Collection Flip la grenouille

  • Ub Iwerks

  • 8 min

  • 1930

  • États-Unis

Synopsis

Flip la Grenouille (Flip the Frog, en version originale), héros animé peu connu du public français, est consacré dans ces huit épisodes d’une grande intensité. Avec son petit nœud papillon et son pantalon, il est le cousin de Mickey, né de l’imagination de l’animateur Ub Iwerks. Et il va rapidement vous devenir familier. Prenez part à huit aventures trépidantes de Flip la Grenouille de 1930 à 1933 !

Voir plus
Voir moins
7 min

5. La Leçon de musique

Alors que Flip est en pleine leçon avec son professeur de musique, ses amis l'invitent à aller se baigner. Le professeur, pas d'accord du tout, enferme Flip dans une cage afin qu'il finisse son cours.

Voir plus
8 min

8. La Maison hantée

Un gros orage oblige Flip à s'arrêter se rend dans une maison hantée. Il y rencontre des squelettes pour le moins farfelus. De drôles d’aventures l’attendent...

Voir plus

L'avis de Benshi

En accord avec sa période (les années 1930), Flip est tout de noir et blanc vêtu et, dans ses aventures, la musique a une place de choix. Tout objet est prétexte au son. Ainsi, les casseroles se transforment en orchestre, les personnages se promènent en rythme avec les percussions, et les bruitages sont tout aussi savoureux, du ricanement des grands méchants aux sons des animaux. L’esprit Disney est là — Iwerks a travaillé pour les studios avant de fonder sa propre entreprise — mais, surtout, le cinéma burlesque y est très présent. Les clins d’œil aux grandes figures du cinéma de l’époque sont d’ailleurs légions : une belle chasse au trésor s’engage !

Gags et courses-poursuites, Flip est le roi de la cascade, héros burlesque aux côtés de Buster Keaton, Fatty Arbuckle et Charlie Chaplin, dont il prend les atours. A leur image, il touche à tous les genres : western, drame, romance, et tous les métiers, tantôt pompier, tantôt cuisinier. Ses opposants sont nombreux, du policier au gangster en passant par le professeur de piano. Mais rien ne l’arrête ! Ses aventures, pas de tout repos, sont drôles et variées. Et surtout, elles sont le fruit d’une grande inventivité. Qui d’autre qu’Ub Iwerks pour penser à un chien métronome ?

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Flip la grenouille enchantera les petits et les grands à partir de 5 ans avec l’intensité de ses aventures, l’inventivité de ses gags et ses clins d'œil au cinéma burlesque. Les quelques mots prononcés sont en anglais mais ils ne sont pas nécessaires à la compréhension globale.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons
  1. Pour rencontrer une star américaine souvent méconnue : Flip la grenouille !
  2. Pour découvrir un petit bout de l’œuvre de l’animateur américain Ub Iwerks
  3. Pour vivre des aventures étonnantes et détonantes aux côtés du batracien
  4. Pour s’esclaffer des clins d’œil à Charlie Chaplin, Buster Keaton et autres Laurel et Hardy

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Ub Iwerks, de l’animation Disney à l’indépendance

Co-créateur de la société Iwerks-Disney Studio en 1920, Ub Iwerks entame très tôt sa collaboration avec un certain Walt Disney. Le studio ne tient qu’un mois mais les deux animateurs continuent de travailler ensemble. Ils créent Oswald le lapin chanceux mais aussi Mickey Mouse (dont Iwerks réalise le tout premier épisode, Plane Crazy (1928)). Malgré leur amitié très longue, Iwerks est toujours dans l’ombre de Disney (notamment parce que Disney interdit l’apparition du nom de ses animateurs au générique). Un jour, une dispute les divise et c’est la fin de leur collaboration. L’Iwerks Studio ouvre en 1930. 

Un cousin de Mickey

Flip la Grenouille (Flip the Frog en version originale) apparaît pour la première fois en 1928. Alors que Walt Disney vient de perdre les droits d’Oswald le lapin chanceux (né en 1927) face à la société Universal Pictures, il se penche avec Ub Iwerks et Les Clark sur la création d’un nouveau héros pour le studio. C’est alors que vont naître Mickey Mouse, Clarabelle la vache, Minnie, Horace le cheval et tant d’autres ! Mais suite à un différend, Iwerks quitte le studio et fonde sa propre société. Iwerks crée alors un nouveau personnage : Flip la grenouille (qui devait s’appeler Tony, à l’origine). Malheureusement, il n’égale pas la renommée de Mickey Mouse… Entre 1930 et 1933, Flip a droit à 38 épisodes distribués par la grande société Metro-Goldwyn-Mayer (MGM), qui a créé son propre studio de cartoon, motivée par le succès de Disney (qui lui refuse ses films). 

Flip burlesque

Flip la Grenouille s’inspire beaucoup du cinéma de l’époque, et notamment du burlesque, ces films comiques où courses-poursuites et gags s’enchaînent sans interruption. Dans les épisodes que tu vas voir, tu retrouveras peut-être des scènes déjà aperçues chez Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, Fatty Arbuckle ou encore Buster Keaton. N’hésite pas à les comparer et à retrouver ces célèbres acteurs sous les traits d’animaux. Petit indice : Flip au studio n’hésite pas à singer Hollywood, sa propre maison de production, la MGM, et ses films. 

Les codes de l’horreur

La Maison hantée est un véritable film d’horreur animé. A la manière de Petit Vampire (Joann Sfar, 2020), il met en scène des éléments qui font peur : une vieille maison délabrée, un orage très puissant, une vieille horloge au son glaçant, des squelettes malintentionnés, un objet inanimé qui prend vie… On s’attendrait presque à rencontrer le terrible vampire Nosferatu ! Sauras-tu les retrouver ? Et toi, qu’est-ce qui te fait frissonner ?

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :