Toutes les fiches films

Films disponibles dans l'abonnement

Les Noces funèbres

  • De Tim Burton, Mike Johnson
  • 2005
  • 1h15

Voir la fiche technique

Catégorie : Fantastique   La divine comédie   Le sens de la vie  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans

Ce film n’est pas inclus dans l’abonnement, voir les films de l’abonnement  

Fiche rédigée par  Mathilde Boissel Avatar de Mathilde Boissel

Notez ce film

Synopsis

Cette histoire se déroule au XIXe siècle, dans un village de l’Europe de l’est. Victor est un fils de poissonniers, de nouveaux riches voulant s’anoblir. Il sera marié à Victoria, fille d’aristocrates méprisants ayant besoin d’argent. Mais le jeune homme atterrit précipitamment dans le royaume des morts après avoir épousé, sans le vouloir, le cadavre d’une mystérieuse mariée dans la forêt. Pendant son voyage, sa future femme Victoria l’attend désespérément dans le monde des vivants. Bien que la vie au royaume des morts s’avère beaucoup plus colorée et joyeuse que sa véritable existence, Victor réalise que rien au monde, pas même la mort, ne pourra l’éloigner de son véritable amour.

Voir plus

L'avis de Benshi

« Cela faisait dix ans que le projet devait se faire, il s’agissait juste de réunir la bonne équipe », a déclaré Tim Burton ; il aura mis un an à se réaliser. Pas étonnant quand on voit la richesse et la minutie du travail accompli pour aboutir à ce long métrage de qualité. A juste titre, le film a été récompensé par plusieurs prix, et nommé aux Oscars en tant que meilleur film d’animation en 2006. La technique artisanale de l'animation image par image de marionnettes dans de somptueux décors, qui avait déjà fait merveille dans L'étrange Noël de M. Jack, donne une âme et un véritable charme à ce film.

A ces prouesses techniques vient s'ajouter tout l'univers Burtonien : romantisme noir, onirisme et gothisme funèbre, le tout teinté d’un humour noir à mourir de rire. Dans cette histoire, le monde des vivants, morne, gris et froid, est bien plus mort que le monde des morts. C’est une société refoulée et rigide de l’ère victorienne répressive qui est ici peinte et critiquée. A l’exception des deux futurs mariés et de la vieille gouvernante Hildegarde, les personnages y sont tous plus livides et antipathiques les uns que les autres. L’au-delà, très coloré et plein de fantaisie, a l’air bien plus sympathique. Les morts sont d’amusants personnages insolites, stylisés et drôles. On y croise des squelettes de toutes les formes et de tous les âges, un homme qui peut se séparer en deux, une tête qui se déplace sur des insectes, etc. Libérés de toute restriction, ces macchabés font la fête en musique, et sont plus fous et plus vivants que jamais. Le problème pour Victor, c’est bel et bien d’être coincé entre ces deux mondes !

En réalisant une comédie musicale, Tim Burton a accordé une attention toute particulière à la musique. Il a travaillé en étroite collaboration avec le compositeur Danny Elfman, avec qui il s’associait alors pour la douzième fois. Il en résulte des mélodies tantôt drôles, jazzy, orchestrales, émouvantes, et un thème au piano récurrent, qui renforcent le récit et le rend d’autant plus pétillant. En bref, Les noces funèbres est une œuvre créative qui s’inscrit totalement dans l’œuvre du réalisateur. Fantastique, c’est un spectacle de toute beauté qui aborde la mort avec humour et poésie.

Voir plus

Pour quel public ?

Ce film réjouira toute la famille mais pourra peut-être effrayer les plus jeunes. C'est pourquoi nous le conseillons à partir de 6 voire 7 ans.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour s'émerveiller devant ces marionnettes animées image par image
  • Pour pénétrer dans un univers burtonnien à la fois sombre, romantique, et délirant
  • Parce que c'est une comédie musicale de qualité
  • Pour admirer un spectacle de toute beauté qui aborde la mort avec humour et poésie

Infos complémentaires

Les marionnettes utilisées dans le film sont très élaborées. Le squelette est une armature métallique qui garantie la stabilité des personnages sur le plateau. La peau des personnages est quant à elle faite de mousse et de silicone. Un mécanisme, placé dans la tête des marionnettes et manipulé par diverses entrées, permet également d'obtenir une grande variété d'expressions et de mouvements.


Les décors eux aussi sont des chefs d’œuvre d’artisanat, inspirés par l’architecture victorienne classique d'Europe centrale, mais aussi celle d’Antoni Gaudi. Un mélange original et plein de détails, dont le résultat atteint des tailles gigantesques : jusqu'à 5 mètres de haut et 8 à 10 mètres de profondeur par décor, « sans doute le double ou le triple d'une production animée classique », explique le directeur artistique.

Pour aller plus loin

Le site officiel du film
Le cours en ligne autour de la pâte à modeler et des marionnettes proposé par l’Université Populaire des Images
La fiche pédagogique sur Tim Burton réalisée par la Cinémathèque Française autour de l’exposition passée