L'Arbre à grosse voix

  • De 

    Anaïs Sorrentino

  • 2017

  • 7 min

  • France

En découvrant un arbre majestueux au cœur de la forêt, une petite souris pense avoir trouvé son abri pour la nuit. Mais alors qu'elle s'en approche, celui-ci la menace d'une grosse voix grave. Elle part alors chercher du réconfort auprès des autres animaux, bien curieux de découvrir cet arbre qui serait capable de parler…

Voir plus

Catégories:

L'avis de Benshi

Comment naissent les légendes ? Vaste question à laquelle ce court métrage propose de répondre, à travers un exemple concret et accessible aux enfants, le tout avec humour. Tout commence, comme la plupart des grandes aventures, par un départ en voyage vers l'inconnu. Une petite souris rassemble ses quelques possessions dans son balluchon : un doudou, une brosse à dent, une pomme et bien sûr un bout de gruyère, puis se met en route. Au cours de son voyage, elle va faire la plus stupéfiante de toutes les rencontres : un arbre à grosse voix ! Tout d'abord confiante, elle demande poliment si quelqu'un ne loge pas déjà au creux de cet arbre si haut qu'il semble toucher le ciel. C'est alors qu'une voix grave et puissante, faisant trembler le sol, lui répond : « Je suis celui qui fait peur au loup et qui écrase l'ours ! ». Ainsi débute la grande légende de l'arbre à grosse voix... La suite du récit est construite sur un principe de répétition, particulièrement adapté et apprécié des (très) jeunes spectateurs. Ce sera donc au tour d'un écureuil, d'un lapin, d'un pinçon et d'une tortue de se mesurer à l'arbre, jusqu'à ce que son mystère nous soit enfin révélé. De la même manière que les enfants veulent et ont besoin d'expérimenter les choses par eux-mêmes, chaque animal veut voir l'arbre de ses propres yeux et entendre cette grosse voix avant d'y croire.

La réalisatrice a fait le choix d'animer son film en 2D par ordinateur, en proposant une esthétique proche du livre jeunesse. La maîtrise technique est impressionnante – Anaïs Sorrentino a débuté sa carrière dans le jeu vidéo – et les mouvements des personnages sont étonnamment fluides. La palette automnale apporte la touche finale au charme de ce conte simple mais terriblement efficace. Une tendre farce qui ne manquera pas de faire sourire également les adultes, tant la chute, qui nous laisse découvrir la réalité cachée derrière la légende, est inattendue et élégante.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Nous conseillons ce film à partir de 3 ans. Il est tout à fait accessible dès 2 ans pour ce qui est de la compréhension, mais la grosse voix qui fait trembler l'arbre pourrait effrayer les plus sensibles des très jeunes spectateurs.

Voir plus
Voir moins

Tranches d'âge:

Les bonnes raisons

  1. Le principe de répétition, parfaitement adapté aux très jeunes spectateurs
  2. L'humour et la malice du dénouement
  3. L'esthétique douce et colorée, proche de l'univers du livre jeunesse

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Anaïs Sorrentino a étudié l'animation à l'École supérieure des arts appliqués et du textile de Roubaix (ESAAT), puis s'est formée à la réalisation numérique à l'école supérieure de cinéma d'animation Supinfocom de Valenciennes. Elle travaille comme animatrice 3D, puis devient responsable du pôle animation de Mighty Rocket Studio, un studio de développement de jeux vidéo. Elle revient au cinéma d'animation avec Dentelles et dragon en 2015 qui fait partie du programme Le vent dans les roseaux, et Un travail de fourmis en 2017, qui fera partie avec L'Arbre à grosse voix du programme Les Ritournelles de la Chouette (sortie février 2018). Ces trois films ayant été produits par Arnaud Demuynck (Les Films du Nord).

L'arbre à grosse voix a remporté le Prix du Public (catégorie 3-6 ans) au festival Ciné Junior 2018, en partenariat avec Benshi !

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :

Réalisateur

Anaïs Sorrentino