Mal de terre

  • Olesya Shchukina

  • 4 min

  • 2012

  • France

Synopsis

Un marin s’éprend d’une femme aperçue au bout de sa longue vue sur son bateau, et décide d’accoster et de partir à sa rencontre. Pour un homme qui passe son temps sur la mer, son pied marin le rend bien maladroit une fois à terre.

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Comme le titre de ce court métrage l’indique, Mal de terre prend le contrepoint du mal de mer en le transposant sur terre, dans un film sans paroles et dans une aventure surréaliste. Un marin au corps massif se sent bien démuni et maladroit sur terre après avoir quitté son embarcation qu’il doit rarement quitter. C’est poussé par l’amour qu’il prend le risque de sortir de sa zone de confort pour rencontrer la belle. Or, le chemin à travers la ville et la foule se révèle être une éprouvante aventure pour ce marin décidé malgré tout à aller au bout de son désir.

Comme dans son précédent court métrage Le Vélo de l'éléphant (2014), qui racontait l’histoire d’un imposant éléphant dans l’espace urbain qui rêvait de liberté en cherchant à acquérir un vélo, Olesya Shchukina, la réalisatrice et scénariste de Mal de terre, se focalise sur l’histoire touchante d’un personnage impressionnant qui devient un être perdu lorsqu’il sort de son bateau, son foyer protecteur. Cette découverte de la ville est traitée de manière burlesque et poétique, à la manière des personnages mutiques, courageux et déterminés interprétés par Buster Keaton. Une belle manière de rappeler aussi aux plus jeunes que derrière l’assurance des adultes se cache aussi de tendres cœurs emplis d’affection qui dans certaines circonstances peuvent se rendre bien maladroits.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Un film sans paroles à l’histoire simple mais subtile, à découvrir à partir de 5 ans.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film

  1. Pour la poésie enchantée d'un marin solitaire épris d'amour
  2. Pour l'humour doucement absurde d'un marin qui se noie dans la foule humaine sur terre
  3. Pour la musique entraînante à l'accordéon
  4. Pour le graphisme vivant qui plaira aux enfants
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Ce film d'animation utilise la technique du dessin animé en deux dimensions. Née en 1986 en Russie, Olesya Shchukina, la réalisatrice de court métrage d'animation, a étudié le cinéma d'animation à l'école de La Poudrière qui se trouve à la Bourg-lès-Valence dans le département de la Drôme. C'est également à La Poudrière que ses films Mal de terre (2012) et Le Vélo de l'éléphant (2014) ont été produits. Olesya Shchukina a également participé à l'élaboration de Ma Vie de Courgette, film sur lequel elle travaille comme illustratrice. Elle a réalisé tous les posters que l'on voit sur les murs, le tableau de la météo des enfants, ou encore la typographie... 

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :