Myrtille et la lettre au Père Noël

Myrtille et la lettre au Père Noël

Réalisé par Collectif
Durée : 42 min
| 22 novembre 2017
Ma note :
FA Myrtille et la lettre au Père Noël (avec date de

Avec le programme de courts métrages Myrtille et la lettre au Père Noël, observez quelles découvertes, souris, renard, hiboux, petit biscuit ou petite fille, vont faire, à l’heure où l’hiver déploie son beau manteau de neige… parfois teinté de magie de Noël !

Le Renard et la souris
de Camille Chaix, Hugo Jean, Juliette Jourdan, Marie Pillier et Kevin Roger - France, 2015, 6 minutes 
Une plaine enneigée. D’abord un renard. Ensuite, une petite souris. Et puis enfin… deux hiboux ! Mais quels liens vont se tisser entre ces animaux ?

Crispy
de Dace Riduze - Lettonie, 2014, 9 minutes
Noël approche ! Dans le chalet-atelier où les lutins s’activent pour préparer cadeaux et paquets, une petite fille, elle, cuisine des biscuits. L’un d’eux prend vie et part explorer la forêt enneigée…

Myrtille et la lettre au Père Noël 
d'Edmunds Jansons - Lettonie, 2017, 26 minutes 
Myrtille, une fillette de 6 ans, veut consacrer ses vacances de Noël à apprendre à faire du patin à glace avec son père. Alors que la naissance de celui qu’elle pense être une petite sœur vient bouleverser ses projets, Myrtille, à l’aide de M. Sans-Sommeil, son ami imaginaire, va faire une curieuse demande au Père Noël…

Ce programme de trois courts métrages est une véritable bulle de douceur, où souffle un esprit de malice ! Tout en appartenant à des univers graphiques très différents, les films illustrent tous la thématique de l’apprentissage au sein de paysages enneigés, habités par l’esprit de Noël.

Truffe, bec ou museau, poils ou pelages, découpent leurs couleurs et leurs formes sur la blancheur du manteau de neige qui envahit le cadre dans le court métrage Le Renard et la souris. Sans parole, la musique et le son du vent suivent pas à pas la rencontre des animaux, renard, souris et hiboux, dans une plaine enneigée, balayée par le vent qui souffle. Les rapports de taille, les formes et les couleurs sont mis en valeur par les différents mouvements de caméra et échelles de plans. Quant à l’animation 3D, elle sublime les habits des bêtes, au point de pouvoir presque sentir la texture du vent sur un pelage, dans certains plans. Parcourt-on la plaine pour jouer avec un plus petit que soi ou pour le croquer ?

Avec le deuxième film du programme, c’est un biscuit de noël, cette fois, qui part à l’aventure. Avec des personnages en volume, animés image par image, les studios lettons AB déploient une fois de plus tout leur talent et leur malice. Les adorables marionnettes et tous les objets faits de bouts de laine, de perles ou de bois s’animent devant les petits yeux émerveillés. On retrouve ici l’univers et la pâte des réalisateurs des studios lettons, artisans de l’animation, amoureux du monde des jouets et des enfants, déjà découverts dans les programmes de courts métrages L’Ours et le magicien (fiche en cours de rédaction) et Le Bal des lucioles. Sans parole, diverses onomatopées accompagnent les gestes des personnages.

Le troisième et dernier film propose un récit construit autour de l’arrivée d’un bébé, bouleversante quand on est habitué à avoir l’attention de son papa et de sa maman rien que pour soi ! Le titre original Pigtail et M. Sleeplessness rend hommage au monde imaginaire de Myrtille, qui parvient à comprendre puis dépasser ses peurs et sa jalousie grâce à son ami imaginaire, M. Sans-Sommeil. Celui-ci peut d'ailleurs faire penser aux jouets de Toy Story, et le duo Myrtille/M. Sans-Sommeil rappeler Calvin et Hobbes ou Max et ses Maximonstres.

La thématique de l’apprentissage se décline de film en film à travers la rencontre et l’exploration, qu’elle soit rieuse et ludique, ou plus mouvementée. Les personnages des trois courts métrages - animaux, objets ou humains - font tous, en effet, l’expérience d’une rencontre. Exploration d’une nature vaste et inconnue, rencontre d’animaux potentiellement prédateurs, naissance et arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur qui va venir chambouler ses repères, les différentes situations mettent en scène des sentiments et émotions pluriels : curiosité, sens du partage, jalousie, amour de l’autre et de la famille.

On peut, enfin, mentionner l’humour discret et la malice qui parcourent les films. Un renard qui se lie d’amitié avec une toute petite souris, des bonshommes de neige qui se prennent d'affection pour un minuscule mais intrépide biscuit, ou une grand-mère et un petit frère qu'on envoie sur la lune, sont quelques exemples de l'esprit rieur qui traverse ce programme et se retrouve jusque dans le générique !

Avec ces trois films, le distributeur jeunesse Cinéma Public Films offre une contre-proposition originale face aux productions sur-médiatisées des grands studios, au moment des fêtes. Douceur, poésie et malice sont ici les ingrédients d'un Noël qui se veut sensible. Après avoir vu ce programme, vous aurez assurément envie de promenades en forêt, de petits gâteaux sucrés, de cadeaux et de gros câlins !

Ces trois courts métrages empreints de douceur et de malice peuvent être découverts dès 4 ans.

1
Pour découvrir comment le cinéma d’animation déploie des univers visuels différents autour de l’hiver et de la magie de noël
2
Pour savourer trois films qui explorent la thématique de l’apprentissage avec douceur et malice
3
Pour découvrir des films sensibles et poétiques qui laissent la part belle aux sons

Infos complémentaires

Le premier et le dernier films animés de ce programme sont originaires de Lettonie. Dans des univers visuels très différents, ils illustrent à merveille la richesse et l’inventivité du cinéma d’animation letton.

Crispy est issu des Studios AB (AB Studija en letton) de Riga en Lettonie. Dace Riduze mais aussi Evalds Lacis, Maris Putnins, Janis Cimermanis ou encore Maris Brinkmanis font partie des réalisateurs-artisans de ces films entièrement réalisés à la main, image par image (stop motion), avec des marionnettes. Nombre de leurs films ont été primés dans des festivals prestigieux.

Le réalisateur de Myrtille, Edmunds Jansons, est réalisateur de film d’animation et designer graphique pour son studio Atom Art. Il est également illustrateur de livres jeunesse. Il est le créateur de la série les Shammies, quatre créatures rigolotes en patchwork qui vivent dans une maison colorée. Si vous voulez tout savoir sur ces drôles de personnages et le programme de courts métrages sorti en septembre 2017, rendez-vous sur la fiche d’Alice !

Quant au premier film du programme, Le Renard et la souris, il est né à l’école Esma, l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques. Présente sur quatre sites, à Montpellier, Toulouse, Lyon et Nantes, l’Esma est une école d’arts appliqués qui forme les étudiants au graphisme, à la photographie, au design et l’animation. Sur ce lien, vous pouvez aussi consulter d'autres travaux d’élèves.

Pour aller plus loin

Complétez la lecture de cette fiche avec les documents d’accompagnement proposés par Cinéma Public Films, en téléchargeant notamment le dossier pédagogique qui comprend des jeux pour les enfants.

Et parce que voir des films donne envie de lire, et lire d’explorer les images, retrouvez ici quelques idées de titres parmi les sélections de Ricochet ou Babelio : 
https://www.ricochet-jeunes.org/livres/la-fille-qui-sauve-noel
https://www.ricochet-jeunes.org/livres/pas-de-noel-cette-annee
https://www.ricochet-jeunes.org/livres/lettres-timbrees-au-pere-noel

Profitez de la séance pour faire des activités manuelles… de Noël ! https://www.babelio.com/livres/Wilkes-Nol/224696

Enfin, le Monsieur Sans-Sommeil de Myrtille peut trouver d'autres compagnons dans la littérature jeunesse avec Hobbes, le tigre imaginaire de Calvin, un petit garçon de 6 ans, et les Maximonstres de Max. C'est donc l'occasion de lire ou relire Max et les Maximonstres de Maurice Sendak et la bande dessinée Calvin et Hobbes de Bill Watterson.

Fiche rédigée par Marie

Discussion