Un chien très fatigué

  • Tex Avery

  • 7 min

  • 1949

  • États-Unis

Synopsis

Une partie de chasse se prépare mais la proie qui n'est autre qu'un lapin très dégourdi, décide de ne pas se laisser faire. Il s'en prend alors au chien de chasse et l'empêche de dormir par toutes sortes de moyens aussi malins que délirants...

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Créateur de quelques célèbres personnages de cartoon, tel le canard Daffy ou le chien Droopy, Tex Avery nous régale dans ce court métrage loufoque des mésaventures d’un chien de chasse tyrannisé par un lapin qui refuse d’être sa proie. Afin de l’épuiser durant la nuit qui précède la partie de chasse, ce lapin très malin va ainsi mettre en place toutes sortes de stratagèmes visuels et sonores pour exagérer ou simuler tour à tour le vrombissement d’un moustique, le clignotement d’une ampoule capricieuse, le fracas d’un orage ou le goutte-à-goutte obstiné d’un robinet ! Notre lapin se transforme ainsi en véritable metteur en scène, utilisant bruitages, éclairage et trucages pour parvenir à ses fins.

Cette mise en abyme du cinéma est l’une des marques de fabrique du réalisateur, de même bien sûr que l’humour absurde expérimenté sous toutes ses formes. Avec entre autres l’anthropomorphisation des objets (le combiné téléphonique pourvu d’une langue) ou le déni des lois anatomiques et physiques (notre héros avale et digère une ampoule, fait entrer un oreiller par une oreille pour le faire ressortir par l’autre ou se retrouve affublé d'une bosse démesurée qui apparaît et disparaît aussitôt), ce génie du cartoon qu'était Tex Avery a poussé très loin les inventions délirantes dont petits et grands spectateurs se délectent encore aujourd’hui ! 

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

A partir de 4 ans et sans restriction d'âge !

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film

  1. Pour découvrir un génie du cartoon au sommet de son art
  2. Pour les inventions délirantes d'un lapin très malin
  3. Pour la loufoquerie d'une course-poursuite inversée
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Mise en abyme du cinéma La séquence de la mise en scène de l'orage nous montre avec humour comment un orage peut être recrée de toutes pièces sur un tournage : tuyau d'arrosage judicieusement placé pour la pluie, éclairage intermittent pour recréer des éclairs, bande-son d'orage diffusée grâce à un gramophone et même bruitage du vent grâce à un grand morceau de papier blanc un peu rigide.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :