Tous les films du guide

Films inclus dans l'abonnement

Le Sens du toucher

  • De Jean-Charles Mbotti Malolo
  • 2014
  • 14 min

Voir la fiche technique

Catégorie : Amitié / Romance   Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans
Poster de Le Sens du toucher

Fiche rédigée par  Camille Avatar de Camille

Notez ce film

Synopsis

Chloé et Louis s'aiment secrètement. Leurs gestes se substituent aux mots, chaque parole est une chorégraphie. Louis se décide enfin à inviter Chloé à dîner et accepte de la laisser entrer accompagnée de chatons, malgré son allergie. Le dîner va alors révéler ses côtés les plus sombres...

Voir plus

L'avis de Benshi

Une rencontre amoureuse sans parole où les sentiments s’expriment à travers la chorégraphie des corps, c’est l’histoire que nous raconte le sublime court métrage Le Sens du toucher.

Le début du film nous présente, à travers un montage alterné, deux personnages contrastés : Chloé, désordonnée et décontractée dans sa voiture, tandis que Louis est un timide maniaque du rangement… La demoiselle aime les chats, contrairement à Louis qui y est farouchement allergique. Et c’est pourtant bien cela qui va être l’objet de tension et d’une dispute lors de leur premier rendez-vous. Heureusement, cette rencontre terminera bien et l’histoire sera belle !

Chloé et Louis sont tous les deux malentendants, mais ce handicap ne les empêche en rien de s’exprimer. Aucune parole, aucun sous-titre : proches de la langue des signes, leurs gestes sont universels. Ils traduisent la timidité de Louis, sa contrariété, mais aussi la spontanéité, la tendresse de Chloé. Petits et grands seront sensibles aux mouvements chorégraphiés, d’une grande poésie. Jean-Charles Mbotti Malolo, le réalisateur également danseur (hip-hop), a su mêler animation et danse à travers des séquences où le mouvement des corps est dessiné à partir d'une vraie chorégraphie. La force du film réside également dans sa manière de nous montrer ce qui est normalement invisible, le sens du toucher, grâce aux traits des dessins qui mettent en avant les vibrations du son à travers la matière (le bois de la table, la porte, etc…). La simplicité des décors et l’utilisation de couleurs vives ne font que sublimer la beauté de ce court métrage.

Enfin, le travail sur l’ambiance sonore et la musique est d’une grande richesse : les sons étouffés nous plongent dans la subjectivité de ces personnages sourds. La musique est quant à elle, en opposition au reste du film, portée par une voix, celle de la chanteuse Camille, qui rythme cette superbe histoire tout au long du film.

Des couleurs, de la danse, des gestes, des sentiments amoureux : ce mélange somptueux et sensible, réalisé par Jean-Charles Mbotti Malolo, saura toucher les petits comme les grands. A voir absolument !

Voir plus

Pour quel public ?

Ce court métrage saura toucher les enfants dès l’âge de 7ans, grâce à la mise en scène poétique de la rencontre et de la différence. Il intéressera également les adultes qui seront sensibles à la thématique du couple.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour la rencontre amoureuse entre deux personnages aux caractères opposés
  • Pour la mise en scène de la communication entre des personnages malentendants : gestes et échanges de regards sont sublimés par le dessin
  • Pour la langue des signes, véritable chorégraphie des corps qui dévoile les sentiments
  • Pour la voix de Camille, qui a composé la bande originale, et dont la vibration de la voix s’accorde avec la danse des différentes émotions

Infos complémentaires

La bande originale a été composée par la chanteuse Camille. Cette artiste française fut connue grâce à son album Le Fil sorti en 2005, dans lequel toute la musique est composée à la voix. Les seuls instruments utilisés de façon minimale sont une contrebasse et un clavier. La musicalité réside donc dans les prouesses vocales de la chanteuse.

Pour son court métrage, Jean-Charles Mbotti Malolo a collaboré avec une comédienne sourde, Mathilde Combes, pour le travail des voix. Il a également suivi une formation en langue des signes pour bien saisir l’univers des personnes sourdes.

Pour aller plus loin

*Pour lire l'interview du réalisateur pour comprendre son parcours et son univers artistique, cliquer ici.

*Pour lire dossier de la scénariothèque du CNC dans lequel se trouve la note d’intention et le scénario du court métrage, cliquer ici.

*Le court métrage Clé à Molette et Jo de Stéphane Piera (programme Les p’tits explorateurs) met en scène un enfant malentendant. Ce film permet une découverte intéressante de la langue des signes !

*Le P’tit bal de Philippe Découflé : Sur une chanson de Robert Nyel et Gaby Verlor, interprétée par Bourvil, "C'était bien", un couple se communique toute l'émotion de son amour dans un langage dérivé de la langue des signes avec rythme, poésie et humour !

* Retour d’image – cinéma et handicap : cette association est née à l’initiative d’un collectif de professionnels du film pour certains touchés par un handicap.

Pour en savoir plus sur toutes les actions menées auprès des différents publics, cliquez ici.