Zébulon le dragon

Synopsis

Zébulon est un jeune dragon, aussi attachant que maladroit, qui aspire à devenir le meilleur élève de son école. Pour y arriver, il devra montrer une grande ténacité et traverser beaucoup d'épreuves, comme réussir à capturer une princesse…

Voir plus
Voir moins

L'avis de Benshi

Zébulon se rêve comme un dragon fort et impressionnant. Mais il ne pourrait être plus éloigné de cette image… Il est sensible, maladroit et attendrissant ! 

Pourtant, coûte que coûte, il essaie d’entrer dans le moule et de répondre au mieux aux attentes qu’on a de lui. Malgré ses efforts et sa ténacité, il n’arrive pas à gagner la fameuse étoile d'or, qui récompense dans son école le meilleur dragon à chaque épreuve de l'année. La narration, construite sur un système de répétition, énumère les défaites qu’il ne cesse d’essuyer. Les spectateurs se prennent d’une réelle empathie pour ce personnage en lutte. 

La rencontre avec la princesse Perle est déterminante dans son parcours. Perle voit Zébulon tel qu’il est, s’attache à lui et devient son alliée. Elle partage d’ailleurs les mêmes problématiques que lui, et est aussi en proie à son image. Elle se sent beaucoup plus compétente que laisse paraître le rôle de princesse qu’on lui a assigné. « Je ne suis pas fait·e pour ça », s’écrient à tour de rôle Zébulon et Perle. Même le chevalier, Messire Tagada, révèle être coincé dans une mission qui ne lui correspond pas.  Mais l’union fait la force ! Ensemble, ils déjouent les fonctions qu’on leur a attribuées et finissent par s’émanciper, en assumant leur singularité. Ils font ainsi preuve de courage, en refusant de prêter attention aux regards extérieurs et de chercher en permanence une validation. Ils libèrent également leur créativité, car ils ont l’idée de créer une entreprise innovante et bénéfique à la société. 

Zébulon est un film qui questionne la norme et invite les spectateurs à sortir des sentiers battus. Il offre la possibilité à chacun·e de réfléchir sur ce qui constitue vraiment le bonheur, au-delà des clichés. La société a tendance à valoriser la force et la compétition, et à promouvoir la réussite à tout prix, en dépit des individualités et de l’imagination. « Le monde n’est-il pas assez plein de plaies, de bosses et d’invalides ? », demande à juste titre Perle. Avec beaucoup de douceur, de par ces textures numériques rappelant la pâte à modeler et ces couleurs édulcorées, Zébulon nous apporte des éléments de réponse.

Voir plus
Voir moins

A partir de quel âge

Nous conseillons ce film à partir de 4 ans. Ces célèbres personnages issus de contes de fées, l'univers graphique édulcoré, la construction du film et les valeurs véhiculées sauront plaire autant aux petits qu'aux grands !

Voir plus
Voir moins

Les bonnes raisons de voir le film :

  1. Pour l’adaptation du livre de Julia Donaldson et d’Axel Scheffler
  2. Pour un conte de fées pas comme les autres
  3. Pour les valeurs transmises par le film
  4. Pour la douceur de cet univers graphique
Voir plus
Voir moins

Informations complémentaires

Zébulon le dragon est à l’origine un livre de Julia Donaldson, l’une des plus célèbres auteures de livres pour enfants en Grande-Bretagne. Ses albums sont illustrés par Axel Scheffler, lui aussi artiste de renommée internationale.

Il existe même une suite avec le livre Zébulon le dragon et les médecins volants, également adaptée au cinéma.

On doit de nombreuses adaptations des œuvres de Julia Donaldson par le studio de production, Magic Light Pictures, comme Le GruffaloLe Petit GruffaloMonsieur Bout-de-bois, ou encore La sorcière dans les airs. Certains sont également en ligne sur Benshi.fr.

Co-réalisateur du Gruffalo et de La sorcière dans les airs, Max Lang est diplômé de l’Académie du Film du Bade-Wurtemberg et de l’Animation School de Hambourg.

L’avez-vous remarqué ? L’histoire de Zébulon est racontée en rimes, c’est même déjà le cas dans le livre ! Le réalisateur a choisi de conserver la mélodie du texte.

Petit clin d'œil aux fans de la série Game of Thrones, Kit Harington, interprète du célèbre Jon Snow, donne sa voix à Messire Tagada dans la version originale. Toujours entouré de dragons, celui-là !

La bande originale du film est signée par René Aubry, grand compositeur français, également auteur des musiques du GruffaloPetit Gruffalo, de La sorcière dans les airs, Monsieur Bout-de-Bois et du Rat scélérat

Voir plus
Voir moins

Rédigé par :