Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Fiche rédigée par  Manon Koken Avatar de Manon Koken

Notez ce film

Synopsis

« Je m’appelle Bambou. J’étais fine, agile et élancée. Et puis un jour, on m’a opérée chez le vétérinaire. Et à partir de ce moment-là, j’ai grossi à vue d’œil. Maintenant, on m’appelle BAMBOULE. »

Voir plus

L'avis de Benshi

Bamboule est l’histoire d’une gentille chatte qui, après avoir eu des petits et avoir été stérilisée, commence à grossir, grossir… Quand on est enrobé, comment faire face au regard des autres ? Et quel regarde porte-on sur soi et sur la perte d’une certaine maîtrise de son corps ? Comment gérer toutes les injonctions et restrictions ? Vécu animal, vécu humain, en nous racontant son histoire avec sa voix et ses mots (et aussi beaucoup d'auto-dérision), le discours de Bamboule devient universel. Crapaud, chien, rat… ils sont tous dans la même situation au Club des grosses patates. Rythmé par les dessins et les percussions, l’énergie sans faille du film nous emporte dans le quotidien du félin. Elle amène le rire et la joie sur une situation bien triste. L’univers graphique l’accompagne, aussi pétillant que son héroïne avec ses gribouillis enfantins colorés.

Gribouillis innocents qui pourtant dénoncent les injonctions à être mince : publicités avec des corps parfaits, salle de sport, régime spécial, rendez-vous chez le vétérinaire… Bamboule en voit littéralement de toutes les couleurs. Avec ce discours antidiscriminatoire sur l'embonpoint, on découvre rapidement l'importance du respect, de la solidarité et surtout l'acceptation de soi. Car c’est aussi dans le regard des autres que se construit notre propre regard : « Les gens disent que je suis grosse, grasse, obèse, énorme mais que j’ai une bonne bouille. Ils disent que je suis unique ! » Bamboule est géniale, ses amis l'aiment et maintenant elle le sait. Tout ce positivisme fait du bien à voir et à entendre ! Ce court métrage énergique, drôle et fin est nécessaire car il traite enfin d’un sujet trop peu abordé et il déconstruit les préjugés. C’est une véritable histoire d’« empowerment » à découvrir dès le plus jeune âge.

Voir plus

Pour quel public ?

Bamboule est drôle, colorée et débordante d’énergie. Avec son histoire, elle déconstruit les préjugés. Pour comprendre au mieux ses aventures, nous conseillons ce court métrage à partir de 4 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour aborder les notions de préjugé et de discrimination, tout simplement
  • Pour rire des mésaventures de Bamboule avec elle
  • Pour découvrir un univers coloré tout en rebondissements

Infos complémentaires

Petite, Emilie Pigeard voulait être magicienne ou notaire. Elle finit par devenir animatrice après des études aux Arts décoratifs de Paris. Elle aime aussi la peinture, l’illustration et voyager : ce qui la mène vers de nombreuses rencontres et projets. Lors d’un séjour à New-York, elle rencontre le fils d’une amie réalisatrice, Lucas, 4 ans. Avec lui, elle réalise des dessins et carnets à quatre mains inspirés de la vie intense à New-York. Elle monte ensuite des ateliers pour enfants de 3 à 6 ans en français et en anglais. Ces expériences ont été inspirantes pour réaliser Bamboule et son univers graphique tout en gribouillis colorés. Vous pouvez d’ailleurs suivre son actualité sur son blog et sur sa page Vimeo.

Pour en découvrir plus sur la création du film, deux making-of courts et efficaces : un ici et un,

Et d'ailleurs, Bamboule existe en livre ! Vous pouvez découvrir l’album adapté du film dans la collection « La Chouette du cinéma », en coédition avec l’Apprimerie, par ici.​

Pour aller plus loin

Bamboule fait partie d’un programme de courts métrages avec beaucoup, beaucoup de chats : Chats par-ci, chats par-là (distribué par Gebeka Films), qui sort au cinéma le 12 février 2020. Vous pouvez trouver des informations intéressantes sur le programme ici (dossier de presse, cahier de jeux et dossier pédagogique).

Le terme « grossophobie » est un néologisme, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un mot inventé récemment car il n’y avait pas encore de terme correspondant. La grossophobie est l’ensemble des attitudes et des comportements hostiles qui critiquent les personnes grosses, en surpoids ou obèses.

Pour les parents, un podcast sur la grossophobie sur France Culture dans LSD, La série documentaire en quatre épisodes.