Polichinelle et les contes merveilleux

Polichinelle et les contes merveilleux

Réalisé par Emanuele Luzzati, Giulio Gianini
Durée : 36 min
| 13 septembre 2017
Ma note :

Les trois frères
1979 - 9 minutes - Papier découpé
Trois frères, l’un au nez orange, l’autre violet et le dernier turquoise, s’en vont demander au roi la main de la princesse. Pour faire son choix entre les trois prétendants, le roi demande à chacun d’entre eux de ramener à sa fille un présent merveilleux.

Le ballon d’or
1981 - 8 minutes - Papier découpé
Pour son douzième anniversaire, le roi offre à sa fille, Alida, une balle d’or magique. Celle-ci la protègera, à condition qu’elle en prenne bien soin. Un beau jour, la petite l’égare malencontreusement, exposant le royaume à un grand danger.

Polichinelle et le poisson magique
1981 - 8 minutes - Papier découpé
Polichinelle et sa femme vivent dans la pauvreté. Alors qu’ils n’ont plus rien à manger, Polichinelle part à la pêche et attrape un poisson magique. Celui-ci exhausse un à un leurs vœux, mais sa patience est bientôt mise à rude épreuve à mesure que les caprices du couple s’accumulent.  

L’oiseau de feu
1981 - 9 minutes - Papier découpé
Dans son merveilleux jardin, le tsar possède un arbre aux pommes d’or, auquel il tient comme à la prunelle de ses yeux. Un beau jour, il se rend compte qu’une pomme a été dérobée. Il envoie alors son fils débusquer le voleur et retrouver son précieux bien.

Après Le petit monde de Leo, qui plongeait le spectateur au cœur de l’œuvre du célèbre auteur Leo Lionni, le distributeur Cinéma public films continue son tour d’horizon des films d’animation italiens. Et croyez-nous, le cinéma d’animation pour enfants n’est pas en reste dans cette belle région du monde ! La preuve avec Polichinelle et les contes merveilleux, qui offre l’occasion aux petits spectateurs de pénétrer dans l’univers esthétique singulier du duo Gianini-Luzzati. Celui-ci leur sera d’ailleurs peut-être familier, s’ils ont déjà pu admirer La pie voleuse.  


Dans ce nouveau programme de courts métrages, le conte est à l’honneur, et avec lui tous les ingrédients qui l’accompagnent. Les enfants n’auront qu’à se laisser entraîner dans les mondes merveilleux de chacune des histoires. Ils y croiseront même, dans Le ballon d’or, une petite fille qui ne sera pas sans leur rappeler une certaine Alice ! Polichinelle et le poisson magique, véritable critique humoristique de la cupidité, se révèle être la pièce maîtresse de l’ensemble. En mettant en scène ce personnage mythique de la Commedia dell’arte, c’est finalement tout un pan de la tradition théâtrale italienne que célèbrent les deux cinéastes.


Polichinelle et les contes merveilleux donne autant à voir qu’à entendre. L’esthétique colorée et lumineuse, caractéristique du duo, est un véritable feu d’artifice visuel. La magie émane autant de l’image, que de la musique, mais surtout du mariage harmonieux qui existe entre les deux et qui donne toute sa saveur à ces films. 


Une œuvre à quatre mains, haute en couleurs, qui enchantera les yeux et les oreilles des petits cinéphiles !

Benshi recommande Polichinelle et les contes merveilleux dès 5 ans, âge à partir duquel ils pourront apprécier pleinement ces pépites d’animation italiennes.

1
Pour l’univers merveilleux de Gianini et Luzzati
2
Pour les couleurs éclatantes et lumineuses
3
Pour l’alliance parfaite entre l’image et les compositions musicales
4
Pour découvrir une nouvelle histoire mettant en scène Polichinelle, ce personnage un brin grincheux et paresseux, mais au demeurant fort plaisant !

Infos complémentaires

Giulio Gianini, cinéaste d’animation italien, est né en 1927 à Rome. Après avoir étudié la scénographie à l’école des Beaux-arts de Rome, il commence sa carrière dans le cinéma en tant que directeur de la photographie. Il se fait connaître pour son utilisation de la couleur, à une époque où la plupart des films sont tournés en noir et blanc. Il réalise de nombreux films documentaires sur l’Art avant de se tourner vers l’animation où il collabore avec son acolyte et ami : Emanuele Luzzati. Gianini, travaille également au côté de l’auteur Leo Lionni. Ensemble ils adaptent en films d’animation ses albums jeunesse, comme Le petit monde de Leo.


Emanuele Luzzati est né à Gênes en 1921. Il quitte l’Italie en 1940 pour s’installer en Suisse, où il s’inscrit à l’école des Beaux-Arts de Lausanne. Artiste complet, il s’illustre tout d’abord comme décorateur de théâtre, de danse et d’opéra, avant de se diriger vers la céramique. Auteur talentueux, il est également connu pour avoir illustré des livres jeunesse. Dans les années 1950, Luzzati rencontre Giulio Gianini avec qui il collabore et réalise de nombreux courts métrages d’animation.


Le duo travaille main dans la main. Luzzati se consacre à l’histoire et à la création des personnages et décors, qu’il réalise en papier découpé avant de les peindre. Gianini s’occupe quant à lui de l’animation image par image des figurines.


Mais qui est Polichinelle ?
Le personnage de Polichinelle était déjà présent dans le programme La pie voleuse. Cette figure vient en réalité de La Commedia dell’arte, théâtre populaire italien. Originaire de Naples, son nom « Pulcinella » signifie « petit poussin », sa voix ressemblant à des cris d’oiseaux. On le reconnaît facilement grâce au masque qu’il porte, à son nez en forme de bec de corbin, son dos bossu et ses habits blancs. Il est rusé, mais aussi fainéant, paresseux, grossier, bavard et fourbe ! Polichinelle est un personnage qui plaît et amuse beaucoup le public.

Pour aller plus loin

L’incontournable site internet du distributeur Cinéma Public Films, sur lequel vous trouverez le dossier de presse, des dossiers pédagogiques notamment à destination des enseignants, des idées d’ateliers et des jeux sur les films… De quoi se remémorer les quatre courts métrages et prolonger la séance en s’amusant ! http://www.cinema-public-films.com/pages/polichinelle/

Des livres jeunesse pour se plonger dans des histoires imaginées par Emanuele Luzzati :
LUZZATI Emanuele, Trois petites chouettes, Ed. Gallimard jeunesse, 2014
LUZZATI Emanuele, Château de cartes, Ed. Circonflexe, 2008

Un album pour découvrir plus avant le personnage malicieux de Polichinelle :
ELZBIETA, Polichinelle et moi, Ed. Gallimard jeunesse, 2017

Fiche rédigée par Cyrielle

Discussion