Jour de fête

Jour de fête

Réalisé par Jacques Tati
Durée : 1h18
| 1947 | France
Ma note :

Nous sommes dans les années 40. Le soleil se lève sur un village français. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres : c’est jour de fête. Les forains s’installent sur la place du village avec manège, stands et même cinéma ambulant. François, le facteur du village, un peu simplet et maladroit mais très serviable, essaie tant bien que mal de réaliser sa tournée habituelle. Son entrain se volatilise à la vision d’un documentaire sur les méthodes de travail avant-gardistes des facteurs américains. Face aux moqueries et aux provocations des villageois et des forains, François décide de leur prouver de quoi il est capable…

Jour de fête, premier long métrage de Jacques Tati, est un film burlesque qui transporte le spectateur dans un village du Sud de la France, où le temps semble s’être arrêté. Réalisé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le film surprend par sa force comique et l’innocence qu’il véhicule. Comme dans ses autres films, Jacques Tati y joue le personnage central, celui dont la simple présence entraîne des accidents absurdes et grotesques autour de lui. Il en est souvent victime, mais en bon communicant que se doit d’être un facteur, il partage sa maladresse maladive. Le gag, à peine esquissé ou plus voyant, est en tout cas omniprésent. Le rire naît de la répétition et de l’accumulation des gags, de leur exploitation jusqu’à épuisement de la matière comique, de l’aspect caricatural des personnages, ainsi que des paroles et des bruits qui se confondent dans un même langage. C’est dans la simplicité que Jacques Tati réussit le mieux ces moments de pur amusement, comme le montre cette scène où François, au loin sur son vélo, et un faucheur, au premier plan, sont tour à tour dérangés par le même bourdon, invisible mais bien audible. Jour de fête est un de ces classiques du cinéma qui réunit petits et grands autour d’une joie de vivre teintée de nostalgie.

À partir de 6 ans : tel un grand nombre de films burlesques, Jour de fête est accessible aux enfants les plus jeunes parce que la violence faite au corps y est totalement désamorcée, tournée en dérision, comme dans des numéros de clown.

1
Un véritable hymne à l’enfance
2
Des gags à mourir de rire
3
Une bande son très travaillée et qui participe du burlesque

Infos complémentaires

Il existe trois versions différentes du film Jour de Fête. L'aventure de ce film a commencé avec un court métrage en noir et blanc réalisé par Jacques Tati en 1946, et intitulé L’école des facteurs. Certains des plans de ce film ont été repris tels quels dans Jour de fête.
À l’origine, Jacques Tati voulait expérimenter un procédé nouveau de film en couleurs, le Thomsoncolor, mais par mesure de sécurité, il a doublé chaque plan par une prise de vue en noir et blanc. Face à l’impossibilité de monter le film en couleur, Jour de fête est sorti en 1949 en noir et blanc, mais en 1960, une version plus « internationale » a été colorée au pochoir.  La version que nous pouvons aujourd’hui voir en couleurs a été tournée en 1947 par Jacques Tati, mais elle n’est visible que depuis 1994. Elle a été montée par François Ede et Sophie Tatischeff, la fille du cinéaste. C’est au milieu des années 80 que les négatifs originaux de la version en couleurs ont été découverts dans une cave.

Pour aller plus loin

Le site de l’association Les Enfants de Cinéma, qui a rédigé un cahier de notes dans le cadre du dispositif Ecole et cinéma et qui a mis en ligne des ressources et des liens sur le film : http://www.enfants-de-cinema.com/2011/films/jour-de-fete.html


Jour de fête est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk

Fiche rédigée par Chloé

Discussion