Les Trois brigands

Les Trois brigands

Réalisé par Hayo Freitag
Durée : 1h19
| 2007 | Allemagne
Ma note :

Synopsis

L’orphelinat est un lieu triste et inquiétant, dirigé par une directrice tyrannique qui exploite ses « chers enfants », les forçant à travailler dans les champs de betteraves, sans répit. Ayant perdu ses parents, la petite Tiffany y est conduite. Alors que la diligence traverse les bois dans la nuit noire, trois brigands s’attaquent à l’attelage ; ce sont les « maîtres de la forêt ». Vêtus de vastes manteaux et de grands chapeaux noirs, l’air patibulaire, et sans pitié, ils ont pour habitude d’effrayer et de piller quiconque croise leur route ! Mais l’audacieuse Tiffany est enchantée de cette rencontre : elle sent tenir là sa chance pour échapper à l’orphelinat. À l’aide de quelques stratagèmes et de quelques mensonges, elle parvient à se faire enlever par les trois brigands. Elle va totalement chambouler leur vie.

L'avis de Benshi

Fidèle à l’univers du conte de l’auteur illustrateur Tomi Ungerer, Les Trois Brigands a tout le charme de beaux graphismes colorés et contrastés, et d’un dessin animé « à l’ancienne ». On se délecte des détails de mise en scène : des « vues » surplombantes de l’orphelinat qui renforcent son architecture inquiétante, un écran scindé en quatre parties qui nous permet de suivre les pérégrinations de Tiffany dans chaque recoin de la grotte des brigands. Sans compter tout plein d’éléments absurdes et humoristiques qui s’insèrent discrètement dans le récit ; dans la forêt, un robinet goutte dans le lac, une licorne rouge aux pattes molles se promène, et les chauves-souris dansent sur un air de piano. Et puis, à chaque personnage son caractère : la malicieuse petite Tiffany, trois brigands au cœur tendre, la tyrannique directrice aux allures de sorcière et son esclave aux airs de crapaud, ou encore un gendarme un peu ahuri qui verbalise des escargots pour excès de vitesse. Concernant la bande originale du film, le producteur Stephan Schesch (qui réalisera plus tard Jean de la Lune, lui aussi tiré d'une oeuvre de Tomi Ungerer) a déclaré ne vouloir en aucun cas « une musique douceâtre de fête d'anniversaire, mais plutôt quelque chose du genre Tom Waits pour enfants » ; entre folk blues et country donc, et c’est réussi ! En bref, Les Trois Brigands, c’est un film inventif, pétillant, drôle, et original, qui enchantera petits et grands !

Pour quel public

Durant un peu plus d'une heure, ce long métrage n'est pas adapté aux plus jeunes. Il convient à tous à partir de 5 ans.

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
Pour le respect de l’univers délicieusement humoristique et absurde de Tomi Ungerer
2
Pour l’originalité de la mise en scène
3
Pour y voir défiler une galerie de personnages en tout genre
4
Pour la bande originale à la Tom Waits, signée par les Bananafishbones et Kenneth Pattengale
5
Et tout simplement parce que c’est un joli conte

Infos complémentaires

C'est en faisant la lecture des Trois Brigands à ses enfants que le producteur, Stephan Schesch, eut envie de l'adapter au cinéma. Cela a abouti, après dix ans de démarches afin d'obtenir l'autorisation d'adapter l’album de Tomi Ungerer, publié en 1961. La question centrale était de savoir comment faire un long métrage à partir d'une histoire si courte. « Il est vrai que bon nombre de mes livres ont déjà été adaptés pour le cinéma, mais il s'agissait de courts métrages ! Une adaptation des Trois Brigands a vu le jour en Tchécoslovaquie, mais elle ne dure que 8 minutes. C'est pour cette raison qu'en faire un long métrage était un grand défi », a déclaré l’auteur. L'adaptation s'est donc faite en étroite collaboration avec lui : « Tomi Ungerer a beaucoup apporté, avec ainsi l'assurance pour lui que ce premier film irait entièrement dans son sens[1] » affirme le producteur.
[1] Anecdotes du film sur le site Internet « Allociné »

Pour aller plus loin

Les dossiers de presse et pédagogique proposés par le distributeur :
http://www.gebekafilms.com/gebeka.php

Dossier pédagogique de l’académie de Poitiers :
http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/IMG/pdf/cpeda_trois_brigands.pdf

Lire l’album : Les trois brigands, de Tomi Ungerer, éd. L’école des loisirs (1998).

Fiche rédigée par Mathilde

Discussion