L'Etrange Noël de monsieur Jack

L'Etrange Noël de monsieur Jack

Réalisé par Henry Selick
Durée : 1h16
| 1993 | Etats-Unis
Ma note :

Synopsis

Chaque année, zombies, sorcières et autres créatures macabres de la ville d’Halloween préparent la fête de l’année lors de laquelle Jack Skellington, surnommé « le roi des citrouilles », excelle dans sa manière surprenante d’effrayer tous les citoyens de la ville ! Mais il est lassé de fêter la même chose tous les ans. C’est en déclamant son ennui aux alentours de la ville qu’il se trouve attiré par un arbre sur lequel se trouve une porte en forme de sapin. Il ne va pas pouvoir s’empêcher d’ouvrir cette dernière, qui le mènera dans un tout autre monde : la ville de Noël ! Emerveillé par cette découverte, il décide d’organiser la fête de Noël à Halloween…

L'avis de Benshi

Comédie musicale et conte fantastique, L’Etrange Noël de monsieur Jack suscite à la fois peur et rire ! La réalisation du film est souvent attribuée à tort à Tim Burton, puisque c’est Henry Selick qui en est le réalisateur. Mais cela montre bien à quel point l’univers burtonien est présent dans le film : musique macabre de Danny Elfman, univers sombre et décors biscornus (ville d’Halloween), banlieue colorée, rectiligne et régulière rappelant la zone pavillonnaire d’Edward aux mains d’argent (ville de Noël)...

Bien que Jack, personnage à la silhouette longiligne, soit le plus effrayant aux yeux des habitants d’Halloween, vos enfants s’attacheront très vite à lui. En effet, dès la première scène, on comprend que ce dernier est malheureux parce qu’il s’ennuie de faire toujours les mêmes choses. Ainsi, lorsqu’il découvre la ville de Noël, il s’émerveille des couleurs de cette dernière et du sourire des citoyens.

La confrontation des deux villes est essentielle dans le film ! Halloween, qui de prime abord pourrait faire peur, s’avère finalement être la ville la plus vivante : cadeaux fantaisistes et originaux, tandis que le monde de Noël est normalisé à outrance, tout en rondeur et édulcoré. En regardant le film, vos enfants vont vite comprendre que, malgré sa bonne volonté, Jack ne réussira pas à organiser cette fête, parce qu’il n’a pas les mêmes références culturelles. Il n’arrive pas à se conformer à la tradition de Noël, malgré son costume de père Noël !

La force de ce film réside bien dans cette critique intéressante, parce que non manichéenne, de la société américaine, largement représentée dans le monde de Noël (travail à la chaîne, maisons identiques, etc.). Le protagoniste va venir perturber le cours normal des choses et mettre un peu de désordre dans ce monde trop ordonné…

Finalement, c’est bien le fait d’être en marge de la société et d’être exclu qui est interrogé dans ce film ! L’amour est évidemment présent aussi...

Vous apprécierez le visuel incroyable du film, dû à la technique d’animation image par image. La chorégraphie des mouvements des personnages est à la fois magique et réaliste.

Si vos enfants aiment les sorcières, les vampires, le père Noël et autres personnages extraordinaires, L’Etrange Noël de monsieur Jack est certainement un des films d’animation les plus originaux et magnifiques sur ce thème ! Idéal à regarder pendant la période de Noël.

Pour quel public

L’univers de la ville d’Halloween et Oogie Boogie peuvent de prime abord intimider les plus jeunes, même si la plupart des personnages sont finalement attachants ou drôles. C’est pour cela que nous conseillons plutôt ce film aux enfants partir de 6-7 ans.

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
Pour la merveilleuse animation image par image qui donne vie à l’univers gothique et fantastique du film
2
Pour la superbe musique de Danny Elfman et les chansons basées sur les textes de Tim Burton
3
Pour la poésie du personnage de Jack : solitaire, maladroit et incompris

Infos complémentaires

Dans les années 1980, Tim Burton est en contrat avec Disney et c’est à cette époque qu’il dessine les personnages de L’Etrange Noël de monsieur Jack. Il souhaitait en faire un livre ou une adaptation télévisuelle.

Il a alors contacté Danny Elfman, le compositeur avec lequel il travaille régulièrement (Beetlejuice, Edward aux mains d’argent … ), afin qu’il rejoigne le projet. Il composa dix chansons d’après les textes de Tim Burton. Ces dernières structurent le scénario du film que Caroline Thompson, la scénariste, a travaillé dans un souci de respect du ton initial et des rimes du manuscrit de Tim Burton.

Henry Selick se voit confier la réalisation du film, Tim Burton étant retenu par le tournage de Batman.

Le tournage de L’Etrange Noël de monsieur Jack fut très long et mobilisa beaucoup de techniciens. En effet, dix-neuf équipes se sont relayées pendant trois ans afin de réaliser dix-sept secondes de film par semaine !

Il est intéressant de remarquer le travail et la richesse des noms de certains personnages. Prenons l’exemple emblématique de Jack Skellington : phonétiquement ainsi qu’étymologiquement "skell" rappelle "skull" (crâne) et "skellington" et "squeleton" (squelette).

Pour aller plus loin

* L’édition collector du DVD Disney du film propose des bonus pour voir « l’envers du décor » : fabrication des personnages et des décors !

* Pour chanter les musiques du film, cliquer ici : http://www.tim-burton.net/1993/10/letrange-noel-paroles-des-chansons-vo/

 Les paroles des chansons en version originale peuvent permettre de travailler avec vos enfants le vocabulaire d’Halloween et de Noël en anglais.

* Pour les plus grands, il est intéressant de lire le poème « Night before Christmas » de Clement Clarck Moore pour comprendre le pastiche de Tim Burton.

L'Etrange Noël de monsieur Jack est inscrit au catalogue du dispositif national Ecole & Cinéma. Retrouvez la fiche "en famille" sur la plateforme Nanouk

Fiche rédigée par Camille

Discussion