Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Edward aux mains d'argent

  • De Tim Burton
  • 1990
  • 1h45

Voir la fiche technique

Catégorie : Fantastique   Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Nadège Roulet Avatar de Nadège Roulet

Notez ce film

Synopsis

Peg, charmante vendeuse de cosmétiques à domicile, découvre dans un château isolé un jeune garçon hagard et apeuré. Mais Edward n'est pas un garçon comme les autres : il a des ciseaux à la place des mains. Il a reçu un cœur pour aimer, un cerveau pour penser, mais son inventeur excentrique est mort avant d'avoir pu lui offrir de vraies mains. Attendrie par Edward, Peg décide de le recueillir chez elle. La curiosité et la fascination qu'il suscite alors dans la petite communauté tranquille dans laquelle elle réside vont rapidement se transformer en hostilité...

Voir plus

L'avis de Benshi

« Il était une fois un garçon qui était né avec des ciseaux-mains ». Tim Burton nous fait entrer dans son film comme dans un conte de fées. Mais s'il en épouse parfaitement la structure, Edward aux mains d'argent ressemble finalement plus à un conte fantastique et satirique aux allures gothiques. Dès le générique, tout l'univers du film, et plus largement celui de Burton, est posé : aller-retours incessants entre un décor édulcoré aux couleurs pastels – une banlieue coquette noyée dans un conformisme exacerbé - et un univers plus sombre - le château d'Edward - qui puise ses influences dans l'expressionnisme allemand et le gothique romantique de Frankenstein, dont le film s'inspire très librement. Cette opposition entre ombre et lumière illustre parfaitement le propos du film, car il s'agit avant tout d'une critique grinçante de la normalité et de l'american way of life, une belle leçon de respect des différences. A travers le personnage d'Edward, Burton défend la marginalité : la curiosité malsaine et la fascination qui l'entoure dès son arrivée vont vite laisser place à la peur et au rejet de celui qui est différent. La monstruosité n'est jamais là où on l'attend.
La musique de Danny Elfman, fidèle compositeur ici très inspiré, participe largement à la sensibilité et à la poésie qui émane de ce conte. L'adéquation entre le sujet et la maîtrise totale de sa forme font d'Edward aux mains d'argent un grand film, pièce incontournable d'une œuvre singulière qui n'en finit pas de nous étonner et de nous émerveiller. Du grand Tim Burton, à la fois au sommet de son Art et à l’orée de son œuvre !

Voir plus

Pour quel public ?

Certains éléments dans ce film pourront impressionner les plus jeunes spectateurs comme les plus sensibles : le personnage d'Edward avec son visage blême et balafré peut paraître effrayant au premier abord, mais sa gentillesse et sa timidité permettent de rapidement dépasser cette impression. La scène finale peut également avoir des aspects un peu violents. Toutefois, les enfants à partir de 7 ans se laisseront facilement embarquer dans ce conte magique et fantastique. Ils en ressortent généralement touchés par Edward et le traitement de la différence, émerveillés, des flocons de neige plein les yeux...

Bonnes raisons de voir le film

  • L'univers singulier de Tim Burton
  • Johnny Depp, parfait dans le rôle de ce garçon aux mains-ciseaux, timide, triste et sensible.
  • La musique de Danny Elfman qui illustre remarquablement bien ce conte gothique et fantastique.

Infos complémentaires

Edward aux mains d'argent marque le début d'une longue collaboration entre Tim Burton et Johnny Depp, qui tient le rôle principal dans un grand nombre de ses films.
Par ailleurs, c'est également le dernier film de Vincent Price (qui joue le rôle de l'inventeur), acteur mythique du cinéma fantastique, dont Tim Burton est un fervent admirateur, et à qui il a d'ailleurs rendu un très bel hommage à travers un court métrage d'animation, réalisé en 1982 : Vincent. Vincent Price est décédé avant la fin de la post-production et n'aura donc jamais vu le film.

Dans Edward aux mains d'argent, Tim Burton décrit un monde qu'il connaît bien : il a lui-même grandi dans une banlieue de Los Angeles, Burbank, identique à celle qu'il dépeint dans le film. A travers cette critique de l'Amérique profonde, il fait également référence à la condition précaire de l'artiste prisonnier des règles hollywoodiennes. En tant que réalisateur anticonventionnel, il n'a jamais réussi - ni cherché - à rentrer dans le moule imposé par les grandes majors. Il n'a cessé, en tant qu'artiste et individu, de revendiquer ce droit à la marginalité et à la différence.

Pour aller plus loin

La fiche détaillée du film sur le "site image" : http://www.transmettrelecinema.com/film/edward-aux-mains-dargent/#synopsis

Le cinéma de Tim Burton
Site dédié à Tim Burton : http://www.tim-burton.net/
Dossier pédagogique sur le cinéma de Tim Burton édité par la Cinémathèque française : http://www.cinematheque.fr/data/document/fiche-pedagogique-tim-burton.pdf

La Triste Fin du petit enfant huître et d’autres histoires, petit livre de poèmes de et illustré par Tim Burton, Paris UGE, 1998, coll. « 10/18 »

Edward aux mains d'argent est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk