La Flèche bleue

  • Enzo D'Alo

  • 90 min

  • 1996

  • Italie

Synopsis

Comme chaque année, le soir de l'Epiphanie, la fée Befana part distribuer des cadeaux aux plus gentils enfants. Mais un jour, la fée tombe malade et ne peut assurer sa tournée. Elle confie cette tâche au machiavélique docteur Scarafoni, qui n'a aucunement l'intention de distribuer les cadeaux. Les jouets décident alors d'aller eux-mêmes à la rencontre des enfants...

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Comme vous le savez, le soir de Noël, le Père Noël descend dans les cheminées pour distribuer des cadeaux aux enfants les plus sages. Mais saviez-vous qu'en Italie, pour l'Epiphanie, il y a aussi la fée Befana qui, sillonnant les airs sur son balai magique, dépose des jouets dans les chaussettes accrochées au-dessus des cheminées. Mais voilà que des esprits bien malveillants vont tenter de l'empêcher d'assurer sa distribution. En effet, le méchant Scarafoni cherche à revendre les jouets aux plus riches familles. Comment réparer cette injustice ? Les jouets vont alors s'animer pour mieux prendre en main leur destin.

Plus qu'une belle aventure (durant laquelle les jouets affronteront plusieurs dangers), La Flèche bleue aborde des notions essentielles telles que la gentillesse et la justice. Le petit Francesco, qui vit très modestement, rêve d'avoir en cadeau la fameuse flèche bleue, un petit train électrique. Malheureusement, il devra faire face à la méchanceté de Scarafoni (qui ne pense qu'à l'argent), à celle de deux voyous prêts à cambrioler le magasin de jouets le soir même de Noël, ou encore à l'orgueil des enfants riches et gâtés qui croient que tout leur est dû. Les jouets vont non seulement prendre conscience du drame de la situation, mais vont surtout, dans un élan de solidarité, comme s'ils étaient tous animés par le même engagement, tenter de sauver le bonheur des enfants, et surtout celui des plus méritants.

Pour son premier long métrage, le réalisateur Enzo D'Alò opte pour le dessin animé en deux dimensions dont le trait simple permet une lecture claire des images et ajoute également une certaine douceur au film. Qu'on rit, qu'on frissonne ou qu'on soit ému, La Flèche bleue est un film plein de tendresse et de poésie, où la magie est toujours du côté de l'enfance.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

A partir de 4 ans.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film

  1. Un film plein de tendresse
  2. Une aventure magique et poétique et une belle histoire sur la gentillesse
  3. Parce qu'imaginer que les jouets puissent avoir une vie propre fera toujours rêver les enfants (et les grands !)...
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Né à Naples en 1953, Enzo d'Alo a commencé sa carrière dans l'animation en effectuant un service civil auprès d'enfants dont il filme les dessins pour ensuite les monter sur une musique qu'il a lui même composé. Après avoir réalisé des dessins animés pour la télévision italienne, il co-fonde en 1983 la société de production la Lanterna Magica, spécialisée dans le cinéma d'animation. La Flèche bleue, réalisé en 1996, est le premier film du studio. Enzo d'Alo est aussi l'auteur de *La Mouette et le Chat (1998) et a réalisé une nouvelle adaptation de Pinocchio en 2013.

La Befana est la sorcière italienne de l'Epiphanie. Elle distribue des cadeaux dans chaque maison durant la nuit du 5 au 6 janvier. Elle est généralement présentée comme une gentille vieille dame sur un balai volant, portant un sac rempli de cadeaux et des souliers abimés. On dit qu'elle apporte des cadeaux aux enfants qui ont été gentils toute l'année, et aux autres, un bout de charbon.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :