Le Rat Scélérat

  • Jeroen Jaspaert

  • 26 min

  • 2017

  • Royaume-Uni

Synopsis

Un rat sème la terreur en volant la nourriture des plus faibles. Mais un jour, il croise sur sa route une cane qui va se montrer beaucoup plus futée que lui...

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Après entre autres les célèbres Gruffalo et Monsieur Bout-de-bois, Le Rat Scélérat fait partie de la série d’adaptations à succès des albums de Julia Donaldson et Axel Scheffler (voir Pour aller plus loin). On y suit les aventures d’un rat masqué portant bottes, cape et épée tel un mousquetaire. Mais ce n’est pas le sens de la justice qui le guide, c’est son appétit et son avidité, décrétant aux animaux qu’il croise : « Tout ce qui me convient, me revient ! ». Après s'être régalé d'une succulente pâtisserie dérobée à une oie blanche, notre héros va développer un appétit particulier pour les sucreries, goût qu’il finira par satisfaire d’une façon inattendue lorsqu’il aura renoncé à ses activités et ses attributs de bandit de grand chemin.

Comme les autres titres cités plus haut, le film nous emmène dans un univers fidèle aux illustrations d’origine, mais transposé dans une animation en volume très réussie, réalisée à l’ordinateur à partir de figurines. Quant au récit, il est porté par une voix-off et des dialogues en vers qui donnent au film un ton dynamique et ludique, nous réservant une fin surprenante… Un film à savourer comme le délicieux cupcake rose dont se délecte le rat scélérat au début du film !

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

A partir de 3 ans pour les personnages et l'histoire, et 4 ans pour commencer à apprécier le récit en vers.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film

  1. Pour le personnage du rat sympathique et scélérat à la fois !
  2. Pour l'humour du récit et des dialogues en vers
  3. Pour l'animation en volume très réussie
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Le choix du rat

L'autrice Julia Donaldson qui a écrit l'histoire du Rat Scélérat (celle-ci étant donc un album publié en 2011 chez Gallimard jeunesse avant d'être un film), a longtemps cherché en quel animal s'incarnerait le personnage de « méchant » dont elle avait envie de conter les aventures : « Au début, je ne savais pas quel animal choisir, un loup, un renard… mais je ne voyais pas un bandit écureuil ou lapin car ce sont des animaux qui semblent bien trop innocents... »

Le choix de cet animal a par ailleurs demandé réflexion au dessinateur Axel Scheffler : « C’est un gros challenge de dessiner un rat sur un cheval, car l’échelle n’est pas réellement réaliste, un vrai rat ne serait pas aussi gros ! J’ai donc pris la liberté d’ignorer complètement toutes notions de réalité. Comme les livres illustrés ont leur propre logique, personne ne s’en étonnera vraiment. » (Extrait du dossier de presse édité par Les Films du Préau).

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :