Chicken run

  • De 

    Nick Park

    Peter Lord

  • 2000

  • 84 min

  • Royaume-Uni

Embastillée dans un poulailler qui ressemble à un stalag, une compagnie de poules cherche à tout prix à échapper à son funeste destin : Mme Tweedy, la fermière, veut les transformer en tourtes ! Heureusement, le coq Rocky débarque à l'improviste pour les aider... Mais ce dernier ne s'avère pas aussi fiable que prévu. Surtout, le plan machiavélique des Tweedy s'accélère...

Voir plus

L'avis de Benshi

Première « superproduction » du Studio Aardman, Chicken Run se distingue par ses nombreux niveaux de lecture. Au premier degré, c'est un grand film d'action. Bien que confiné dans le poulailler et ses environs, le film déploie tout un arsenal d'inventions visuelles, de séquences particulièrement éprouvantes pour les nerfs, et surtout confirme le goût de Nick Park pour les mécaniques infernales. A l'action s'ajoute une forte dose d'humour : l'animation des poules est irrésistible, les personnages le sont tout autant. C'est aussi un remake à peine déguisé d'un classique du film d'évasion : La grande évasion. L'hommage est à la fois appuyé et totalement léger, aérien, tant le décalage entre le modèle et son application à l'espèce volaillère est notable. De la musique à la reprise de certaines scènes emblématiques, Chicken Run fait mieux que décalquer, il fait exploser. Et c'est surtout dans son troisième « degré » que Chicken Run prend littéralement son envol, instillant une réflexion vertigineuse sur la frontière entre réalité et fiction, vrais et faux poulets, cinéma et pâte à modeler. Chicken Run est un peu tous ces films à la fois, véritable rubik's cube, qui plaira à tous, petits et grands, tant sa liberté est grande. Vive l'évasion !

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Le film a le génie de s'adresser à tous les publics, tant les personnages, situations et références multiplient les niveaux de lecture. A partir de 6 ans.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons

  1. Le dosage parfait entre humour, action, et histoire
  2. Les mutiples allusions, références, parodies
  3. La séquence de la machine à tourte

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Le film marque la première collaboration entre les Studios Aardman et Dreamworks. C'est le plus gros succès jamais réalisé en animation en pâte à modeler.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :

Réalisateur

Nick Park

Peter Lord