Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Chloé Vedrenne Avatar de Chloé Vedrenne

Notez ce film

Synopsis

Elliot, un enfant de 10 ans, vit avec sa mère, son grand frère et sa petite soeur dans la banlieue d'une ville américaine. Une nuit, il fait la rencontre d'une créature venue de l'espace qui a malencontreusement été abandonnée sur Terre par ses compagnons, à cause d'un groupe d'hommes qui ont tenté de les capturer alors qu'ils étaient dans la forêt. Elliot décide d'apprivoiser E.T. l'extraterrestre, qui non content d'être doué d'une  intelligence supérieure, possède également des pouvoirs surnaturels. Une amitié extraordinaire se tisse entre ces deux êtres, à tel point qu'Elliot et E.T. semblent étrangement ne faire plus qu'un. Malgré l'amour qu'E.T. porte à l'enfant, il ressent un besoin profond et vital de rentrer chez lui. Mieux vaut effectivement pour lui qu'il reparte d'où il vient car le climat terrien ne lui réussit pas vraiment et les autorités américaines le recherche activement. Elliot va tout faire pour lui permettre de retrouver les siens.

Voir plus

L'avis de Benshi

E.T. l'extra-terrestre fait partie de ces films qui ont marqué et continuent de marquer durablement l'esprit des enfants. Rarement la science-fiction et le merveilleux n'auront été si proches au cinéma. En règle générale, dans les films de science-fiction, les extraterrestres sont représentés comme des prédateurs et des envahisseurs, dotés d'une intelligence qui a pour seul but l'extermination des êtres humains. Spielberg, avant de suivre tristement ce chemin en adaptant le célèbre roman de H.G Wells, La Guerre des mondes, en 2005, a d'abord pris le contre-pied de cette tradition victimaire de l'humanité en réalisant respectivement en 1977 et 1981 les très beaux Rencontres du troisième type et E.T. l'extra-terrestre, films où son idéal pacifiste éclate avec une grande force. Le réalisateur invite le spectateur à vivre aux côtés d'Elliot et d'E.T. une aventure au-delà du réel, à partager leur innocence, et leur amitié qui n'en est que plus bouleversante. Sensible, maladroit et très expressif (tout comme Elliot), E.T. peut transmettre au garçon ses émotions par télépathie et même influencer son comportement, ce qui donne lieu dans le film à des scènes très cocasses. Avec humour et poésie, Spielberg initie le jeune spectateur à l'empathie. Par l'un des sujets les plus américains mais aussi les plus universels qui soit - « E.T. téléphone maison » -  et avec une histoire des plus extraordinaires, le cinéaste nous renvoie à « l'autre » qui n'est pas si différent de nous. La magie du cinéma et une foi inconditionnelle dans les pouvoirs de cet art irriguent ce film du début à la fin. En tant que cinéphile, Spielberg s'est d'ailleurs amusé à glisser un extrait d'Un homme tranquille de John Ford et à faire d'Elliot, le temps d'une scène, un héros romantique et triomphant inspiré par John Wayne. Spielberg connaît le cinéma de genre, mais ce n'est pas pour autant qu'E.T. est un film de science-fiction académique, bien au contraire. Ainsi l'espace, nous ne le verrons que de loin, de la forêt et de la maison d'Elliot qui constituent les lieux essentiels de l'action du film. C'est là tout le génie et la subtilité de Spielber ; nous emmener ailleurs, tout en restant dans un cadre intime et familier, dans lequel E.T. se fond à merveille, à l'image de ce plan où il fait illusion, caché parmi les peluches des enfants. Sur un rythme tonitruant, E.T. et Elliot nous font passer du rire aux larmes en même temps qu'eux. La musique orchestrale très soignée de John Williams (compositeur de la bande originale de la plupart des films de Steven Spielberg et de George Lucas) joue aussi beaucoup sur l'atmosphère si particulière d'E.T. l'extra-terrestre, entre menace sourde et miracle merveilleux. C'est d'ailleurs cette musique qui nous revient des années après en regardant le ciel étoilé et nous fait devenir nostalgique de notre enfance... Alors, oui, c'est vrai, ce film culte pour toute une génération est fortement marqué par les années 70 et 80, comme en attestent les décors, les accessoires, les coiffures et les tenues des personnages, mais c'est aussi ce qui fait son charme et Spielberg, en narrateur hors pair et en champion de la mise en scène a su le rendre intemporel, pour ne pas dire mythique.

Voir plus

Pour quel public ?

E.T. l'extra-terrestre est un film que nous recommandons vivement aux enfants de 6 ans et plus parce qu'il traite de sujets qui les touchent particulièrement (l'enfance, la famille, l'amitié, la différence, la liberté) tout en leur offrant en prime de belles et fortes sensations. Pour les enfants les plus sensibles et les plus jeunes, nous recommandons une séance bien entourée comme c'est un film d'aventures et de science-fiction qui joue sur l'étrange et le suspens. Mais c'est bien connu, les enfants aiment se faire peur et E.T. l'extra-terrestre joue ce rôle en douceur et avec humour. Dans tous les cas, ce serait dommage de se priver d'une séance familiale tant ce film peut plaire à toute la famille et tant cette dernière est au coeur de l'histoire.

Bonnes raisons de voir le film

  • un classique incontournable
  • une magnifique célébration de l'enfance, l'imagination et l'innocence
  • une des plus belles histoires d'amitié du cinéma
  • une multitude de scènes inoubliables (Halloween, les planètes en lévitation au dessus du bureau, la course à vélo, E.T. laissé seul à la maison, ...)

Infos complémentaires

Grâce au succès commercial d'E.T., Steven Spielberg a pu créer sa propre société de production, Amblin Entertainment, avec laquelle il a ensuite produit la plupart de ses films. Le logo de cette société n'est autre que l'image célèbre d'Elliot et d'E.T. passant à vélo devant la Lune. 

A l'occasion de son vingtième anniversaire, le film est ressorti en salle et en dvd en 2002 dans une version restaurée et remaniée par le réalisateur lui-même. Les pistolets des policiers poursuivant E.T. et Elliot ont par exemple été remplacés par des talkie-walkies, la bouche d'E.T. a été modifiée pour paraître plus réaliste, des scènes inutiles ont été rajoutées...Heureusement, Spielberg a réalisé son erreur et conseillé par la suite la version de 1982. C'est d'ailleurs dans sa version d'origine que le film a intégré le dispositif Ecole et Cinéma en 2015. 

L'actrice Drew Barrymore qui joue le rôle de la petite soeur d'Elliot a été révélée au cinéma avec ce film.

Henry Thomas, l'acteur qui interprête Elliot a lui aussi poursuivi sa carrière d'acteur au cinéma (Légendes d'automne, Gangs of New York) mais sans jamais retrouver le succès qu'il avait connu avec E.T. l'extra-terrestre.

La marionnette de E.T. a été créée par Carlo Rambaldi, un peintre et sculpteur italien qui s'est spécialisé dans la réalisation d'effets spéciaux pour le cinéma. Il a aussi participé aux effets spéciaux de Rencontres du troisième type de Spielberg et il est également connu pour avoir créé le gorille géant dans King Kong de John Guillermin (1976) et la tête du monstre dans Alien de Ridley Scott (1979).

Un jeu vidéo a été tiré du film E.T. l'extraterrestre. Il est devenu lui aussi culte à sa façon, car considéré comme l'un des pires jeux vidéos au monde.

Pour aller plus loin

Le site des Enfants de Cinéma : http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/e.t.html

Pistes de travail sur le site Transmettre le cinéma : http://www.transmettrelecinema.com/film/e-t-lextra-terrestre/

Pour une analyse plus poussée et assez intéressante du film : http://www.courte-focale.fr/cinema/analyses/e-t-lextra-terrestre-de-steven-spielberg/

E.T. l'extra-terrestre est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk