• Courts métrages

Sacré Père Noël

  • Age :

  • A partir de 4 ans

Synopsis

Que fait donc le Père Noël une fois sa tournée du 24 décembre terminée ? Eh bien, il part en vacances ! À ses côtés, partez à la découverte de la France, de l'Écosse ou encore de Las Vegas.

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Adapté d’un des célèbres albums de l’auteur britannique Raymond Briggs, Sacré Père Noël nous plonge dans le quotidien bien rempli du monsieur à la longue barbe blanche. Alors qu’il est sûrement l’un des plus célèbres personnages de la littérature, on ne sait finalement que peu de choses de lui. Ici, on rencontre un vieil homme grognon, soucieux de rompre avec son quotidien. Ce périple à ses côtés est le temps de la découverte d’un nouveau Père Noël.

Avec son animation simple et douce, le court métrage propose une belle nouvelle aventure au vieux bonhomme. L’humour n’est pas laissé pour compte et de nombreux gags pavent le chemin du Père Noël. Ses quelques adresses au spectateur sont aussi surprenantes qu’amusantes. « Je sais ce que vous allez dire : de quoi se plaint-il ce vieux grognon ? », nous apostrophe-t-il dès les premières minutes. Arrivé en France, souhaitant éviter toute assimilation à un touriste, il adopte le béret, la marinière et la baguette sous le bras. Mal lui en prend ! Ses voisins pouffent. À raison.

Contraint de fuir dès qu’il est reconnu, le vieux bonhomme enchaîne les destinations et se dirige ensuite vers l’Écosse puis Las Vegas. Sous la pluie ou le soleil, il apprécie, pubs, cornemuses et casinos mais reste aussi bougon qu’aux premières heures. Rien ne vaut son chez-soi, « home sweet home » comme disent ses comparses britanniques. Et bientôt Noël est de retour, la musique des cordes et des vents cède la place aux chœurs d’enfants, scandant aux côtés du vieux monsieur : « en route c’est le grand jour, nous voilà repartis pour un sacré joyeux Noël ! »

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Les mésaventures du vieux bonhomme à barbe blanche - et surtout son côté bougon - feront sûrement rire aux éclats les enfants à partir de 4 ans. Le film a quelque peu vieilli et présente un personnage qui tombe malade parce qu’il a trop mangé et bu trop d’alcool… Ces scènes sont très drôles mais datées, elles ne font bien entendu pas l’apologie de l’alcool mais sont le témoin d’une époque où les questions de représentation vis-à-vis des enfants n’étaient pas une préoccupation. Il est donc important de pouvoir répondre aux éventuelles questions des plus jeunes et de former leur regard critique.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film :

  1. Découvrir ce que fait le Père Noël les 364 autres jours de l’année
  2. Rire des nombreux gags qui parsèment son quotidien
  3. Partir en voyage aux côtés du gentil monsieur
  4. En apprendre plus sur la culture des pays visités
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Une adaptation littéraire

Sacré Père Noël est un film d’animation adapté de deux albums jeunesse de l’auteur Raymond Briggs : Father Christmas (Père Noël - 1973) et Father Christmas Goes on Holidays (Père Noël part en vacances, 1975). Il est lié à l’album Le Bonhomme de neige (1978), un grand classique de la littérature jeunesse britannique, également écrit par Raymond Briggs, adapté au cinéma par Dianne Jackson en 1982 et récompensé aux BAFTA. Tu peux retrouver sa fiche par ici : https://guide.benshi.fr/films/le-bonhomme-de-neige/342.

Le Père Noël à travers le monde

D’un pays à l’autre, on n’attend pas forcément le Père Noël le 24 décembre au soir. Alors connais-tu les autres figures de Noël ? En Norvège, le lutin Julenissen apporte les cadeaux. En Allemagne, aux Pays-Bas et en Pologne, on attend Saint Nicolas qui est célébré le 6 décembre. Il punit les enfants désobéissants et récompense ceux qui sont sages, tout comme la Befana, une sorcière italienne. En Espagne, il faut attendre le 6 janvier pour que les Rois mages arrivent avec des surprises, et, en Russie, Grand-Père Gel (Ded Moroz) passe le 7 janvier.

Le repas des Fêtes à travers le monde

En France, repas fastueux et cadeaux sont au rendez-vous le soir du 24 décembre (ou le matin du 25, selon les traditions familiales). Mais qu’en est-il ailleurs dans le monde ? En Grande-Bretagne, on mange le christmas pudding, aux États-Unis, la dinde, et ici, c’est la bûche pâtissière qui habille la table du réveillon. D’ailleurs, à l'origine, il s’agissait d’une véritable bûche de bois, aspergée d’alcool, de miel ou d’épices, puis brûlée dans l’âtre pour apporter prospérité et chance à la famille. En Australie, c'est le barbecue de fruits de mer ou un repas froid car on est en plein été au mois de décembre, et au Japon, on commande son poulet au KFC pour le déguster en famille !

Voir plus
Voir moins
  • Catégories

  • Fantastique
  • Grands classiques
  • Mots-clés

  • Noël
  • Voyage
  • Contes et Légendes
  • Littérature

Rédigé par :