La Légende du printemps

  • Lou Vérant

  • 7 min

  • 2021

  • France

Synopsis

Comment le soleil se réveille-t-il à la fin de l'hiver ? C'est à cette question que répond une sage araignée en nous contant la légende du printemps... 

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Le réveil saisonnier de la nature a inspiré nombre d’artistes et d’histoires dont cette Légende du printemps que la jeune réalisatrice Lou Vérant a choisi pour son film de fin d’étude. La douceur de l'univers graphique aux textures aquarellées et aux contours cernées de noir est mise en valeur par la délicatesse de la musique qui ponctue le récit. Celui-ci est porté par le personnage de l'araignée, sage détentrice des histoires de la forêt, qui nous conte l'histoire du soleil se réveillant à la fin de l’hiver, grâce au chant puis à la danse de la reine des feuilles. Si la légende est charmante, la poésie et l’humour avec lesquels la réalisatrice la met en scène fait la réussite de ce court métrage, avec ses drôles de personnages de feuilles, tour à tour jeunes pousses excitées puis spectatrices un peu guindées. Les petits spectateurs et spectatrices, qui ont souvent plein de questions sur les changements de saison et les métamorphoses de la nature, seront sensibles à ce conte qui porte la joie et l’enthousiasme du renouveau printanier.  

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

A partir de 3 ans. 

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film

  1. Pour la poésie et l'humour du récit
  2. Pour l'univers graphique, doux et délicat
  3. Pour une légende qui porte la joie et l'enthousiasme du printemps !
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

La forêt de Soignes

Le film s'ouvre sur un carton indiquant « une légende racontée dans la forêt de Soignes ». Cette forêt est située au sud-est de Bruxelles et jouxte le bois de La Cambre au nord duquel est justement implantée l'école des arts visuels de La Cambre où a étudié la réalisatrice, Lou Vérant.  

La composition musicale

La musique a été imaginée par Virginie Tasset, jeune compositrice belge qui parle ainsi de son travail pour le cinéma d'animation et de sa collaboration avec Lou Vérant : « C’était un autre rapport encore aux images, sur lesquelles on compose. Peut-être l’animation donne-t-elle plus de place à la musique. Au moment de la création, les dessins ne sont pas aboutis mais la trame existe. J’ai ainsi travaillé avec trois réalisatrices étudiant à la Cambre. Le dernier film en date, c’est La Légende du Printemps de Lou Vérant, qui raconte comment le soleil se réveille. Avec du vent, des feuilles, de quoi nourrir les idées sonores. Parmi les réalisateurs, j’ai l’impression que certains arrivent plus facilement que d’autres à exprimer de quelle émotion, de quel rythme ils ont envie. » (propos recueillis par le journal belge L'Avenir et cités sur lavenir.net)

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :