Liberté, 13 films-poèmes de Paul Éluard

Liberté, 13 films-poèmes de Paul Éluard

Réalisé par Collectif
Durée : 42 min
| 2016 | France
Ma note :
Teaser saison 4 "En sortant de l'école - collection Paul Éluard"

Synopsis


Treize jeunes artistes tout juste sortis des grandes écoles d'animation françaises allient cinéma et poésie pour nous faire découvrir le talent du grand Paul Éluard :

L’alliance d’Eugène Boitsov (La Poudrière 2016)
Pour suspendre son hamac, un jeune homme part à la recherche de deux beaux arbres à lier pour toujours. Mais les apparences sont parfois trompeuses, et sa tâche s’avère plus compliquée que prévue…

Liberté de Jon Boutin (EMCA 2016)
Célébrer la liberté, la nommée, la faire résonner et la chérir.

Homme utile d’Amaury Brun (Marie-Curie 2014)
Un vieux pêcheur n’a plus de force et de cœur pour son travail. Mais la nature, du fond de l’océan, le rappelle à la vie.

Matines d’Axel De Lafforest (Rubika 2016)
Après une longue captivité, une oie sort de sa cage. Elle découvre le monde, s’éveille à la nature et retrouve sa liberté.

Air vif de Pierre Grillère (EMCA 2015)
Un homme se remémore ses voyages passés. Le temps passe mais l’amour demeure, les souvenirs douloureux et la colère laissent place à l’espoir.

Le chat de Johanna Huck (École Émile Cohl 2015)
Lorsque l’on veut vivre avec un chat, il faut accepter de le voir devenir maître…

L’amoureuse de Léa Krawczyk (La Poudrière 2016)
Un homme laisse voguer ses pensées, en attendant son amoureuse.

Même quand nous dormons de Camille Monnier (EMCA 2016)
Une vieille femme et son chat son liés par une tendresse infinie, et chacun veille sur l’autre, de jour comme de nuit.

Le front aux vitres comme le font les veilleurs de chagrin de Clélia Nguyen (EMCA 2013)
Un homme observe le monde, seul, depuis sa fenêtre. Il ne tient qu’à lui d’aller à l’a rencontre de l’autre…

Animal rit d’Aurore Peuffier (ENSAD 2015)
Un oiseau s’introduit sur la piste de cirque pour participer au spectacle, mais n’est pas artiste qui veut. Heureusement, l’amitié et l’humour viennent à bout de tout !

La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur de Nicolas Rolland (La Poudrière 2015)
Un jeune garçon tombe amoureux pour la première fois et s’émerveille devant celle qu’il aime.

Poisson de Arthur Sotto (EMCA 2016)
L’eau s’agite sous les mouvements des poissons, des nageurs et des bateaux…

Tu te lèves l’eau se déplie de Robin Vouters (Atelier de Sèvres 2016)
Une femme peint son portrait et plonge dans ses origines, qui font écho à celles du Monde.

L'avis de Benshi

L’audacieuse collection En Sortant de l’École nous propose pour cette quatrième saison - après Prévert, Desnos et Apollinaire - de plonger dans l’univers d’un nouvel artiste majeur du 20e siècle : Paul Éluard. Pour la mise en image de treize poèmes de ce monument du Surréalisme, chaque réalisateur et réalisatrice propose son interprétation et sa propre vision esthétique d'un poème. Mais l’art de l’animation est ici avant tout au service de la poésie, et dans chaque film la sensibilité et la force des mots d’Éluard demeure.

Poète amoureux de l’Amour, Éluard a beaucoup écrit sur et pour les femmes de sa vie, mais son œuvre se veut plus largement le reflet de la fragilité humaine et des grands sentiments. Dans ce programme spécialement conçu pour le jeune public, le défi était donc de rendre accessible certains textes complexes abordant de grands concepts tels que la liberté, la solidarité, l’introspection ou encore la solitude. Pour accomplir cette tâche ardue, ces jeunes artistes ont fait le choix de l’équilibre entre l’illustration des mots du poète par leur sens premier, leur représentation dans l’imaginaire collectif, et des interprétations plus subtiles et décalées.

Chers aux bambins, les animaux sont largement représentés dans le programme, à travers notamment Matines, Le chat, Même quand nous dormons et Animal rit. Mise à l’honneur - voire sacralisée - dans l’œuvre du poète, la femme a également une place toute particulière (Air vif, L’amoureuse, Tu te lèves l’eau se déplie) à travers des récits emplis de tendresse.

Au-delà des mots, le cinéma d’animation est également un spectacle de formes et de couleurs, et En sortant de l’école a la volonté de faire découvrir différentes techniques aux jeunes spectateurs. Se démarquent particulièrement l’esthétique très graphique de Poisson, et l’animation manuelle d’Animal rit, réalisé en peinture sur celluloïd (nous y revenons dans la partie infos complémentaires). Plusieurs réalisateurs utilisent la couleur comme symbole et pas uniquement comme élément esthétique : dans Matines les premiers pas (en liberté) de l’oie transforment l’écran blanc en nature colorée, dans l’amoureuse l’être aimé transforme le gris en couleurs, et dans Homme utile seul le personnage principal est en couleurs pour signifier son isolement.

Nous ne répèterons jamais assez la place fondamentale qu'occupe la musique au cinéma, et celle-ci a été particulièrement travaillée dans le programme. Et il n’y a pas que les réalisateurs qui sortent de l’école : les sept jeunes talents qui ont composé les bandes originales sont fraîchement diplômés du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, et rien de moins que dans la classe du talentueux Bruno Coulais.

Cette collection en hommage à Paul Éluard est un merveilleux voyage dans des mondes oniriques, pour partir à la rencontre de mots et d'images qui réchauffent le cœur et élèvent l’esprit.

Pour quel public

Nous conseillons ce programme à partir de 6/7 ans. Certains courts métrages sont tout à fait accessibles dès 5 ans (Alliance, Matines, Le chat, Même quand nous dormons, Animal rit, Poisson), cependant d'autres ont un rythme un peu plus soutenu et des textes plus élaborés, qui seront davantage appréciés par les plus grands. Aucune limite d'âge ensuite pour découvrir ces bijoux d'animation.

Bonnes raisons d'aller voir le film

1
Découvrir l’œuvre du grand Paul Eluard
2
Le parfait équilibre entre humour et lyrisme
3
Pour rire et s’extasier devant "Animal rit", bijou d’animation en peinture sur celluloïd

Infos complémentaires

Comme nous l’avons dit plus haut, une des forces de ce programme réside dans la diversité des techniques utilisées pour créer ces petits bijoux de l’animation française. Nous vous proposons quelques explications sur la technique utilisée par Aurore Peufflier pour Animal rit, souvent méconnue du grand public : la peinture sur celluloïd. Le celluloïd est une feuille transparente d’acétate de cellulose (une matière plastique utilisée également pour les pellicules de film, mais interdit dans les années 30 à cause de son extrême inflammabilité), sur laquelle on peint à la main les différents éléments d'une scène (décors, personnages), exactement comme un dessin animé sur papier. Grâce à la transparence des feuilles, il est possible de les superposer pour garder une partie du fond (du décor) fixe sans avoir à la redessiner à chaque fois, et ainsi gagner un temps précieux. Seuls les éléments en mouvement, dessinés sur différentes feuilles de cellulo, changent. Cela permet également de créer des effets de perspective et donner de la profondeur à l’image. Walt Disney a notamment été un grand adepte de cette technique complexe.

Paul Éluard (1895-1952), né Eugène Émile Paul Grindel, est un poète français. Après la première guerre mondiale, il adhère au mouvement Dada puis au Surréalisme, dont il sera un des piliers. Humaniste et révolutionnaire, Éluard milite aux côtés d’autres célèbres artistes tels que Louis Aragon, André Breton ou encore Pablo Picasso, et rentrera même au sein de la Résistance durant la seconde guerre mondiale. C’est notamment à cette période qu’il composa Liberté. Plus de cent recueils de poésie ont été publiés de son vivant.

Les poèmes qui ont inspiré les réalisateurs sont tirés de sept recueils différents de Paul Éluard :
Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux - 1920 (Animal rit, Le Chat, Homme utile et Poisson)
Facile - 1935 (Tu te lèves l’eau se déplie)
Capitale de la douleur - 1926 (L’amoureuse et La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur)
Le Phénix - 1951 (Air vif, Même quand nous dormons et Matines)
Poésie et vérité - 1942 (Liberté)
Le livre ouvert - 1940 (L’alliance)
L'Amour, la poésie - 1929 (Le front aux vitres)

Pour aller plus loin

Un très beau livre-DVD regroupant les 52 poèmes sélectionnés au cours des quatre saisons de la collection En sortant de l’école, illustrés par chaque réalisateur, sortira en librairie le 23 août 2017 aux éditions Thierry Magnier. Une invitation à mêler le plaisir de la lecture à celui des images, quelles soient fixes ou animées ; une belle initiation à la poésie et au cinéma d'animation. Le livre propose également de plonger dans les coulisses du cinéma d'animation grâce à un système ingénieux de rabats. Il sera accompagné des 52 films-poèmes, réunis dans 2 DVD. Vous pouvez en découvrir quelques pages sur le site de la production : https://www.tantmieuxprod.net/  

Une saison 5 est en préparation, pour vous faire découvrir des poèmes de Claude Roy.

Coproduites par France Télévision, chaque nouvelle saison de la collection En sortant de l’école est diffusée en exclusivité sur France 3 au mois de mars lors du Printemps des poètes, avant de bénéficier d’une sortie cinéma.

Fiche rédigée par Laetitia

Discussion