Chantons sous la pluie

Chantons sous la pluie

Réalisé par Stanley Donen, Gene Kelly
Durée : 1h38
| 1952 | Etats-Unis
Ma note :

Synopsis

Tout commence en 1927, un soir de première à Hollywood. Don Lockwood et Lina Lamont, couple de rêve à l'écran, ennemis jurés dans la vie, sont accueillis par une foule en délire. En voulant échapper aux assauts de ses admiratrices, Don atterit dans la voiture de Kathy Selden, une jolie jeune femme indépendante et intelligente, qui n'est pas du genre à tomber dans les bras du premier venu, encore moins d'un acteur de cinéma qui se pavane! Mais le destin va en décider autrement pour ces deux énergumènes qui ne sont ni l'un ni l'autre ceux qu'ils prétendent être...

L'avis de Benshi

L'amour peut être une leçon d'humilité comme vont l'apprendre Don et Kathy, les deux héros de Chantons sous la pluie, interprétés respectivement par Gene Kelly et Debbie Reynolds, deux stars du cinéma, à l'écran comme dans la vie. Entre deux comédies musicales de Vincente Minelli, Un américain à Paris et Brigadoon, Gene Kelly tourne dans ce chef d'oeuvre de Stanley Donen qui est aujourd'hui classé parmi les meilleurs films de tous les temps. Chantons sous la pluie est une mise en abyme du monde du cinéma et plus précisément du passage du cinéma muet au cinéma parlant. Stanley Donen nous replonge en Technicolor dans le Hollywood des années folles, avec un délicieux sens de l'ironie qui ressort de la mise en scène, du jeu des acteurs et de l'utilisation de la couleur. Le ton est d'ailleurs donné dès le début du film lorsque Don raconte au micro d'une journaliste son parcours, devant une foule hystérique. Le montage permet de mettre en avant le décalage entre l'histoire idyllique racontée et la réalité beaucoup moins glorieuse qui défile sous nos yeux. Plusieurs scènes deviendront cultes comme celle de Gene Kelly dansant et chantant sous la pluie, celle de la leçon de diction tournant au numéro de claquette ou encore celle du duo avec la sulfureuse Cyd Charisse. Plaisir et satire sont donc au programme de cette excellente comédie musicale à laquelle même les moins adeptes du genre sont obligés de reconnaître sa place à part.

Pour quel public

Comme bon nombre de comédies musicales, Chantons sous la pluie est un film que les enfants peuvent découvrir en famille ou tout seul. Si Le Magicien d'Oz s'adresse aux enfants dès 5-6 ans, Chantons sous la pluie se découvre un tout petit peu plus tard, vers 7-8 ans pour pouvoir apprécier pleinement les différents aspects du cinéma abordés.

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
Pour le trio irrésistible formé par Gene Kelly, Donald O'Connor et Debbie Reynolds
2
Pour le burlesque de certaines scènes
3
Pour entendre chanter Singin' in the rain et découvrir une scène culte
4
Pour comprendre l'Histoire du Cinéma

Infos complémentaires

Chantons sous la pluie fait référence au cours de son récit au Chanteur de Jazz, le premier film parlant de l'histoire du cinéma, sorti en 1927. En vérité, Le Chanteur de jazz est dans sa majorité muet et seules quelques scènes sont parlantes. Le premier film entièrement parlant, Les lumières de New York est sorti en 1928. Le Chanteur de jazz est un des derniers films dont le son ait été enregistré sur disque. Les lumières de New York a bénéficé du procédé d'enregistrement du son sur pellicule. L'arrivée du parlant a bouleversé l'industrie du cinéma en mettant fin à des carrières de cinéastes refusant cette mutation et celles d'acteurs et d'actrices dont les voix n'étaient pas suffisamment agréables pour être entendues dans un film. Par exemple, Charlie Chaplin a continué à faire des films muets après l'arrivée du parlant. Ce n'est qu'en 1940, avec Le Dictateur, qu'il a fait son premier film entièrement parlant. Mais peu de cinéastes ont eu la chance comme Chaplin de continuer à avoir du succès avec des films muets alors que le parlant était devenu la référence. 

Pour l'anecdote et parce que cela montre encore une fois à quel point le cinéma est un art de l'illusion, sachez que ce n'est pas la voix de Debbie Reynolds que nous entendons lorsqu'elle chante mais celle de la chanteuse Betty Royce. Et lorsque nous la voyons doubler Lina, c'est Jean Hagen, c'est à dire l'actrice qui incarne Lina qui chante véritablement. 

Des rapprochements ont été fait entre Kathy et le personnage de la Petite Sirène. Effectivement, comme la plupart des comédies musicales, Chantons sous la pluie fait penser à un conte et Kathy accepte de faire don de sa voix pour l'amour de son prince charmant, comme la petite sirène.

Pour aller plus loin

Vous trouverez des outils pédagogiques sur Chantons sous la pluie en suivant ces liens :

le site Transmettre le cinéma (un site d'accompagnement des dispositifs scolaires) : http://www.transmettrelecinema.com/film/chantons-sous-la-pluie/#synopsis

le site des Enfants de cinéma (réflexion sur le cinéma et le jeune public et mise en oeuvre et coordination du dispositif national Ecole et Cinéma) : http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/chantons.html

Chantons sous la pluie est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk

Fiche rédigée par Chloé

Discussion