Toutes les fiches films

Films inclus dans l'abonnement

La Chasse au lion à l'arc

  • De Jean Rouch
  • 1965
  • 1h28
  • VF

Voir la fiche technique

Catégorie : Documentaires   Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Fiche rédigée par  Marie Horel Avatar de Marie Horel

Notez ce film

Synopsis

Le conteur Jean Rouch raconte aux enfants de la brousse ce « pays de nulle part » à la frontière du Niger et du Mali, l’histoire de leurs ancêtres. Dans ces terres lointaines où vivent de grands nomades et des éleveurs, animaux sauvages et troupeaux cohabitent. Le lion, roi d’un « pays de poussière », est l’animal le plus redouté de la brousse. Si les lions permettent le plus souvent de garder sains les troupeaux en tuant des vaches malades, ils tuent parfois par plaisir. C’est alors aux grands chasseurs d’aller les chercher. Ce film raconte comment, avec des chants magiques, des gestes rituels et un art de la chasse fait de techniques méticuleuses et ancestrales, les chasseurs au lion d’autrefois partent traquer le lion.

Voir plus

L'avis de Benshi

« Quand tu arrives dans un pays, c’est le pays qui te change, pas toi qui changes le pays ». Cette phrase, tirée du film Jaguar, illustre bien l’amour de Jean Rouch pour le continent africain, et tout particlièrement pour la région du Niger, qu’il a filmée toute sa vie. La Chasse au lion à l’arc est un bijou. Avec ce film, vous découvrirez l’art de la chasse au lion. Depuis les premiers chants magiques incantatoires, en passant par la fabrication de l’arme, arc sculpté dans le bois et pointe trempée dans un puissant poison destiné à tuer « les choses méchantes », jusqu’à l’installation des pièges, vous apprendrez tous les secrets des grands chasseurs de lion. Jean Rouch filme avec poésie et passion les hommes, les bêtes, les coutumes d’une Afrique qu’il présente d’emblée comme presque disparue. Le lion féroce recherché est hors champ tout le film. Son rugissement se fait entendre dès le début du film, on repère ses crottes, on piste ses traces… mais où se cache-t-il donc ?

Avec le commentaire de Jean Rouch, c’est l’oralité propre au peuple africain qui est mise en valeur, mais aussi sa dimension poétique. De retour au village des grands chasseurs, les griots miment et racontent la chasse. Certains mots du réalisateur sont des perles poétiques qui rendent aux paysages et aux coutumes liés au monde de la chasse à l’arc toute leur beauté. La voix de Jean Rouch fonctionne souvent comme un écho aux chants et à la musique traditionnels que donne à entendre le film.

Le film de Jean Rouch permet une entrée dans la forme documentaire, que le monde animal peut rendre plus accessible à vos enfants : girafe, hyène, phacochère traversent le cadre dès les premiers plans. Au fur à mesure de l’avancée de la voiture du réalisateur dans la brousse, puis des jours passés auprès des Gao, les montagnes de la lune et de cristal nous livrent leurs secrets.

Enfin, si le début du film présente d’emblée l’Afrique comme un monde presque disparu, voir ce film aujourd’hui rend poignante la découverte des chasseurs au lion à l’arc magnifiés par Jean Rouch.

Voir plus

Pour quel public ?

Ce film est conseillé à partir de 8 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • La découverte de l’art ancestral de la chasse au lion, à travers les gestes rituels, les chants magiques, la préparation des armes et les pièges traditionnels
  • Pour la beauté des paysages arides africains, où cohabitent hommes et bêtes
  • La poésie des commentaires guidera votre exploration des terres africaines habitées par les chasseurs au lion à l’arc, un pays « plus loin que loin »

Infos complémentaires

Lion d’or à la 26e Mostra internationale de Venise en 1965, le film La Chasse au lion à l’arc est né de sept missions ethnographiques menées par Jean Rouch et son équipe entre 1958 et 1965. Jean Rouch est une figure centrale du cinéma ethnographique. Ingénieur des Ponts et Chaussées, il dirige à 24 ans la construction de routes en Afrique. Fasciné par les terres africaines, ses peuples et ses coutumes, mais aussi par la magie qu’il découvre, Rouch entreprend des études d’ethnographie. Dès les années 40, il filme ses différentes missions dans la région du Niger, caméra 16 mm à l’épaule. En immersion dans la réalité qu’il filme, le cinéaste, tout en inscrivant son cinéma dans le mouvement du Cinéma direct - dit encore cinéma vérité - invente une forme cinématographique proche d’un univers musical. Un réalisateur comme Jean-Luc Godard considère Jean Rouch comme le précurseur de la Nouvelle Vague. Les images filmées par le réalisateur, pour certaines associées aux formules du « Ciné-conte » ou du « Ciné-transe », émergent d’une énergie collective partagée entre un cinéaste amoureux de l’Afrique et le peuple africain.

Pour aller plus loin

Pour trouver plus d’informations sur le cinéma de Jean Rouch :
http://www.cinemapublic.org/IMG/pdf/la_chasse_au_lion.pdf

La Chasse au lion à l’arc est une bonne entrée dans le cinéma de Jean Rouch. Vous pourrez voir ensuite d’autres films ou ciné-contes : Jaguar, Un lion nommé l’Américain ; ou les cinés-transes comme Les Tambours d’avant/ Tourou et Bitti.

Pour retrouver l’univers oral propre aux contes, écoutez les Contes et sagesses d’Afrique racontés par Souleymane Mbodj chez Milan.

Côté littérature jeunesse, en plus des quelques titres jeunesse conseillés, vous trouverez sur ce lien les conseils de Ricochet-Jeunes :
http://www.ricochet-jeunes.org/themes/theme/241-afrique-noire

A partir de 8 ans : La Corne de l’Afrique, Paroles douces comme la soie et semelles de vent de Yves Pinguilly

A partir de 10 ans : 15 contes du Sénégal de Jean Muzi, et Yacouba, chasseur africain de Ahmadou Kourouma