Tous les films du guide

Films inclus dans l'abonnement

Zazie dans le métro

  • De Louis Malle
  • 1960
  • 1h32

Voir la fiche technique

Catégorie : Grands classiques   La divine comédie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans
Poster de Zazie dans le métro

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Laetitia Avatar de Laetitia

Notez ce film

Synopsis

Zazie vient pour la première fois à Paris, et ce n’est pas une mince affaire ! Tandis que sa mère s’accorde une escapade amoureuse avec son nouvel amant, Zazie est confiée à son oncle Gabriel pour le week-end. Mais alors que celui-ci pensait la faire rêver devant les plus beaux monuments de la capitale, la petite fille n’a qu’une obsession : prendre le métro ! Malheureusement, une grève RATP vient de débuter, et les grilles abaissées ne semblent pas prêtes de se ré-ouvrir. Au vue de la réaction de Zazie, il n’en faudra pas plus à Gabriel pour comprendre que son week-end ne sera pas de tout repos. Sa charmante nièce au sourire enjôleur s’avère être une insupportable hyperactive, qui va rapidement faire tourner en bourrique tout le quartier !

Voir plus

L'avis de Benshi

Adapté du célèbre roman homonyme de Raymond Queneau, jugé par beaucoup inadaptable, le Zazie dans le métro de Louis Malle est à la hauteur de l’audace stylistique de l’œuvre originale. Et cela n’était pas chose aisée tant les procédés littéraires utilisés dans le livre peuvent être difficiles à transposer à l’écran. Le réalisateur nous démontre avec brio ses talents de conteur dans cet ovni cinématographique sans compromis. Il propose une certaine image de la jeunesse contemporaine (le film est sorti en 1960), et à voir la manière dont il représente la petite Zazie, on ne tarde pas à comprendre qu’il ne l’aime pas beaucoup !
Capricieuse, hyperactive et vulgaire, elle n’écoute absolument pas les adultes. En d’autres termes, Zazie est une vraie petite peste. Pourtant le réalisateur réussit à faire naître chez le spectateur une certaine admiration pour cette petite fille. Non pas pour son impertinence, mais pour son appétit de vivre et sa curiosité du monde qui l’entoure. Sans crainte ni tabou, Zazie est prête à aborder tous les sujets et à mettre son nez dans les affaires des adultes… quitte à semer la zizanie ! Il faut dire que la petite fille en a déjà vu de toutes les couleurs, du haut de ses dix ans : sa mère a tué son père d’un coup de hache, mais est ressortie libre de son procès. La séquence où elle raconte son histoire à un homme rencontré dans la rue est à la fois drôle et improbable, tellement Zazie ne prend absolument pas la mesure de l’évènement. C’est d’ailleurs bien là le sujet du film : Zazie veut agir comme une grande personne alors qu’elle n’est qu’une enfant. Le métro représente, de manière peut être plus évidente dans le livre que dans le film, le passage à l’âge adulte. Zazie ne rêve que d’une chose, y monter, mais elle n’est pas encore prête – et lorsqu’elle y accèdera enfin, elle se sera endormie.
On notera également que le thème de la sexualité est très présent dans le film, mais de manière assez subtile pour que cela ne pose pas de problème aux enfants (les amants de la mère de Zazie, la supposée homosexualité de son oncle…). Le film est également audacieux par sa forme. Malle utilise notamment beaucoup de trucages (pour faire apparaître et disparaître Zazie) et le montage en accéléré. Tous ses effets de mise en scène, souligné par le texte de Queneau, offrent une couleur surréaliste au film assez réjouissante !

Mais attention à ne pas s’y tromper, Zazie dans le métro est bien une comédie ! Le film s'inscrit dans la grande tradition burlesque : courses-poursuites, chutes, explosions, bagarres collectives et comique de répétition, tout y est ! Alors n’hésitez pas à vous laisser surprendre.

Voir plus

Pour quel public ?

Le langage très fleuri de la petite Zazie ne manquera pas d’étonner les adultes – dans la salle comme dans le film ! -, mais il se révèle être un gag répétitif vite oublié par les enfants. La majeure partie du récit pourrait tout à fait être comprise dès 6 ans, mais compte tenu du niveau de langage, les thèmes abordés et les nombreuses histoires imbriquées les unes dans les autres, le film est davantage recommandé à partir de 8/9 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • La délicieuse impertinence de Zazie !
  • Découvrir un grand classique du cinéma français
  • La visite guidée - et agitée - du Paris des années 1960, critique virulente de la société en pleine mutation
  • La mise en scène audacieuse qui nous embarque dans une véritable aventure visuelle et sonore

Infos complémentaires

Après des études en Sciences Politiques, Louis Malle (1932-1995) entre à l’IDHEC en 1953, l'Institut des hautes études cinématographiques (intégré à la Femis depuis 1988). Pendant ses études il va travailler comme assistant du commandant Jean-Yves Cousteau à bord de la Calypso, et coréalise avec lui le documentaire Le Monde du silence en 1955. Le film sera le premier documentaire à recevoir la Palme d’or à Cannes. Il travaillera ensuite avec le grand Robert Bresson sur le film Un condamné à mort s’est échappé. Zazie dans le métro est son troisième long métrage. Il réalisera ensuite près de trente films, des courts et longs métrages aussi bien de fiction que documentaires, dont le très émouvant Au revoir les enfants, recommandé par Benshi à partir de 9 ans.

Vous pouvez découvrir une courte interview passionnante du réalisateur au sujet de Zazie dans le métro ici. Il y évoque ses partis pris esthétiques, sa démarche de réalisateur, et sa volonté de dédier le film à Charlie Chaplin.

Philippe Noiret interprète ici l’oncle de Zazie. Grand acteur de théâtre, il n’en était alors qu’à son second rôle au cinéma après La Pointe Courte d’Agnès Varda en 1955. Il tournera ensuite dans près de quarante films de grands réalisateurs français et étrangers, menant parallèlement avec brio sa carrière d’acteur de théâtre.

Pour aller plus loin

Un dossier pédagogique rédigé dans le cadre du festival Ciné Junior.

Le livre dont est tiré le film, à découvrir pour les plus grands à partir de 11/12 ans :
Queneau Raymond, Zazie dans le métro, Ed. Gallimard Jeunesse, Collection Folio Junior, 2009