Home Away 3000

  • De 

    Héloise Petel

    Philippe Baranzini

  • 2018

  • 11 min

  • France

Après s'être écrasé sur une planète inconnue, un touriste de l'espace débute la réparation de sa caravane spatiale endommagée, mais un robot habitant ces lieux en a décidé autrement...

Voir plus

L'avis de Benshi

Oh quelle étrange vision ! Après une superbe ouverture sur la constellation aux couleurs roses et violettes de notre galaxie, nous voilà devant un objet saugrenu. Dans la nuit étoilée de l'univers flotte une caravane beige, entre les astéroïdes et de nombreux détritus. L'espace est devenu une immense poubelle surchargée de tous les déchets que l'humanité rejette. Du ruban adhésif, des sacs plastiques, un guidon de vélo et même une bouteille de bière. Nous nous rapprochons de ce drôle d'engin flottant, et nous voilà plongés à l'intérieur de cette caravane de l'espace, qui s'avère être la maison d'un grand-père particulièrement drôle ! Surtout lorsqu'on le voit, avec ses pantoufles, bien installé à dormir alors que sa drôle de fusée-caravane parcourt l'univers en pilotage automatique.

Il semble avoir emporté sa maison, avec sa télévision qui date des années 70, son tourne-disque, sa collection de disques platines et même des plantes d'intérieur... Il a construit son petit cocon loin de la Terre ! « Home Away 3000 », mais pourquoi « 3000 » ? Ce chiffre semble un peu étrange, serait-ce le numéro de série de sa caravane ou bien l'année de son décollage ? Serions-nous déjà en l'an 3000 ? Sa moustache est toute blanche comme ses cheveux, il semble voyager et errer depuis très longtemps dans l'univers infini...

Est-il perdu ou bien de retour après une très longue expédition ? En tout cas, lorsqu'il atterrit sur une planète, c'est pour une seule et unique raison : réparer son engin qui semble bien mal en point. Mais voilà qu'un étrange robot vivant sur cette planète solitaire débarque, attiré par sa boite à outils... Non sans malice, les cinéastes nous proposent une subtile réflexion sur l'art, la solidarité, mais aussi sur la beauté de notre Terre que nous devons absolument préserver au risque de la perdre. Mais peut-être que ce robot garde lui aussi le souvenir d'un monde qui autrefois n'était pas fait que de ferrailles et de sable....

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Pour toutes celles et ceux qui rêvent d'espace et de planètes. Dès 5 ans sans modération.

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons

  1. Pour apprendre à protéger notre environnement
  2. Parce qu'une caravane dans l'espace c'est vraiment très drôle
  3. Parce que tout le monde a besoin de la Nature, même les drôles de robots de l'espace...
  4. Pour le message d'espoir du film

Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Deux personnes aux manettes

C'est Héloise Petel et Philippe Baranzini qui ont écrit, réalisé et dessiné ce court-métrage. Alors que la jeune cinéaste de 25 ans expérimente ici sa passion pour le stop motion pour son premier film, Philippe a quant à lui une plus longue expérience dans l'animation en volume. Il travaille aussi bien dans un studio de cinéma d'animation que pour la création de clips, publicitiés et films de fiction.

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :

Réalisateur

Héloise Petel

Philippe Baranzini