Tous les films du guide

Films inclus dans l'abonnement

Zarafa

  • De Rémi Bezançon, Jean-Christophe Lie
  • 2012
  • 1h18

Voir la fiche technique

Catégorie : Amitié / Romance  

Voir la bande annonce

À partir de 7 ans
Poster de Zarafa

Fiche rédigée par  Pauline Avatar de Pauline

Notez ce film

Synopsis

Au Soudan, au pied d’un arbre ancestral, un vieil homme raconte une histoire à une bande de jeunes enfants. Cette histoire est celle de Maki, un petit garçon dont le village a été détruit par les esclavagistes, et qui va se lier d’amitié avec une jeune girafe, Zarafa. Mais Zarafa a une toute autre destinée : elle est capturée par Hassan, bédouin en mission pour le Pacha d’Egypte, qui souhaite offrir la girafe au roi de France Charles X en échange de son aide contre les Turcs qui assiègent Alexandrie. Mais Maki ne l’entend pas de cette oreille et suit Hassan à son insu dans le but de s’enfuir avec Zarafa dès que l’occasion se présentera. C’est le début d’un long et dangereux voyage qui les emmènera jusqu’à Paris.

Voir plus

L'avis de Benshi

A travers le récit des aventures de Maki et Zarafa, c’est en fait l’histoire de la première girafe de France qui nous est racontée ici. Les réalisateurs se sont en effet fortement inspirés de ce fait historique pour constituer le fil rouge de leur scénario, autour duquel ils ont brodé un conte bien à eux, à la fois fabuleux et cruel. Le film se déroule dans les années 1820, en pleine époque esclavagiste et coloniale. Le récit se scinde donc en deux : d’un côté, une fable presque naïve d’un enfant qui se lie d’amitié avec une girafe ; de l’autre, une critique du colonialisme et du racisme de la société occidentale au 19ème siècle, et plus particulièrement de la France. Le film dresse en effet un portrait plutôt acerbe de la société française à cette époque et tente ainsi de nous pousser à la réflexion, notamment sur une société industrielle en pleine expansion qui fait peu de cas des sentiments humains. Le film trouve cependant un certain équilibre entre la satire et le conte, et n’oublie pas au passage de nous émerveiller avec son lot de rebondissements et d’émotions, mais aussi de personnages hauts en couleurs et de magnifiques dessins.
De plus, le film bénéficie d’une technique d’animation traditionnelle assez rafraichissante dans un contexte de production actuel qui use majoritairement d’images de synthèse. On peut d’ailleurs déceler plusieurs inspirations issues des œuvres de grands noms de l’animation. On retrouve en effet un style graphique qui s’inspire des dessins animés de l’âge d’or des studios Disney ainsi qu’une mise en scène qui va chercher du côté de Miyazaki et du Studio Ghibli. Il y a également un peu de Sylvain Chomet : dans les figures du roi de France et de sa cour de bourgeois engoncés, on retrouve quelques traits des personnages des Triplettes de Belleville ou de L’Illusionniste. En outre, le voyage en ballon rappelle Jules Verne et son Tour du monde en 80 jours. Le film brasse ainsi diverses inspirations et nous livre une histoire riche aussi bien visuellement que par les thèmes qu’elle aborde. Via le contexte historique dans lequel il se situe, le film traite de sujets politiques, comme le racisme, mais il explore aussi des sujets plus "universels", comme la vie et la mort, les liens entre les hommes et les animaux, les croyances, la liberté et la fraternité.

Voir plus

Pour quel public ?

Le film peut être vu à partir de 6 ans, attention toutefois, pour les enfants les plus sensibles, à certaines scènes un peu difficiles, ainsi qu’au contexte historique particulier qui nécessitera peut-être quelques explications.

Bonnes raisons de voir le film

  • Pour le mélange entre l’Histoire et la fable d’aventures
  • Pour découvrir l’histoire de la première girafe de France
  • Pour les magnifiques dessins et l’animation traditionnelle

Infos complémentaires

Avec Zarafa, le réalisateur Rémi Bezançon s’essaye pour la toute première fois à l’animation ainsi qu’au film pour enfant. C’est pourquoi il s’est allié avec Jean-Christophe Lie, un animateur et réalisateur de films d’animation, qui a notamment travaillé sur des productions des studios Disney comme Hercule, Tarzan ou encore Le Bossu de Notre-Dame

Les personnages sont habités par les voix de comédiens reconnus, comme Simon Abkarian ou François-Xavier Demaison, qui participent grandement à leur construction et à leur vraisemblance.

Zarafa a été nommé aux Césars en 2013 dans la catégorie meilleur film d’animation, mais c’est Ernest et Célestine qui a remporté le prix.

Pour aller plus loin

Interview des réalisateurs sur le site Allo Ciné
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-97462/interviews/?cmedia=19304557

Un site d’histoire qui consacre une de ses pages à la véritable histoire de Zarafa, la première girafe de France (et propose une bibliographie sur le sujet) http://www.histoire-pour-tous.fr/histoire-de-france/3979-la-veritable-histoire-de-la-girafe-zarafa.html

Deux documents pédagogiques proposant un accompagnement du film (notamment en classe) :
http://www.e-media.ch/documents/showFile.asp?ID=4394 
http://fr.calameo.com/read/000695890a5e71a104f99

Une page Vikidia (l'encyclopédie junior) sur l’esclavage
https://fr.vikidia.org/wiki/Esclavage 

Bibliographie
La girafe du Roi, Béatrice Rouer, Edition Oskar Jeunesse, 2013