Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Fiche rédigée par  Laetitia Scherier Avatar de Laetitia Scherier

Notez ce film

Synopsis

Dans un petit village de Nouvelle-Zélande, à l’approche de l’été 1984, Boy vit avec sa grand-mère qui l’a élevé, son petit frère Rocky qui est persuadé d’avoir des pouvoirs magiques, et bon nombre de leurs cousins. Le jeune garçon de 11 ans vénère Michael Jackson, mais le vrai héros de ses fantasmes est son père Alamein, absent depuis près de 7 ans. Il l’imagine parcourant le monde en grand aventurier, s’adonnant à la sculpture, à la pêche au trésor ou encore en capitaine d’équipe de rugby. Mais au retour de ce père hors du commun, le jeune garçon va être confronté peu à peu à la réalité, bien loin de ses fantasmes d’enfant.

Voir plus

L'avis de Benshi

Boy est une histoire filmée à hauteur d’enfant, pleine de fantaisie, qui met avant tout en scène un amour à l’épreuve du temps et de la vie, celui d’un enfant pour son père. La question de la filiation est au centre du film, nous présentant un jeune héros qui souffre cruellement d’un manque de reconnaissance et qui tente de s’identifier à un père qu’il idéalise. Boy préfère croire, en dépit des rumeurs – et du bon sens –, que son père vit à l’autre bout du monde. Il l’imagine en aventurier, alors qu’il s’agit en fait d’un personnage excentrique et marginal, n’ayant rien accompli de bien dans sa vie, autre que ses enfants. Les rôles des adultes et des enfants sont ici inversés, ces derniers étant livrés à eux-mêmes la plupart du temps ou devant faire face à des adultes immatures. Boy va alors assumer le rôle paternel pour ses cousins et son frère, et dans une certaine mesure pour son propre père.

Le réalisateur étant lui-même maori, il s’attache à faire découvrir au grand public cette culture souvent méconnue. Ainsi, le film est rythmé par de la musique traditionnelle ; il nous présente leur mode de vie, certains de leurs rites et de leurs traditions telles que le tatouage ou la sculpture sur bois. Sans pour autant rentrer dans le pathos, le film laisse également transparaître la difficile situation sociale et économique des années 80 en Nouvelle-Zélande.

La narration est fragmentée, à la manière des histoires que racontent les enfants. Les choix esthétiques et narratifs du réalisateur donnent une tonalité burlesque et décalée au film. Par de courtes séquences en animation, le réalisateur souhaite nous montrer la vision d’un enfant qui embellit la réalité ou la fantasme complètement. Mais alors que la réalité prend le pas sur l’illusion pour le jeune Boy, le monde du fantasme doit continuer pour le jeune Rocky qui a encore besoin de rêver, comme tous les enfants.

Boy est résolument une comédie au ton optimiste, un petit bijou à partager en famille pour un moment d’émotions et de discussions.

Voir plus

Pour quel public ?

Nous conseillons ce film dès 9/10 ans, avec un accompagnement. Avant la projection, il est vivement recommandé d’aborder avec les enfants les deux références culturelles majeures qui parcourent le film : Michael Jackson et le film E.T l’extra-terrestre de Steven Spielberg.

Bonnes raisons de voir le film

  • Découvrir la culture maorie et les magnifiques paysages de Nouvelle-Zélande
  • Une histoire terriblement touchante, qui offre l’opportunité d’aborder des thématiques fondamentales
  • La surprise du générique de fin !

Infos complémentaires

Taika Waititi est né en 1975 et est un descendant de la tribu maorie Te-Whānau-A-Apanui. Après des études d’Arts à l’Université Victoria de Wellington, Waititi expose ses peintures et ses photographies, mais évolue parallèlement dans le monde de la comédie en tant qu’acteur-performer et humoriste, avant de s’essayer à l’écriture de scénario et à la réalisation. Il se fait connaître avec son deuxième court métrage Two Cars, one night réalisé en 2003.

Boy est son deuxième long métrage. Le film a rencontré un franc succès auprès du public néo-zélandais à sa sortie en 2010 et a remporté de nombreux prix dans des festivals internationaux. Il a cependant fallu attendre 2012 pour qu’il arrive sur les écrans français.

Waititi a organisé un grand casting dans les écoles du pays pour trouver ses jeunes acteurs, qui vivent dans le film leur première expérience de cinéma. Le jeune héros de Boy ne devait être à l’origine que figurant mais a finalement été engagé pour le rôle principal, trois jours avant le début du tournage. Le rôle du père de Boy est tenu par le réalisateur lui-même !

Il ne faut pas oublier non plus que le film a été tourné en 2010, mais que l’histoire se déroule en 1984. Notons notamment une réplique très spécifique, à replacer dans son contexte pour la comprendre et l'expliquer simplement, lorsque l’enseignant de Boy déclare, pendant un cours, que « seuls les gays ont le sida ». En effet, la première identification de cas de sida date de 1981. Les premiers malades déclarés étant homosexuels, il fut dans un premier temps appelé « syndrome gay » ou « cancer gay », par ignorance. Dans les mois qui suivent, d’autres personnes vont être infectées par le virus, ce qui va permettre de révéler une origine infectieuse. Cependant, dans les années 80, certaines personnes effrayées par cette nouvelle pandémie encore trop mal connue tenaient des propos totalement faux et offensants envers la population homosexuelle.

Pour aller plus loin

La page du film sur le site du distributeur avec notamment le dossier de presse et un dossier pédagogique en téléchargement gratuit : http://www.lesfilmsdupreau.com/prog.php?code=boy


Pour en apprendre un peu plus sur la culture néo-zélandaise et les maoris :

> Un site très complet, avec de nombreuses informations sur la Nouvelle-Zélande et les maoris : http://history-nz.org/frindex.html

> Un dictionnaire maori en ligne pour apprendre quelques mots : http://www.maoridictionary.co.nz/

> Découvrir le Mu-Torere, jeu de plateau maori originaire du Nord-Est de la Nouvelle-Zélande : http://www.geoludie.com/p34_mu-torere.html et http://www.lecomptoirdesjeux.com/regle-mutorere-nouvelle-zelande.htm

Pour les anglophones, deux interviews du réalisateur :

> http ://moveablefest.com/moveable_fest/2012/02/boy-taika-waititi-interview-1.html

> http://www.interviewmagazine.com/film/taika-waititi-boy#_