L'Air de rien

Synopsis

Un vieil homme pensionnaire d'un sanatorium contemple la mer. Une mouette attirée par quelques miettes de pain s'approche alors de lui. C'est le début d'une relation complice à l'issue inattendue...

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Dans un magnifique univers composé d’aquarelles qui subliment la mer et le ciel dans ses multiples nuances, Gabriel Hénot-Lefèvre nous conte une histoire d’amitié atypique entre un vieil homme et une mouette. Il est rare de voir un court métrage destiné au jeune public dont le personnage principal est une personne âgée, sans qu’elle soit en relation avec ses enfants ou petits-enfants. Avec réalisme mais beaucoup de délicatesse, le réalisateur montre les corps fatigués et la solitude du grand âge. Puis l’apparition d’une mouette et de la relation complice qui se tisse progressivement avec le personnage principal illumine peu à peu le récit. Celui-ci nous emmène finalement vers un très beau dénouement, qui met en scène l’émerveillement comme une émotion susceptible de surgir à n’importe quel moment de la vie. La musique originale composée par Olivier Militon contribue aussi beaucoup à la douceur un peu mélancolique de ce film émouvant sur le temps qui passe, « l’air de rien »... 

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

La douceur de l'ambiance, des images et de cette relation complice entre un homme et un oiseau rend le film accessible dès 6 ans.  

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film :

  1. La beauté de l'animation réalisée à l'aquarelle
  2. Une touchante histoire d'amitié entre un homme et un oiseau
  3. L'envol final et partagé !
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

La douceur des images est aussi mise en valeur par la proposition du compositeur Olivier Militon. Celui-ci a composé une partition pour un orchestre symphonique et l'on peut découvrir sur son site une courte vidéo de l'enregistrement qui donne un aperçu des instruments utilisés. Il a également recréé et co-écrit avec le réalisateur la chanson qui accompagne le film en noir et blanc regardé par les pensionnaires au début du court métrage.    

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :