Le Réveilleur

  • De 

    Filip Diviak

  • 2017

  • 9 min

  • République Tchèque

Dans un village perdu au milieu des montagnes, un vieil homme marche de maison en maison. Que fait-il de si bon matin dans les sentiers enneigés ? Le vieil homme réveille les habitants, en échange de quelques pièces, et parfois de fleurs. Mais quand l'un d'eux le paye avec une jolie cloche au doux tintement et que son petit-fils s'en empare, sa mission prend tout à coup une toute autre allure !

Voir plus

L'avis de Benshi

Film muet, ce court métrage proche de l'univers du conte nous enchante par la douceur de sa musique et de ses couleurs, tout en nous invitant à réfléchir à certaines valeurs. Sans parole, le périple du vieil homme est accompagné d'un bel univers sonore : des sons de pas dans la neige, une musique celtique... C'est d'abord à une balade sonore que le film invite. Ce paysage musical se colore de teintes douces et tendres, dominées par un gris-bleu et un rose passé que l'on retrouve sur la cape du vieil homme et le toit de sa maison.

Ainsi, le film recouvre les allures d'un conte : lieu indéterminé, village perdu au milieu de montages enneigées, vieil homme associé à une étrange mission, motif d'une cloche étincelante. Tous ces éléments embarquent le spectateur dans un monde aux frontières du magique, du fantastique et d'un folklore pittoresque.

Le jeu sur les échelles de plan (grand/petit, de loin/de près) est particulièrement réussi. Au début du film, par exemple, le rapport d'échelles révèle avec finesse, d'image en image, le cadre de l'action.

La présence du jeune garçon dans la maison - ce petit bonhomme qui va s'accaparer le butin sonore de son vieux grand-père - introduit la thématique de la transmission intergénérationnelle : c'est bien ensemble que les deux personnages vont transformer la mission du vieil homme… Par là-même, le film invite à réfléchir au partage, à la solidarité et au sens à donner à la notion de « collectif ».

Enfin, on pourra s'interroger sur la dimension métaphorique de la cloche offerte au vieil homme : ne peut-elle pas renvoyer au travail créatif du réalisateur ? Une fois donnée à voir, offerte et donnée en partage, la cloche rassemble en effet une nouvelle communauté… comme peut le faire un film avec ses spectateurs.

Si vous aimez les films qui nous plongent dans un univers proche du conte, Le Réveilleur est fait pour vous !

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Sans difficulté de compréhension particulière et sans parole, le film peut être vu dès 4/5 ans. Toutefois, les plus grands comprendront davantage les enjeux du récit, sans rien perdre du plaisir esthétique et de l'univers onirique.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons

  1. Pour la balade musicale associée à une palette de couleurs toutes douces
  2. Pour l'univers proche du conte
  3. Pour réfléchir au sens de la transmission et de la solidarité

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Film de fin d'étude du réalisateur tchèque, Filip Diviak, Le Réveilleur a obtenu le prix du public 7-10 ans au Festival Ciné Junior 2018, en partenariat avec Benshi ! Le court métrage a été sélectionné dans de nombreux festivals.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :

Réalisateur

Filip Diviak