Patate et le jardin potager

  • Damien Louche-Pélissier

  • 26 min

  • 2000

  • France

Synopsis

Carottes, brocolis, poireaux, aubergines et tutti quanti rejoignent gaiement le panier du jardinier quand… Malheur, quelques-uns d’entre eux tombent du panier et se retrouvent coincés entre le potager et le monde extérieur. Avec l’aide de Patate, Poireau, Brocoli et Carotte unissent leur force et leur courage pour rejoindre leurs amis. Mais c’est sans savoir quel drôle de sort réserve aux légumes l’étrange jardinier. 

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Et si les légumes étaient doués de parole et de sentiments comme nous, humains ? C’est sur ce principe qu’est construit le court métrage Patate et le jardin potager de Benoît Chieux et Damien Louche-Pélissier produit par le studio Folimage en 2000. 

Soumis aux allées et venues du jardinier, les légumes n’attendent qu’une chose, être cueillis. Mais lorsqu’ils parviennent à quitter seuls le potager qui les a vu naître, les règles du jeu changent. Désormais, ils sont libres et ont envie de le rester car découvrir le monde est une expérience formidable et pleine de rebondissements. Au-delà des grandes palissades du potager, on croise d’abord coccinelle, sauterelle et papillons, puis un gros caillou à la sagesse proverbiale. Et enfin, on découvre l’envers du décor... Dans son antre, une serre transformée en laboratoire pour accueillir ses expériences, le jardinier entend créer de toutes pièces le légume du futur. Lorsque Carotte, Brocoli et Poireau découvre le pot aux roses, ils sont prêts à tout pour se sortir de là, eux et leurs copains légumes ! 

En transposant les relations que nous entretenons avec notre propre humanité à celles qui nous unissent au monde végétal, le film évoque le mythe de Frankenstein. On y retrouve la figure du scientifique mégalomane désireux de créer de toutes pièces un être - un légume - surpuissant qui fasse sa gloire. La créature apparaît finalement aux yeux des siens comme un monstre. Prénommé non sans humour « Soupe », ce monstre-légume n’est pas sans rappeler les créatures peintes par Giuseppe Arcimboldo.

Grâce à la technique d’animation traditionnelle du dessin sur cellulo (papier transparent), ce court métrage plein de suspense nous entraîne dans un monde coloré et onirique où des légumes qui parlent sont prêts à tout pour sauver leur peau.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

À partir de 4 ans. Les dialogues s'enchaînent, le rythme est soutenu et le suspense haletant. Un film à découvrir à partir de 4 ou 5 ans.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film

  1. Une galerie de personnages bigarrés et attachants
  2. Un scénario aux multiples rebondissements
  3. Le mythe de Frankenstein adapté aux plus petits
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Benoît Chieux et Damien Louche-Pélissier se rencontrent au sein du Studio Folimage et unissent leur talent pour concevoir Patate et le jardin potager.

Benoît Chieux a étudié l’animation à l’école Émile Cohl. Dès la fin de ses études, il entre au studio Folimage. Ses films ont déjà reçu de multiples récompenses. Parmi eux, deux films ont été nominés pour le César du meilleur court métrage d’animation : Tigre à la queue leu leu en 2016 et Le Jardin de minuit en 2018. 

Damien Louche-Pélissier est animateur chez Folimage jusqu’en 2000. En parallèle de la réalisation de films d’animation, il poursuit une activité de plasticien. Son travail étonnant et magique est à découvrir sur son site Internet : http://damien.lp.free.fr/Site/CONTACT-CV.html. Ses œuvres proches du land art sont souvent exposées à La Halle Saint-Pierre ou à la Galerie Objet trouvé à Paris.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :