Nain géant

  • De 

    Fabienne Giezendanner

  • 2013

  • 11 min

  • France

Une petite fille inuit part à la chasse aux oiseaux et découvre un nain géant capable grâce à un simple éternuement de changer de taille à volonté.

Voir plus

Catégories:

L'avis de Benshi

Inspiré d'un conte inuit, cette histoire est celle de l'apprentissage d'une jeune fille qui, en se confrontant au monde magique des forces naturelles, est conduite à accéder à une nouvelle étape de sa vie. Il s'agit ainsi d'un rite initiatique qui met bien en valeur la culture inuit dans la tradition initiée au cinéma par Nanouk l'esquimau, mais ici à travers la mise en scène d'un conte où la jeune héroïne est confrontée à une sorte de croquemitaine dont le pouvoir magique lui permet de passer de l'état de nain à celui de géant. C'est toute la féerie d'une autre culture qui est ainsi partagée avec une économie d'éléments et de couleurs propre au blanc immaculé des paysages polaires. La féerie de cet être magique qui donne le titre au film est contrebalancée par une bande sonore documentaire présentant des cris d'oiseaux, les pas dans la neige ou encore une large palette de sons comprenant le vent et d'autres élément de l'écosystème polaire. Le spectateur se trouve en pleine immersion dans un milieu qu'il ne connaît pas.

L'histoire se suit sans la moindre parole où chaque mouvement des personnages devient hautement significatif. L'image en deux dimensions fait la part belle aux dessins et aux couleurs qui se meuvent avec fluidité et élégance : l'animation est à ce titre savoureuse !

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Une histoire courte et sans paroles, où le « Nain géant » du titre ne fait aucunement peur : à voir ainsi à partir de 5 ans.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons

  1. Pour la découverte de la culture inuit
  2. Pour le remarquable travail sur la bande sonore
  3. Pour la subtilité de l'animation dans un décor majoritairement blanc
  4. Pour offrir la possibilité au jeune public d'affronter ses peurs face à la figure de l'ogre nain géant

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

La bande sonore comprend des chants de gorge inuits réalisés par Rebecca Mearns et Savannah Angnaluak. Même si le film est essentiellement muet, on peut aussi entendre une voix en inuktitut, la langue des Inuits, ainsi que les percussions d'un tambour inuit.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :

Réalisateur

Fabienne Giezendanner