il suffit aux personnages de bricoler une fusée et qu’ils n’ont pas besoin de combinaison pour respirer l’atmosphère lunaire. Tout se passe comme ils l’ont prévu alors que nous savons pertinemment que c’est impossible. Ce trait d’absurdité est assez caractéristique des aventures de Wallace et Gromit mais plus généralement du sens de l’humour anglais, très particulier. Absurdité et excentricité définissent en quelque sorte ce que les anglais appellent le nonsense et que l’on retrouve bien ici. En effet, à partir du moment où la fusée décolle, le spectateur se retrouve embarqué dans un autre monde qui semble impossible mais auquel on a envie de croire, d’autant plus qu’il se présente comme un reflet du notre, comme le montre par exemple le petit robot lunaire qui met une contravention à la fusée pour mauvais stationnement et qui s’imagine faire du ski. C’est dans ces moments que le film nous entraîne dans une drôle de rêverie, à la fois étrange et poétique.

Voir plus

Pour quel public ?

Sans risque à partir de 4 ans, cependant l’absurdité et l’excentricité de l’humour anglais échapperont probablement à leur compréhension.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour découvrir les premiers pas de personnages emblématiques du cinéma d'animation
  • Pour la vision à la fois absurde et fantastique de la vie sur la lune que propose le film
  • Pour la drôlerie et l'excentricité des personnages et de leur univers

Infos complémentaires

Le créateur de Wallace et Gromit, Nick Park, a eu l’idée du film Une grande excursion dès 1982, lorsqu’il travaille sur son projet de fin d’études à l’école d’animation. Il ne le finalise qu’en 1989, après avoir rejoint les studios Aardman Animations, devenus depuis une véritable institution et qui se sont fait une spécialité de l’animation en pâte à modeler.

A l'origine, l'histoire devait être plus longue, contenir davantage d’intrigues et de personnages. Nick Park voulait même en faire une sorte de parodie de l’univers de Star Wars.

Nick Park a reçu plusieurs récompenses et nominations pour son travail sur Wallace et Gromit

Le studio Aardman a été mis à l’honneur en 2015 par le musée des Arts Ludiques, qui lui a consacré une exposition retraçant tout son parcours et revenant sur les œuvres produites depuis sa fondation jusqu’à aujourd’hui.

Pour aller plus loin

Bibliographie
- Wallace & Gromit, l'album de famille, Brian Sibley, Editions Hoëbeke, 2000
- Catalogue de l'exposition Aardman

Sites/liens
- La chaine YouTube des studios Aardman, sur laquelle on peut notamment découvrir des séries de courts métrages :
https://www.youtube.com/user/aardman
- Le site officiel de Wallace et Gromit (en anglais)
http://www.wallaceandgromit.com/
- Fiche pédagogique sur l'humour (cf. page 8 pour en savoir plus sur la notion de nonsense et l'humour anglais)
http://www.lettresvolees.fr/queneau/documents/Definitions.pdf